La Barbade élargit le champ de Mars 

24 mars 2021
  • Pour la première fois, une femme occupe le poste d'intendante de l'équipe de la Barbade

  • Cadijah Mars assistera aux matches de qualification pour la Coupe du Monde contre le Panama et Anguilla

  • "Je me suis toujours considérée comme un exemple à suivre", assure-t-elle

Le 8 mars a lieu la Journée internationale des droits des femmes. Créé en 1911 pour symboliser la lutte pour l’égalité des droits, l’accès au droit de vote et l’émancipation des travailleuses, cet événement est aussi l’occasion de célébrer les réalisations culturelles, politiques et socio-économiques des femmes, mais aussi de sensibiliser le grand public à des questions comme l’égalité des sexes, les droits liés à la reproduction ou encore les violences à caractère sexuel. Pour Cadijah Mars, ce jour de l’année 2021 sera mémorable : elle a été nommée intendante de l’équipe de la Barbade.

"Je travaille pour la fédération et je faisais déjà partie de l’entourage de l’équipe nationale. Je suis en contact avec l’ensemble des sélections. J’organise les voyages, je gère la partie administrative et l’ensemble des papiers", décrit-elle au micro de FIFA.com. "Mon rôle consiste à m’assurer que tout se passe bien, afin de permettre aux entraîneurs de se concentrer sur le terrain et sur les aspects techniques et tactiques."

Quand l'ancien intendant n'a pas été en mesure d'effectuer un déplacement, Mars a su saisir sa chance. "J’ai de très bonnes relations avec le sélectionneur Russell Latapy. Un jour, il est venu me trouver et il m’a dit : ‘L'intendant ne peut pas faire le voyage. J’aimerais que tu voyages avec nous’. Je n’ai pas hésité une seconde. Je savais que j’avais énormément de chance de vivre une telle expérience, à mon âge. Ça prouve qu'il pense que j’ai du potentiel. Aujourd’hui, j’occupe le poste de mes rêves", poursuit Mars, aujourd'hui âgée de 24 ans.

Un rêve qui se réalise

Ancienne gardienne de but internationale qui a fait ses débuts en équipe féminine de la Barbade à 15 ans contre Porto Rico, Mars a obtenu une bourse grâce au football. Ses études l'ont ensuite amenée à obtenir une Licence en sciences du sport. "J’avais bon espoir de faire partie un jour de l’encadrement d’une équipe nationale. Une fois mes études terminées, j’ai commencé à travailler pour la fédération et j’ai été nommée secrétaire-générale adjointe en 2019", précise-t-elle. "J’ai énormément mûri au cours de cette période. J’ai appris la rigueur et j’ai élargi mes connaissances sur le jeu et sur l’administration. J’ai le sentiment de continuer à apprendre chaque jour. Le sélectionneur et le président m’ont soutenue tout au long de mon parcours. Ce sont eux qui sont venus me trouver pour me proposer de devenir l'intendante de l’équipe nationale. Il n’y avait jamais eu de femme à ce poste, avant moi. Pour moi, c’est un rêve qui se réalise."

Sa nomination a suscité des réactions largement positives et les quelques commentaires négatifs ne semblent pas lui poser beaucoup de problèmes. "C’est comme ça, c’est le jeu", glisse-t-elle en haussant les épaules.

Voir des femmes occuper des postes de responsabilité dans le football, ça peut déranger. Le football a longtemps été dominé par les hommes. Mais nous sommes au 21ème siècle et l’égalité s’impose dans tous les domaines. Malheureusement, il reste des g...

Cadijah Mars

Connaissances et respect

La pression n’est pas un problème pour Mars, qui a l’habitude de côtoyer les sélections. "Le sélectionneur vous le dira, j’ai toujours deux longueurs d’avance", lance-t-elle en souriant. "Je suis moi-même une joueuse et je sais ce que j’attends d’un intendant. C’est facile pour moi, d’autant plus que tout le monde me respecte. Les autres joueurs savent que je connais le football et que je sais ce que je fais."

La tâche qui attend Mars s’annonce d’autant plus importante que la Barbade a disputé ses derniers matches en janvier 2020, contre le Canada. Les Bajan Tridents affronteront le Panama, le 25 mars, et Anguilla, le 30 mars, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. "Le sélectionneur a de l’expérience et il a une très bonne influence sur les joueurs. Ensemble, ils travaillent dur. Ils s’entraînent méticuleusement sur le plan tactique, pour être prêts le jour J", confie Mars. "Je pense que tout ce travail va porter ces fruits lors des deux prochains matches", estime-t-elle. "Le Panama a participé à la Coupe du Monde. C’est une équipe expérimentée. Mais nous allons faire de notre mieux. Nous avons les moyens de bousculer quelques équipes dans ce groupe et même de finir à la première place", conclut-elle, optimiste.