Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Arabie Saoudite 1989™
16 février - 03 mars

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Arabie Saoudite 1989™

Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Arabie Saoudite 1989™

Tournoi final debout

À propos de

Le triomphe lusitanien

**Le vainqueur :

**Au terme d'un très beau parcours, le Portugal s'est imposé pour la première fois de son histoire dans un Championnat du Monde Juniors de la FIFA. Les hommes de Carlos Queiroz ont fait parler leur technique irréprochable mais surtout leur sens tactique pour s'imposer. Avec une défense compacte et intraitable (trois buts encaissés, en un seul match) dirigée par Valido et un trio d'attaque tout en vitesse composé d'Amaral, Jorge Couto et Joao Pinto, les Lusitaniens ont dominé tous leurs adversaires. Leur jeu déployé sur les ailes a notamment beaucoup impressionné. A noter une superbe victoire en demi-finale contre le Brésil, l'un des grands favoris de la compétition, qui avait déjà inscrit 11 buts en quatre matches. Cette fois, les attaquants auriverdes sont restés muets. De leur côté, les Portugais n'ont inscrit que six buts, et quatre fois sur leurs cinq victoires, le score minimal a suffi, preuve de leur efficacité redoutable.

**Les surprises :

**Deux surprises majeures ont marqué le tournoi en Arabie Saoudite. En premier lieu, la prestation des Etats-Unis. Invités de dernière minute suite à la suspension du Mexique, les Boys sont arrivés en demi-finale. Un véritable exploit, d'autant qu'ils avaient été versés dans le groupe du Brésil, double vainqueur de la compétition, de l'Allemagne de l'Est, troisième en 1987 et du Mali. Leur premier fait d'arme fut de battre les Est-Allemands pour se qualifier. En quarts de finale, ils battirent l'Irak pour retrouver le Nigeria en demi-finales. Ils ne furent alors éliminés qu'après prolongations. Offrant un jeu très physique derrière et basé sur des contres ultra-rapides, les hommes de Bob Gansler ont surpris tout le monde.

Dans un registre un peu similaire, le Nigeria a créé la sensation. Les Africains, attendus à bon niveau vu leur performance dans les catégories d'âges inférieures quelques temps auparavant, ont surtout marqué l'épreuve par leur volonté impressionnante. A trois reprises (contre la Tchécoslovaquie, l'URSS et les Etats-Unis), ils sont revenus au score à la force du poignet. Avec en particulier ce qui restera comme l'un des plus beaux moments de l'histoire des Championnats du Monde Juniors, contre les Soviétiques en quart de finale. Menés 4-0 à l'heure de jeu, les Nigérians ont marqué quatre buts en 24 minutes pour finalement s'imposer aux tirs au but. Mémorable ! Ils ont ensuite accédé à la finale, ce qu'aucune équipe africaine n'était parvenue à faire jusqu'alors. Très physique, bons techniciens, les Flying Eagles ont brillé, en particulier certains éléments moteurs de l'équipe comme Christopher Ohenhen, Mutiu Adepoju, Christopher Nwosu et Philip Osundo.

**Le meilleur joueur du tournoi :

**Talentueux meneur de jeu brésilien, Faria Barreto Bismarck a été élu Ballon d'Or de la compétition en Arabie Saoudite. Elégant, le joueur de Vasco de Gama est aussi très efficace, comme en témoignent ses trois buts inscrits. Surtout, il est un passeur hors-pair qui, même s'il n'a pu empêcher la défaite de son équipe en quarts de finale, a servi plusieurs fois à la perfection ses attaquants Marcelo Henrique et Sonny Anderson. De retour au Brésil, il fera le bonheur de son club, aux côtés d'un certain Bebeto. Il sera du voyage en Italie en 1990 pour la Coupe du Monde de la FIFA, avant d'être transféré au Japon en 1993, au Yomiuri Verdy, où il sera élu meilleur joueur du Championnat.

**Sous les feux de la rampe :

**Roberto Bonano (ARG), Diego Simeone (ARG), Sonny Anderson (BRA), Bismarck (BRA), Leonardo (BRA), Steffen Freund (GER), Mutiu Adepoju (NGA), Roar Strand (NOR), Fernando Couto (POR), Joao Pinto (POR), Paulo Sousa (POR), Santiago Canizares (ESP), Alberto Ferrer (ESP), Ismael Urzaiz (ESP), Kasey Keller (USA), Youri Nikiforov (URS), Oleg Salenko (URS), Victor Onopko (URS),...

Arabie Saoudite 1989 en chiffres :

Palmarès :

  1. Portugal

  2. **Nigeria

**

  1. **Brésil

**

  1. Etats-Unis

Buts marqués : 81 (moy. : 2,53)

Meilleure attaque : Brésil, 14 buts

Soulier d'Or, d'Argent et de Bronze :

  1. Oleg Salenko (URS), 5 buts

  2. Mutiu Adepoju (NGA), Sonny Anderson (BRA), Faria Bismarck (BRA), Marcelo Henrique (BRA), Christopher Ohenhen (NGA), Steve Snow (USA), 3 buts

Les villes d'accueil : Ryiadh, Dammam, Jeddah, Taif

Spectateurs : 643 815 (finale : 65 000)

Moyenne de spectateurs : 20 119

**La stat du tournoi :

**Le Portugal de 1989 est le vainqueur ayant marqué le moins de buts dans l'histoire du Championnat du Monde Juniors de la FIFA, avec seulement six réalisations.

MATCHES