J-39, première pause hydratation

6 mai 2018

La Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ approche à grands pas : il ne reste plus que 39 jours !

Le 14 juin, la 21ème édition de la plus grande compétition sportive de la planète débutera au Stade Loujniki de Moscou par une affiche entre la Russie et l’Arabie Saoudite.

Chaque jour jusqu’au coup d’envoi de la Coupe du Monde, FIFA.com se penche sur un chiffre qui a marqué l’histoire de la compétition.

39 degrés Celsius : c'est la température qu'indiquaient les écrans du stade Castelao de Fortaleza lors du huitième de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 entre les Pays-Bas et le Mexique, lorsque l'arbitre a accordé la toute première pause hydratation de la compétition.

Avant cette édition de l'épreuve au Brésil, la FIFA avait recommandé que cette mesure soit mise en œuvre pour protéger la santé des joueurs si la température au cours d'un match venait à dépasser les 32 degrés Celsius, la décision finale d'accorder cette pause ou non revenant en dernier lieu à l'arbitre.

Le protocole prévoyait que l'homme en noir pouvait accorder une pause de trois minutes après environ une demi-heure de jeu, et ce à chacune des deux périodes de la partie (c'est-à-dire vers les 30e et 75e minutes de jeu). Ces trois minutes seraient ensuite comptabilisées dans le temps additionnel de chaque période.

Le 29 juin 2014, à Fortaleza, l'arbitre portugais Pedro Proença a été le premier à appliquer la mesure lors de ce match passionnant, dont le dénouement a été particulièrement cruel pour les Mexicains...