Les gros bras bousculés 

  • Les deux derniers groupes de Brésil 2019 entrent en lice

  • Groupe E : le Tadjikistan fait plier les champions d’Afrique camerounais

  • Groupe F : l’Italie domine les débutants salomonais

LE FILM DE LA JOURNÉE

Les champions d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Afrique ont fait leurs premiers pas en Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Brésil 2019. Mais si ces ténors habitués au succès s’attendaient à trouver face à eux des adversaires faciles, ils en ont été pour leurs frais.

Opposée à l’Espagne dans l’une des affiches de la phase de groupes, l’Argentine a dû se contenter d’un nul vierge. Dans l’autre rencontre au programme du Groupe E, le Tadjikistan a créé la surprise en s’imposant 1-0 devant le Cameroun. Les Asiatiques ont enregistré à cette occasion leur second succès en Coupe du Monde U-17, 12 ans après une première victoire contre les États-Unis.

Le Groupe F a proposé, quant à lui, deux matches aux scénarios bien différents. Vice-championne d’Europe en titre, l’Italie a rapidement tué le suspense en passant trois buts aux Îles Salomon dès la première mi-temps, puis deux autres après la pause (5-0). De son côté, le Mexique, champion de la CONCACAF, a trouvé face à lui un Paraguay très physique, qui a su tenir en respect les attaquants d'ElTri et repartir avec le point du nul (0-0).

⚽ Résultats

Groupe E

[[flag-esp-xs]] Espagne 0-0 Argentine [[flag-arg-xs]] [[flag-tjk-xs]] Tadjikistan 1-0 Cameroun [[flag-cmr-xs]]

Groupe F

[[flag-sol-xs]] Îles Salomon 0-5 Italie [[flag-ita-xs]] [[flag-par-xs]] Paraguay 0-0 Mexique [[flag-mex-xs]]

Les moments-clés

Les champions d’Afrique se font surprendre : Battu d’entrée par le Tadjikistan, le Cameroun est la seule équipe africaine à n’avoir pas remporté son premier match. Le sélectionneur tadjik Zaynidin Rakhimov a eu la bonne idée de faire entrer en jeu Amadoni Kamolov et Rustam Soirov à la mi-temps. Résultat : les deux remplaçants étaient impliqués dans l’action qui a amené le penalty décisif.

Une star précoce : À 15 ans, Wilfried Gnonto est le benjamin de l’équipe italienne. Le joueur de l’Inter Milan avait d’ailleurs fait part de sa surprise en apprenant sa sélection. Sa première performance brésilienne n’est pas passée inaperçue. Gnonto, qui fêtera ses 16 ans le 5 novembre, a fait vivre un supplice aux défenseurs salomonais pendant la première période : en l’espace de dix minutes, il a inscrit deux buts et offert une passe décisive.

Le coup de génie de Palacios : Les matches sans buts ont souvent la réputation d’être ennuyeux, mais l’Argentine et l’Espagne ont montré le contraire. L’Argentin Wilson Palacios a failli inscrire l’un des plus beaux buts du tournoi sur une frappe de plus de 50 mètres, malheureusement repoussée par la transversale. Au-delà de ce coup d’éclat, tous les acteurs de la rencontre ont offert au public un match de haut niveau, tant sur le plan technique que tactique.

À venir

31 octobre

Groupe E

[[flag-esp-xs]] Espagne - Tadjikistan [[flag-tjk-xs]] (Vitoria/Cariacica, 17h00 heure locale) [[flag-cmr-xs]] Cameroun - Argentine [[flag-arg-xs]] (Vitoria/Cariacica, 20h00 heure locale)

Groupe F

[[flag-sol-xs]] Îles Salomon - Paraguay [[flag-par-xs]] (Brasilia/Gama, 17h00 heure locale) [[flag-mex-xs]] Mexique - Italie [[flag-ita-xs]] (Brasilia/Gama, 20h00 heure locale)

Suivre Brésil 2019