USA, Mexique et Canada qualifiés pour Inde 2022

  • Les USA, le Mexique et le Canada ont dominé le Championnat Féminin U-17 de la CONCACAF 2022

  • La Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Inde 2022™ aura lieu du 11 au 30 octobre

  • Le Mexique a disputé la finale de la compétition mondiale en 2018

Les États-Unis, le Mexique et le Canada seront les trois représentants de la CONCACAF à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA™ qui se déroulera en Inde du 11 au 30 octobre 2022.

Les Stars and Stripes se sont imposées en finale sur les Mexicaines (2-1), tandis que les Canucks ont empoché le dernier billet aux dépens de Porto Rico (3-0) dans le Championnat Féminin U-17 de la CONCACAF 2022 organisé en République Dominicaine.

Les États-Unis, équipe la plus titrée du tournoi

Les Américaines dominent le football féminin de la CONCACAF dans toutes les catégories et les U-17 ne font pas exception. Elles accèdent à la Coupe du Monde auréolée du titre de meilleure équipe de la région, après avoir remporté leur troisième championnat d'affilée à Saint-Domingue.

Auteure d'un doublé dans la demi-finale contre le Canada, l'attaquante Melina Rebimbas a ensuite offert le trophée aux siennes d'une frappe puissante à 15 minutes de la fin. C'est le troisième sacre consécutif des États-Unis, le cinquième dans la compétition.

En phase de groupes, les Stars and Stripes ont marqué 38 buts en trois rencontres, dont 20 assenés à la Grenade lors de leur première sortie, sans en encaisser aucun. Elles ont ensuite vaincu Curaçao 11-0 en huitième de finale, la Jamaïque 4-0 en quart et le Canada 3-0 dans le dernier carré.

Leur tâche a été plus compliquée en finale. Le Mexique, leur adversaire traditionnel, a été la seule équipe capable de trouver la faille. Titulaire dans quatre rencontres, la gardienne Victoria Safradin n'a été prise en défaut qu'à cette occasion et elle est repartie avec le Gant d'Or. Ce n'est pas la seule Américaine à avoir reçu une récompense individuelle. La milieu Riley Jackson s'est vue décerner le titre de meilleure joueuse du tournoi. Elle a inscrit deux buts et a illuminé les pelouses de sa classe.

Les États-Unis ont manqué deux des six Coupes du Monde U-17 - Costa Rica 2014 et Trinité-et-Tobago 2010 - et n'ont jamais coiffé la couronne mondiale. Ils ont perdu la finale 2-1 aux mains de la RDP Corée à Nouvelle-Zélande 2008, la première édition du tournoi. Depuis, ils n'ont même plus atteint le dernier carré. Les protégées de Natalia Astrain espèrent changer l'histoire.

Le Mexique sur un air de revanche

Deux 10-0 pour débuter : les Tricolores ont fait parler la poudre à 27 reprises en trois matches du premier tour et ont continué de dérouler dans la phase suivante, avec un 15-0 en huitième de finale, un 10-0 en quart et un 5-0 dans le dernier carré contre respectivement le Guyana, l'équipe hôte dominicaine et Porto Rico.

Elles ont marqué 57 buts jusqu'en finale, un de plus que les États-Unis, en préservant leurs filets à l'instar des Américaines. Quatre Mexicaines ont inscrit huit unités ou plus : Valerie Vargas (10), Tatiana Flores (9), Maribel Flores et Layla Sirdah (8).

Les Aztèques ont entamé la finale avec l'intention de faire oublier les deux défaites subies au même stade devant les États-Unis, 2-1 en 2016 et 3-2 en 2018. Leur seul succès contre cet adversaire remonte à la demi-finale arrachée aux tirs au but en 2013, année où elles ont offert au Mexique son unique titre dans la compétition. Elles ont cru pouvoir rééditer leur exploit lorsque Maribel Flores a égalisé à la 66ème minute, avant que le but de Rebimbas ne les relègue à la deuxième place.

Quoi qu'il en soit, elles seront en Inde. Le Mexique est la huitième équipe affichant le plus grand nombre de matches en Coupe du Monde (20). Présent à toutes les éditions, à l'exception de Nouvelle-Zélande 2008, El Tri aborde sa sixième participation consécutive à l'épreuve. Les Tricolores espèrent se hisser en finale comme en 2018, où elles se sont inclinées 2-1 face à l'Espagne, et soulever le premier trophée mondial de leur histoire.

Le Canada en vieux routier

Les Canucks se sont qualifiées sans encombre pour les demi-finales, si ce n'est un nul concédé à la Jamaïque en phase de groupes, et elles se sont adjugé la tête de leur poule à la faveur de la différence de buts. Le nul leur a permis d'éviter les États-Unis en quart de finale.

Défaites par les Stars and Stripes dans le dernier carré, elles ont gagné le match pour la troisième place contre Porto Rico 3-0 sur des buts d'Anna Hauer, Amanda Allen et Rosa Maalouf. Seule joueuse, avec l'Américaine Summer Green en 2012, à avoir inscrit 12 buts dans le tournoi, Maalouf a reçu le Soulier d'Or.

La sélection canadienne est une habituée des Coupes du Monde Féminines U-17 de la FIFA™. C'est l'une des six équipes à s'être qualifiée pour toutes les éditions. Elle a réalisé son meilleur résultat à Uruguay 2018 en accédant aux demi-finales où elle a chuté contre le Mexique.

Le tournoi en chiffres

606 Les États-Unis ont tenu 606 minutes sans encaisser de but lors du Championnat Féminin U-17 de la CONCACAF 2022. La Mexicaine Maribel Torres a mis un terme à leur invincibilité en finale. 8,3 Les États-Unis et le Mexique ont marqué 58 buts en sept rencontres, soit une moyenne de 8,3 réalisations par match, la plus élevée de l'histoire du tournoi.

1 Natalia Astrain est la première sélectionneuse à remporter le Championnat Féminin U-17 de la CONCACAF. Tous les vainqueurs précédents étaient des hommes.

Entendu...

"Nous avons travaillé six mois dans cet objectif. L'équipe est fantastique. Les titulaires et tout le groupe se sont donnés à fond. Toutes les joueuses ont contribué à la victoire." - Lauren Martinho, États-Unis "Nous sommes toutes très heureuses de nous être qualifiées. Nous continuerons à travailler dur pour profiter de la chance incroyable qui nous est donnée de disputer la Coupe du Monde de la FIFA." - Clare Logan, Canada