Récompenses et consolations en or

15 juin 2019
  • Soirée inoubliable pour Andriy Lunin

  • Lot de consolation en or pour Lee Kangin

  • Kangin : "J'espère vivre une autre expérience comme celle-ci"

En football, le bonheur des uns fait généralement le malheur des autres. Alors que l'Ukraine a laissé éclater sa joie d'avoir remporté son premier titre mondial à l'occasion de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019, la République de Corée n'a pas caché sa tristesse d'être passée si près de la gloire .

Mais Lee Kangin a reçu une belle consolation avec le Ballon d'Or, pendant qu'Andriy Lunin se voyait décerner le Gant d'Or adidas.

Les réactions des deux lauréats au micro de FIFA.com :

Le plus jeune joueur de la République de Corée à Pologne 2019 fut aussi le plus brillant. La sérénité et sa maîtrise technique du Ballon d'Or adidas ont mené les Guerriers Taegeuk jusqu’en finale. (Photo by Lars Baron - FIFA/FIFA via Getty Images)

Lee Kangin, Ballon d'Or adidas

"Je dois tout au staff technique et à mes coéquipiers qui ont beaucoup couru. Le match a été difficile, mais nous avons lutté jusqu'au bout. Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes. Nous avons perdu, mais c'est comme ça. À présent, nous devons nous tourner vers l'avenir. C'était une très belle compétition. Personnellement, je suis aussi très content de mon tournoi. J'espère vivre une autre expérience comme celle-ci. Nous rentrons chez nous satisfaits et nous allons pouvoir nous détendre. Nous adressons nos sincères remerciements à tous nos supporters en République de Corée et à tous ceux qui ont fait l'effort de venir jusqu'ici."

hr4lrk7bkuwgywocyu5u.jpg

Andriy Lunin, Gant d'Or adidas

"C'est incroyable d'avoir soulevé la Coupe. Notre pays décroche le trophée pour la première fois et nous, nous entrons dans l'histoire. Remporter une distinction individuelle est très important pour moi. J'ai vécu une saison d'apprentissage difficile en club, pendant laquelle j'ai peu joué. Ce tournoi a été comme une bouffée d'air frais, un ballon d'oxygène. Je suis reconnaissant à mes coéquipiers, car je n'aurais rien gagné sans eux. La clé a été notre sélectionneur. Je veux lui témoigner ma gratitude d'avoir cru en moi. Quand un joueur a passé peu de minutes sur le terrain, la confiance de son entraîneur est essentielle à sa réussite."