Romo et El Tri rêvent d'une pêche miraculeuse

30 juil. 2021
  • Luis Romo a inscrit son premier but international à Tokyo 2020.

  • Il est le pilier de l’entrejeu d'El Tri.

  • "Je suis ici pour décrocher l’or", annonce-t-il avant les quarts de finale

Luis Romo n’écume plus les eaux du Pacifique en quête d’huîtres, mais sur un terrain de football, sans oublier les valeurs inculquées par sa famille de pêcheurs. "L’une des choses qu’ils m’ont transmises, c’est de tout donner sur le terrain. Travailler pour atteindre le maximum de mon potentiel, me livrer à fond. La pêche est une activité qui exige beaucoup d’efforts et ça me définit bien : je me donne toujours sans compter", confirme le Mexicain à FIFA.com. Sans jamais courber l’échine et en donnant tout, Romo est progressivement devenu une pièce maîtresse de Cruz Azul, champion du Mexique, mais aussi de l’entrejeu de la sélection aztèque au Tournoi Olympique de Football Masculin, Tokyo 2020. Il apporte l'équilibre à son équipe par sa vision du jeu, qui fait de lui une précieuse rampe de lancement. Il a également trouvé le chemin des filets face à l’Afrique du Sud. "C’est mon premier but en équipe nationale. Je l’ai mis aux Jeux Olympiques et il a compté dans la qualification. Je l’ai pleinement savouré", assure-t-il. "Je vis une expérience géniale, j’en profite au maximum et j’espère réaliser de grandes choses. Pour le moment en tout cas, ce sont les plus beaux moments de ma carrière de footballeur."

SAPPORO, JAPAN - JULY 28: Luis Romo #7 of Team Mexico scores their side's second goal past Ronwen Williams #1 of Team South Africa during the Men's First Round Group A match between South Africa and Mexico on day five of the Tokyo 2020 Olympic Games at Sapporo Dome on July 28, 2021 in Sapporo, Hokkaido, Japan. (Photo by Masashi Hara/Getty Images)

Le succès décroché lors de la dernière journée de la phase de groupes a apporté de la sérénité aux Mexicains, menacés d’élimination à la suite de leur défaite face au Japon. "Ce qui est ressorti de ce match contre le Japon, c’est qu’on n’était pas dedans. Il faut toujours être extrêmement vigilant. Face à l’Afrique du Sud, on ne s’est pas rués en attaque d’entrée. On a mis en place notre jeu et on a fait un match très intelligent, plein de sérénité. On a su tirer les enseignements de cette défaite."

Un adversaire de poids

L’heure n’a pourtant pas été aux célébrations puisqu’il a vite fallu se projeter vers le quart de finale face à la République de Corée, qui a proposé l’un des jeux les plus séduisants à Tokyo 2020. "C’est une équipe qui met beaucoup d’intensité, avec des joueurs talentueux qui peuvent faire des différences. Ils forment aussi un bloc solide et ils sont tous mobilisés autour d’un objectif commun. Il va falloir être compacts, courir davantage qu’eux et en vouloir encore plus", annonce Romo, qui estime quand même que le Mexique a les armes pour répondre.

"Il y a beaucoup de qualité dans cette équipe. Il faut que l’on reste concentrés pendant 90 minutes. Il faut que l’on soit à 100 %, que l’on croit en nous, car on a une grande équipe avec beaucoup de talents individuels qui doivent se mettre au service de l’équipe pour atteindre de grands objectifs."

SAPPORO, JAPAN - JULY 28: Luis Romo #7 of Team Mexico celebrates after scoring their side's second goal with team mate Henry Martin #9 during the Men's First Round Group A match between South Africa and Mexico on day five of the Tokyo 2020 Olympic Games at Sapporo Dome on July 28, 2021 in Sapporo, Hokkaido, Japan. (Photo by Masashi Hara/Getty Images)

Un rêve en or 

Alors que le nombre de candidats à la médaille d’or s’est amenuisé, notamment avec les éliminations de l'allemagne, la France et l'Argentine, le joueur de Cruz Azul ne fait aucun mystère sur les ambitions de son équipe. "Je suis ici pour décrocher l’or et rien d’autre. C’est très clair dans ma tête et c’est pareil pour toute l’équipe. On ne faisait pas partie des favoris, des équipes attendues, mais on a un objectif bien défini et on va se battre pour l’atteindre." Au-delà de ces ambitions olympiques, Romo voit dans cette aventure japonaise l’occasion de concrétiser son rêve de poursuivre sa carrière professionnelle en Europe. "Le fait de disputer de grandes compétitions ouvre des portes pour beaucoup de choses. Des Jeux Olympiques avec une belle équipe et de bons résultats ouvrent toutes les possibilités et ça me motive énormément", conclut-il.