Lee, l'ambition sans la pression

Qualifiée d'office en tant que pays hôte de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017, la République de Corée aborde le Championnat d'Asie U-19 de l'AFC à Bahreïn sans pression. À l'issue de cette compétition, les noms des quatre équipes qui représenteront le continent en phase finale seront connus.

En dépit de ce contexte favorable, la tension était presque palpable dans le camp sud-coréen à Paju lors de la dernière séance d'entraînement programmée avant le départ pour Bahreïn. D'ordinaire très réservé, le sélectionneur Iksoo Ahn n'a pu retenir un sourire embarrassé au moment de répondre aux questions des journalistes. "J'ai demandé à mes joueurs quels objectifs nous devrions nous fixer et ils m'ont répondu : 'Gagner'. Nous allons donc faire notre possible pour atteindre ce but."

Cette ambition est logique avec les 12 titres continentaux remportés dans cette tranche d'âge. Durant la phase de qualification disputée en septembre et octobre, les Guerriers Taeguk ont enchaîné quatre victoires et inscrit 26 buts. Entré en seconde mi-temps lors du premier match contre Singapour, le capitaine Dongjun Lee a contribué au large succès des siens (6:2) en signant un triplé. Auteur d'une quatrième réalisation contre Taïwan au match suivant, il a terminé meilleur buteur de son équipe, à égalité avec Jihoon Kang. Coups durs Mais l'ailier droit, en bon capitaine, tâche de ne pas se focaliser sur son cas personnel, comme il l'explique au micro de FIFA.com. "Notre équipe ne dépend pas de la forme d'un joueur en particulier. Notre force, c'est notre collectif et notre organisation. Grâce à ces atouts, nous pouvons battre n'importe quel adversaire. Le sélectionneur insiste beaucoup sur cet aspect de sa philosophie à l'entraînement. Si nous parvenons à rester fidèles à cette stratégie, nous pourrons aller loin en Coupe du Monde."

Né à Busan, Lee s'est initié aux joies du football dès l'école primaire. Il a ensuite rejoint le centre de formation de Busan IPark, l'un des piliers de la K-League. Malheureusement, une grave blessure au dos subie durant ses années de collège a un temps freiné sa progression. De retour sur les terrains, il a intégré la sélection nationale U-17. La Coupe du Monde U-20 2017 marquera sa première apparition sur la scène mondiale. Pensionnaire de l'université Soongsil, le joueur de 19 ans a déjà marqué huit buts en dix matches de U League, s'imposant comme le meilleur réalisateur de son équipe cette saison.

Si les qualifications pour Bahreïn 2016 lui ont laissé beaucoup de bons souvenirs, Lee nourrit pourtant un regret : "Pour notre dernier match, nous étions opposés à la Thaïlande, le pays hôte. Un de nos joueurs s'est blessé, mais nos adversaires n'ont pas voulu dégager le ballon en touche. Je leur ai fait part de mon mécontentement et les choses ont dégénéré. J'ai pris un coup au visage et, furieux, j'ai poussé un Thaïlandais à terre, ce qui m'a valu un carton rouge. C'est triste et injuste mais je suis le premier responsable car je n'aurais pas dû perdre mon sang-froid". Suite à cet incident, Lee sera suspendu pour le premier match de son équipe à Bahreïn, contre… la Thaïlande. L'équipe avant tout Iksoo Ahn lui a néanmoins renouvelé sa confiance. "J'ai toujours fait passer l'équipe en premier", rappelle Lee. "Le sélectionneur en est conscient. Il sait que je fais de mon mieux pour assumer mes responsabilités vis-à-vis des autres joueurs. Je les encourage beaucoup et je ne ménage pas mes efforts quand il s'agit d'améliorer l'esprit d'équipe. Les autres suivent mon exemple."

Lee s'est vu attribuer le numéro 7 cette saison, un honneur auquel il n'est pas insensible. "Jisung Park a toujours été mon idole. Je suis fier de porter le même maillot que lui. Je le respecte énormément car il n'hésitait pas à prendre des initiatives et à montrer l'exemple dans tous les domaines", explique celui qui tâche également de s'inspirer d'autres grands joueurs comme Gareth Bale et Eden Hazard.

Mais avec son éthique collective, Lee n'aborde pas la compétition avec des rêves de gloire personnelle et des objectifs individuels. "Tout ce qui m'intéresse, c'est de remporter ce titre. C'est le but ultime et je ne pense pas à autre chose. Si nous y parvenons, le reste se fera tout seul. Je n'ai donc pas d'ambitions personnelles pour le moment. Ce serait un grand honneur pour moi d'aider l'équipe à produire de bonnes performances et à gagner ce titre. Je pourrais même envisager d'être élu meilleur joueur du tournoi. Je devrais peut-être viser cet objectif..."