Grant sort la tête de l'eau et vise haut

31 mai 2021
  • Le latéral australien Rhyan Grant a survécu à un terrible accident en 2018

  • Depuis, sa carrière a décollé

  • Les Socceroos reprennent du service après leur plus longue interruption depuis 60 ans

"Sous l’eau, tout était calme et paisible. J’étais prêt à me laisser aller. Je me suis dit : ‘Voilà, c’est fini’." Dans un entretien accordé à PlayersVoice, le latéral du Sydney FC Rhyan Grant revient sur les circonstances dans lesquelles il a frôlé la mort lors d'un accident de surf. Coincé sous l'eau, la jambe prise dans une corde accrochée à un tuyau, il s’est miraculeusement tiré de cette situation lorsque la corde s’est détachée d’elle-même.

Depuis cette journée éprouvante, Grant s’est imposé comme titulaire sur le côté droit de la défense de l’Australie. Il a participé à la Coupe d’Asie de l’AFC et il a même offert un titre à son club en marquant un but mémorable. Désormais, il vise une qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. "Cette mésaventure a changé ma façon d’aborder le football", poursuit Grant au micro de FIFA.com. "Parfois, on a tendance à considérer que les choses sont acquises. Après cet accident, j’ai adopté un autre regard. Le football est devenu encore plus spécial à mes yeux."

Grant est aujourd’hui un héros par les supporters du Sydney FC pour sa coupe de cheveux, sa franchise face aux micros, ses appels dans le couloir droit où il parcourt 12 kilomètres par match, et ses actions de bienfaisance.

SYDNEY, AUSTRALIA - OCTOBER 20: Australian Socceroo and Sydney FC A-League player Rhyan Grant poses in his 1984 Toyota Corona during a portrait session at Bondi Beach on October 20, 2020 in Sydney, Australia. (Photo by Ryan Pierse/Getty Images)

L'homme des grandes occasions

Grant a grandi dans un petit village de deux mille habitants, loin des places-fortes du football australien, où les posters et les articles à la gloire d’Harry Kewell ornaient les murs de sa chambre. "J’adorais l’équipe de la Coupe du Monde 2006. Ces joueurs ont vraiment fait honneur à l’Australie et ils ont donné du fil à retordre à tous leurs adversaires", se souvient-il. "Ils ont fait rêver beaucoup de monde, à l’époque. On se levait tous au milieu de la nuit pour suivre les matches et si ma mère et ma sœur étaient là, c’est que c’était important !"

Se sentant trop isolé au cœur des Nouvelles-Galles du Sud, Grant s’installe à Sydney à 15 ans. Mais son père Daryl ne manque jamais un match à domicile du Sydney FC, quitte à voyager pendant six heures en voiture. "Je lui répète sans arrêt qu'il n’est pas obligé, mais il aime ça au fond. Il est toujours là et on peut dire que c’est mon plus grand fan. Si je suis sélectionné, je suis sûr qu'il fera le déplacement au Qatar."

En guise de récompense, Daryl a pu voir son fils inscrire un but crucial lors de la Grande Finale de la saison, offrant ainsi le titre à son équipe. Même s'il n’est pas un grand buteur - il marque environ une fois par saison -, Grant répond souvent présent dans les grandes occasions. Il a ainsi trouvé le chemin des filets à deux reprises lors d’une Grande Finale, et a également marqué lors d'une séance de tirs au but victorieuse.

Une source de motivation

Il n’a pas encore eu l’opportunité de marquer en sélection, mais il y est désormais bien établi. Grant a fait ses classes sous les ordres de l’actuel sélectionneur, Graham Arnold. Son ancien mentor au Sydney FC l’a depuis convoqué pour la Coupe d’Asie de l’AFC et l’a aligné à cinq reprises en phase finale.

Cette semaine, Grant et l'Australie se rendent au Koweït pour disputer quatre matches de qualification en l’espace de 12 jours. Cette séquence intense débute le 3 juin face au Koweït. Actuels leaders du Groupe B , les Socceroos affronteront ensuite Chinese Taipei, le Népal et la Jordanie. Cette période chargée marque également la première sortie de l’équipe nationale depuis près de 550 jours, soit sa plus longue période d’inactivité depuis le début des années 1960.

"Il n’y a pas de plus grand honneur que de représenter son pays, je prends ça très au sérieux", assure Grant, qui espère rester dans le groupe le plus longtemps possible. "Les prochains mois seront riches en événements. Si nous nous qualifions, ce dont je ne doute pas un instant, j’aimerais naturellement participer à la Coupe du Monde. C’est une grosse source de motivation et je vais donner le maximum, en espérant qu'on fera appel à moi le moment venu", conclut-il.

SYDNEY, AUSTRALIA - NOVEMBER 20: Rhyan Grant of Australia looks upfield during the International Friendly Match between the Australian Socceroos and Lebanon at ANZ Stadium on November 20, 2018 in Sydney, Australia. (Photo by Ryan Pierse/Getty Images)