Hurst, un "raté" dans l’histoire

Chaque semaine jusqu’à Russie 2018, FIFA.com présente une photo qui a marqué l'histoire de la Coupe du Monde de la FIFA™. 

Ce tir, à la 120ème minute de jeu, a offert à l’Angleterre sa première et seule Coupe du Monde de la FIFA™ en date. Il a rendu Geoff Hurst célèbre à travers le monde et en a fait à jamais une légende dans son pays. Il lui a, après tout, permis de réaliser un triplé historique – le seul dans une finale de Coupe du Monde -et de marquer, ce jour-là, le plus beau de ses trois buts.

Demandez-lui pourtant s’il avait vraiment l’intention de trouver la lucarne de son mauvais pied et le héros de 1966 vous répondra avec une franchise déconcertante : "Honnêtement, je me suis dit en pénétrant dans la surface que le match était presque fini et que j’allais frapper de toutes mes forces. Le ballon pouvait s’envoler au-dessus de la barre, droit dans la foule, la partie serait terminée le temps que le ramasseur de balle le ramène à Hans Tilkowski (le gardien de l’Allemagne de l’Ouest) pour le dégagement. Mais comme tout le monde le sait, j’ai raté ma frappe et elle a fini au fond !"

"Il avait plu avant le match", se souvient encore l’ancien buteur anglais. "Le terrain était abîmé par endroits et le ballon se trouvait quasiment sur une motte de terre, comme si j’avais frappé une balle de golf depuis un tee. Je l’ai pris du cou-de-pied, c’est ce que qui a donné au tir toute sa puissance."

Un commentaire légendaire a accompagné ce but à la télévision britannique. "Des gens sont sur la pelouse ! Ils pensent que c’est terminé !", s’est ainsi écrié Kenneth Wolstenholme, sur la BBC, alors qu’Hurst filait à toute vitesse sur le côté gauche. "Ça l’est maintenant !", a-t-il immédiatement ajouté en voyant la balle au fond des filets.

Le but de Hurst et le commentaire de Wolstenholme sont aujourd’hui indissociables en Angleterre. Et autant appréciés l’un que l’autre. "Aucun commentateur, même avec tous les efforts du monde, ne pourra jamais faire aussi bien", assure le champion du monde anglais. "Il y avait à Weybridge, lorsque j’y habitais, un concessionnaire Rover. Le journal local a titré un jour 'They think it’s all Rover' (en référence à 'They think it’s all over', 'Ils pensent que c’est terminé'). C’est rentré dans le langage courant."

Volontaire ou non, le but inoubliable de Hurst méritait un commentaire à la hauteur. Non seulement rentré dans le langage courant, ce "raté" du gauche fait également partie de l’histoire sportive du pays et de la culture anglaise.

Le saviez-vous ? Les visiteurs du Musée du Football mondial de la FIFA peuvent s’assoir sur des sièges du vieux Wembley Stadium, où Hurst a signé son triplé historique en 1966.