Banda part, et rien ne l'arrête

24 juil. 2021
  • Barbra Banda est la buteuse vedette inattendue de Tokyo 2020.

  • La capitaine zambienne a réussi deux triplés lors de ses deux premiers matches.

  • "Mon objectif, c’est de devenir la meilleure joueuse du monde", annonce-t-elle.

Christine Sinclair, Vivianne Miedema, Marta, Samantha Kerr : les buteuses qu'on attendait étaient au rendez-vous lors de la première journée du Tournoi Olympique de Football Féminin. Dans cette liste, il y a aussi une nouvelle tête, qui dépasse : Barbra Banda. Le 21 juillet, la capitaine de la Zambie a signé un triplé face aux Pays-Bas, finaliste de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Trois jours plus tard, Banda a mis la défense de la RP Chine au supplice grâce à ses qualités athlétiques et son sens du but. Résultat : un deuxième coup de chapeau consécutif, prouesse inédite dans l’histoire du Tournoi Olympique Féminin. En l’espace de 180 minutes, la joueuse de 21 ans a même égalé le record de buts inscrits sur une seule édition de la compétition, détenu par Christine Sinclair depuis ses six réalisations à Londres 2012.

Fer de lance de la 104ème nation mondiale, qui dispute sa première compétition majeure, Banda est en train de frapper un grand coup et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. "Mon objectif, c’est de devenir la meilleure joueuse du monde", lance-t-elle à FIFA.com quelques minutes après le coup de sifflet final, le visage resplendissant de satisfaction.

Cette rencontre face à la RP Chine portait une saveur particulière pour Banda, qui a rejoint Shanghi Shengli l’an dernier après un passage en Espagne. Menée 3-1, la Zambie semblait dans les cordes à la mi-temps mais c’était sans compter sur l’énergie contagieuse de sa jeune capitaine. Au final, les Copper Queens ont décroché un nul 4-4. La défaite record (10-3) concédée en ouverture, lors de laquelle les néophytes avaient payé cash leurs nombreuses imperfections, semble déjà loin. "On a fait beaucoup de progrès", assure Banda. "Mais on voulait vraiment aller chercher la victoire. On a réussi à revenir au score… J’aime l’état d’esprit de cette équipe. La plupart des filles disputent leur toute première grande compétition. Elles ont pris confiance maintenant. On est convaincues qu’on a les moyens de faire quelque chose au troisième match contre le Brésil. On visera les trois points", annonce-t-elle.

Grâce à leur nul face aux Chinoises, les Zambiennes sont toujours en course. Cela tombe bien puisque Banda entretient de grandes ambitions pour Tokyo 2020. Si elle réussit à marquer une autre fois, elle deviendra la buteuse la plus prolifique sur une seule édition du Tournoi Olympique Féminin. "Je ne me suis pas fixé d’objectifs de buts. Je veux simplement marquer un maximum de buts et je compte saisir la moindre occasion qui se présente", assure-t-elle. "C’est agréable d’écrire l’histoire quand on en a l’occasion. Donc je dois simplement continuer à travailler dur et écrire de nouvelles pages." "Il me reste encore beaucoup de chemin à faire. Il faut simplement que je sois disciplinée."

Son sélectionneur Bruce Mwape est convaincu que la Zambie est partie pour s’installer sur l’échiquier mondial, à condition de disposer des ressources nécessaires. Et sa capitaine en est une importante. "Je l’ai vue progresser en partant de zéro. Elle apprend sans cesse", précise-t-il. "C’est quelqu’un qui veut apprendre tous les jours. À l’entraînement, elle se démarque par son attitude. Ses coéquipières s’enrichissent à son contact. Nous allons produire d’autres Barbra Banda dans les années à venir." "J’aimerais qu’elle devienne un jour l’une des meilleures joueuses de la planète. Et nous voulons que le monde entier prenne conscience que nous aussi, nous sommes capables de produire des stars mondiales", conclut-il.