Brandy, un grand millésime

25 sept. 2009

Parties intégrantes du métier de footballeur, les blessures paraissent cependant plus cruelles quand elles touchent un jeune novice au point de mettre sa carrière en danger. C'est précisément ce que l'Anglais Febian Brandy a vécu il y a quatre ans, à la suite d'un match international.

L'attaquant a toutefois su retirer de son expérience la force de se transcender et de poursuivre sa route vers les sommets. Prêté avec succès à Swansea City et Hereford United, il est à présent de retour dans le club de sa ville natale, Manchester United, où il tente de se faire une place dans l'équipe première, aux côtés de jeunes attaquants du calibre de Federico Macheda et Danny Welbeck.

Libéré par le manager des Red Devils, Sir Alex Ferguson, pour représenter son pays à Egypte 2009, il entend saisir des deux mains sa chance de briller sur la scène mondiale.

"Je n'oublierai jamais le jour où j'ai été blessé", se souvient-il pour FIFA.com. "J'ai été taclé violemment pendant un match contre les Etats-Unis. Je disputais mon premier grand tournoi international et ma carrière a pris un coup d'arrêt de quatre à cinq mois".

Tout peut basculer en l'espace d'une seconde, donc je suis vraiment heureux d'être ici. Si je suis titularisé, je vivrai les plus grands moments de ma carrière

"Pour être franc, je craignais de ne pas remonter la pente. J'avais entendu parler de professionnels incapables de revenir au niveau après une jambe cassée. C'était ma première blessure grave et je ne savais pas comment y faire face. Heureusement, ma famille, mes coéquipiers et les physiothérapeutes de United m'ont aidé à traverser cette épreuve, et me voilà".

"En football, tout peut basculer en l'espace d'une seconde, donc je suis vraiment heureux d'être ici. Si je suis titularisé, je vivrai les plus grands moments de ma carrière. C'est un énorme tournoi international, d'autant plus important qu'il s'agit d'une Coupe du Monde. Je tiens une occasion en or de faire mes preuves".

Auteur d'un doublé dans le récent amical remporté par les Young Lions 5:0 sur le Monténégro, Brandy est conscient du prestige qui entoure la Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

Un quête d'un but, un seul... "C'est le deuxième tournoi mondial et notre équipe veut montrer de quoi elle est capable", poursuit le jeune espoir de 20 ans. "C'est un honneur de marcher sur les pas des grands footballeurs qui sont passés par cette compétition, tels Lionel Messi, Ronaldinho et Michael Owen. D'autres joueurs s'en sont servi comme d'un tremplin et j'espère en faire autant".

Aujourd'hui, l'attaquant est entièrement focalisé sur la première sortie des siens, qui les opposera à l'Uruguay samedi soir, et sur la chance d'en finir avec une pénurie embarrassante. En effet, aucun but anglais n'est venu faire trembler les filets du tournoi en douze ans, ce qui représente une panne de 581 minutes. Brandy espère être celui qui rouvrira le compteur.

"J'aimerais que ce soit moi, mais si je ne marque pas samedi, j'espère qu'un de mes coéquipiers le fera", sourit-il. "Pour faire bonne figure, nous devrons démontrer notre efficacité offensive".