Première historique dans l'arbitrage : des officielles de match au sifflet en qualifications mondialistes 

25 mars 2021
  • La Française Stéphanie Frappart et l'Ukrainienne Kateryna Monzul seront les premières femmes aux commandes de matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™

  • Deux officielles mexicaines ont pris part au premier tour des qualifications de la Concacaf cette semaine

  • Nouvelle étape historique franchie dans l'arbitrage, après la désignation d'Edina Alves Batista pour officier en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA™ en février dernier

Stéphanie Frappart et Kateryna Monzul seront les premières arbitres féminines à se voir confier des matches de qualification pour la Coupe du Monde masculine de la FIFA™. Frappart dirigera la rencontre Pays-Bas-Lettonie à Amsterdam le 27 mars, tandis que Monzul sera chargée de la confrontation Autriche-Îles Féroé prévue à Vienne le 28 mars.

"Bien qu'elles aient déjà arbitré dans de grandes compétitions masculines, officier pour la première fois en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™ est une expérience privilégiée dont elles ont tout lieu d'être fières. Elles ont travaillé d'arrache-pied ces dernières années, et leur nomination est le fruit de leurs efforts", a commenté Pierluigi Collina, président de la Commission des Arbitres de la FIFA.

La désignation d'officielles de match dans le cadre de qualifications masculines à fort enjeu marque une nouvelle étape sur la voie tracée par la FIFA, en collaboration avec les confédérations, pour favoriser le développement de l'arbitrage féminin. Lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020™, l'officielle brésilienne Edina Alves Batista et les deux arbitres assistantes Neuza Back et Mariana de Almeida ont livré une prestation remarquable et prouvé que l'important était la qualité, et non le genre.

Frappart a connu un parcours riche en temps forts ces deux dernières années. En 2019, elle a notamment arbitré la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ qui a opposé les États-Unis aux Pays-Bas sur le sol de son pays natal. Elle a en outre acquis une expérience précieuse des matches masculins lors de grandes compétitions continentales et elle fait partie intégrante de l'équipe arbitrale de la Ligue 1 française.

Arbitre de la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™, Monzul officie non seulement en Premier League masculine ukrainienne, mais aussi dans des compétitions d'équipes nationales et de clubs européens.

SALVADOR, BRAZIL - AUGUST 12: Referee Kateryna Monzul reacts during the Women's Football Quarter Final match between China and Germany on Day 7 of the Rio 2016 Olympic Games at Arena Fonte Nova on August 12, 2016 in Salvador, Brazil. (Photo by Chung Sung-Jun - FIFA/FIFA via Getty Images)

Díaz Medina et González entrent dans l'histoire de la Concacaf

Les officielles mexicaines et américaines se distinguent également dans les préliminaires mondialistes de la Concacaf. Une page d'histoire a été écrite lors de la victoire du Suriname 3-0 sur les Îles Caïmans mercredi, quand Karen Díaz Medina (arbitre assistante) et Francia González (quatrième officielle) ont tenu le sifflet aux côtés de l'arbitre Jorge Antonio Pérez Durán et de l'arbitre assistant Andrés Hernández Delgado à Paramaribo, la capitale du Suriname. Díaz Medina et González sont ainsi devenues les premières femmes en noir à participer aux qualifications mondialistes masculines de la Concacaf.

De plus, trois arbitres assistantes (Kathryn Nesbitt, Jennifer Garner, Brooke Mayo) et une quatrième officielle (Tori Penso), toutes quatre Américaines, prendront part à plusieurs matches qualificatifs de la Concacaf cette semaine.

"La FIFA continuera de promouvoir le développement de l'arbitrage féminin et je suis certain que la désignation d'officielles de match pour diriger des rencontres masculines deviendra monnaie courante à l'avenir", a souligné Collina.