Le tirage... et ce qui s'en dégage

18 déc. 2013

Le tirage au sort qui a eu lieu le 17 décembre à l'Antigua Aduana de San José marque le début de la dernière ligne droite avant le coup d'envoi de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Costa Rica 2014.

La top-model costaricienne Leonora Jiménez a été chargée d'animer une cérémonie ponctuée de plusieurs représentations artistiques, parmi lesquelles des mascaradas, danses typiques du Costa Rica, ainsi qu'une série de chorégraphies faisant allusion à la nature.

Le Président du Comité Organisateur Local et de la Fédération costaricienne de football, Eduardo Li, a souhaité la bienvenue à toutes les délégations et aux membres du public, avant de rappeler les grands progrès réalisés en matière d'organisation.

Ensuite, la Présidente de la République du Costa Rica, Laura Chinchilla, a prononcé des paroles motivantes par rapport à l'enthousiasme et au dévouement montrés par tous ceux qui ont participé à la préparation de cette Coupe du Monde. Elle a ensuite encouragé toutes les sélections participantes à travailler d'arrache-pied pour essayer de décrocher le trophée.

Le footballeur Yeltsin Tejeda, l'ancien joueur Mauricio Montero, la chanteuse Tamela Hedstrom et Marianela Valverde, pionnière du football féminin au Costa Rica, ont ensuite aidé Tatjana Haenni, responsable du département du football féminin de la FIFA, à effectuer le tirage au sort, dont le résultat est le suivant :

Groupe A : Costa Rica, Venezuela, Italie et Zambie Groupe B : Ghana, RDP Corée, Allemagne et Canada Groupe C : Nouvelle-Zélande, Paraguay, Espagne et Japon Groupe D : Mexique, Colombie, RP Chine et Nigeria

Une fois que le sort a donné son verdict, les réactions ne se sont pas fait attendre. À peu près tout le monde est d'accord pour affirmer que le Groupe B est le plus difficile, avec les Nord-Coréennes, qui n'ont jamais perdu une demi-finale dans cette compétition, les Allemandes, championnes d'Europe, les Ghanéennes, toujours très puissantes, et les Canadiennes ambitieuses alors qu'elles acueillent la Coupe du Monde Féminine U-20 et la Coupe du Monde Féminine.

Un groupe équilibré "Je considère que c'est un groupe accessible sur le papier, mais il faudra quand même disputer chaque match comme si c'était le dernier. Notre priorité reste de passer le premier tour et ce groupe nous donne a priori la possibilité d'atteindre cet objectif", analyse Juan Diego Quesada, sélectionneur du Costa Rica. En match d'ouverture, le Costa Rica affrontera le Venezuela, dont le sélectionneur Kenneth Zseremeta annonce : "Il sera compliqué pour leurs joueuses d'évoluer devant autant de monde au premier match".

Le sélectionneur de la Zambie, Albert Kachinga, insiste lui aussi sur l'équilibre des forces en présence : "C'est un bon groupe. Les quatre équipes ont une chance d'atteindre le tour suivant. Ce sera un tournoi très intéressant pour nous".

L'entraîneur de l'Italie, dont ce sera la première participation à l'épreuve, retient quant à lui que son équipe a l'habitude d'évoluer contre les pays hôtes des épreuves. "Dans les qualifications européennes, nous avons joué contre l'Angleterre, pays organisateur. Aujourd'hui, nous tombons sur le Costa Rica. C'est curieux. C'est un bon groupe. Ce sera un beau spectacle", estime Enrico Sbardella.

Après avoir remporté le tournoi qualificatif de la CONCACAF, les Mexicaines ont le moral, comme le confirme leur entraîneur Leonardo Cuéllar : "L'équipe est sur une bonne dynamique. Nous avons réussi à nous qualifier, alors que nous n'étions pas parmi les favoris. Nous espérons aller loin dans ce tournoi. L'organisation a fait un grand travail et nous espérons que les filles qui participeront à ce tournoi pourront en profiter".

Le sélectionneur espagnol Jorge Vilda affirme de son côté : "Pour nous, le Japon sera toujours l'une des meilleures équipes. Le football asiatique n'arrête pas de progresser. Nous avions battu les Néo-Zélandaises à Trinité-et-Tobago, mais elles ont bien travaillé tactiquement et je suis sûr que le Paraguay ne sera pas facile non plus".

Au Costa Rica, 16 sélections seront à la lutte pour le sacre final. Le tournoi se déroulera du 15 mars au 4 avril dans les stades d'Alajuela, Liberia, Tibás et San José.