Que sont devenues les stars de Pologne 2019 ?

15 juin 2020
  • La finale de la Coupe du Monde U-20 en Pologne a eu lieu le 15 juin 2019

  • L’Ukraine sacrée au bout du suspense

  • Que sont devenus les dix meilleurs joueurs du tournoi ?

Il y a un an tout juste aujourd’hui, l’Ukraine s’imposait 3-1 face à la République de Corée en finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019. Le Groupe d’Étude Technique (TSG) a tiré les enseignements de cette compétition dans un rapport de 136 pages, disponible ici. Les experts ont notamment dressé la liste des dix joueurs jugés les plus prometteurs.

FIFA.com a voulu savoir comment la carrière de ces jeunes talents avait évolué, en l’espace d’une année.

Lee Kangin (République de Corée – Lauréat du Ballon d’Or adidas)

Le benjamin de la sélection sud-coréenne a impressionné les observateurs par son assurance balle au pied. Le stratège d’Incheon a largement pesé sur le jeu offensif de son équipe, en mettant en avant sa remarquable créativité. Quelques mois avant le grand rendez-vous mondial en Pologne, Lee a rejoint Valence et n’a pas tardé à faire ses premiers pas en Liga espagnole. Il a également eu l’occasion d'honorer quelques sélections en équipe de République de Corée. Depuis son échec en finale de la Coupe du Monde U-20, il poursuit sa progression. Il est désormais le plus jeune Sud-Coréen à avoir évolué en Ligue des champions de l'UEFA et en septembre 2019, il a fêté sa première titularisation avec les Guerriers Taeguk.

shezuy26jdbh1yqke7jh.jpg

Chris Richards (États-Unis)

vmrdly8m4ezot8xjigja.jpg

Andrij Lunin (Ukraine – Lauréat du Gant d’Or adidas)

Lunin a joué un rôle essentiel dans le superbe parcours de l’Ukraine, notamment en enchaînant les interventions décisives dans le match face au Qatar. Il s’est aussi distingué par sa capacité à organiser sa défense. Sous contrat avec le Real Madrid depuis 2018, le jeune Ukrainien n’a toutefois pas encore eu l’occasion de faire ses débuts avec le club de la capitale. Prêté à Leganes et Valladolid, il semble avoir trouvé un cadre qui lui convient à Oviedo, où il n’a pas tardé à s’imposer comme titulaire. En équipe d’Ukraine, il est régulièrement présenté comme l’héritier naturel du légendaire Andriy Pyatov.

hz5zwv2zbczhkyply0zu.jpg

Alessandro Plizari (Italie)

Sous l’impulsion du grand Alessandro Plizzari (1m93), l’Italie s’est propulsée à la quatrième place de Pologne 2019. À l’issue du tournoi, son club, l’AC Milan, l’a prêté à Livourne, un pensionnaire de Serie B. Titulaire depuis la fin novembre, le jeune portier se distingue régulièrement par ses bonnes performances. De retour à Milan, Plizzari suivra certainement avec beaucoup d’intérêt les négociations entre les dirigeants rossoneri et les deux gardiens Gianluigi et Antonio Donnarumma. En effet, le départ de l’un ou l’autre pourrait lui ouvrir de nouvelles portes.

Serhij Buletsa (Ukraine – Lauréat du Ballon d’Argent adidas)

Remarqué pour la précision et l’efficacité de ses passes, Buletsa s’est aussi distingué par sa justesse sur les coups de pied arrêtés. Très présent aux abords et dans la surface de réparation, il a été l’une des pierres angulaires du jeu offensif ukrainien. Toujours bien placé dans les 16 mètres adverses, le numéro 10 n’a pas tardé à s'imposer comme l’homme des buts décisifs en Pologne. Quelques semaines après la conquête du titre mondial, il a été prêté par le Dynamo Kiev à Dnipro-1, fraîchement couronné champion de deuxième division. Il ne lui aura fallu que deux minutes pour signer son premier but sous ses nouvelles couleurs et offrir ainsi à Dnipro-1 son premier but en Premier League ukrainienne.

lvdjhge1fggvxo8iourh.jpg

Sékou Koïta (Mali)

Le jeune attaquant a livré de belles performances en Pologne, même s'il n’a pu empêcher l’élimination des siens au stade des quarts de finale, face à l’Italie. Depuis, il est régulièrement convoqué en équipe du Mali et accumule du temps jeu au Red Bull Salzbourg.

rgzhq15zfoslstysm4a0.jpg

Juchym Konoplia (Ukraine)

iahnn3rjgf6tyv59iacn.jpg

Valerii Bondar (Ukraine)

C’est en tant que capitaine que Bondar a mené l’Ukraine au titre suprême. Le défenseur central a réalisé un véritable sans-faute tout au long de l’édition polonaise, impressionnant notamment par son sens du placement. Il a ainsi intercepté plus de passes et bloqué plus de tirs que n’importe quel autre joueur. À l’issue de la Coupe du Monde U-20, il est monté en puissance au Shakhtar Donetsk, au point d’être aujourd'hui considéré comme un titulaire. Il a également inscrit un but en dix sorties. Une grave blessure à la cheville l’a toutefois tenu éloigné des terrains pendant de longues semaines. Il prépare actuellement son retour à la compétition.

ijvqdo706wdjdhlslvcp.jpg

Gonzalo Plata (Équateur – Lauréat du Ballon de Bronze adidas)

hhkicbxkwamemfsxnwiw.jpg

Amadou Sagna (Sénégal – Lauréat du Soulier de Bronze adidas)

Le Sénégalais Amadou Sagna s’est adjugé le Soulier de Bronze adidas de Pologne 2019, décerné au troisième meilleur buteur du tournoi. Le jeune ailier a défrayé la chronique en signant le but le plus rapide de l’histoire du tournoi, contre Tahiti, après 9,6 secondes de jeu. De retour de Pologne, il a pris ses quartiers au Club Bruges, en Belgique. Il faut dire que les Blauw-Zwart ont déjà recruté de nombreux Sénégalais pas le passé. Pour autant, Sagna a connu quelques difficultés pour percer en Europe. Il attend toujours sa chance, tant à Bruges qu’à Ostende, où il est actuellement prêté. Les dirigeants du club belge ont annoncé que Sagna allait prochainement rentrer chez lui, au Sénégal.