Les Bleus pour réagir, le Brésil pour enchaîner

24 juil. 2021
  • Le Brésil et le Mexique voudront rester sur leur dynamique offensive

  • Opération rachat pour la France contre l'Afrique du Sud

  • FIFA.com passe en revue les clés de la journée

C’est une journée charnière qui se profile ce dimanche dans le Tournoi Olympique de Football masculin. Les 16 équipes en lice vont fouler les terrains et même si la cérémonie d’ouverture officielle des Jeux Olympiques n’aura eu lieu que deux jours auparavant, nous pourrions déjà assister aux premières éliminations. À l’autre extrémité de la hiérarchie, le Mexique et le Brésil, les deux derniers vainqueurs de l’épreuve, chercheront à rester sur leur dynamique, eux qui ont fait trembler les filets à quatre reprises ce jeudi.

Médaillée d’or à deux reprises aux JO, l’Argentine dispose quant à elle d’une marge de manœuvre très limitée après sa défaite surprise face à l’Australie. Mais l’affiche du jour sera certainement celle qui opposera le Japon au Mexique, sacré à Londres 2012.

Le programme (heures locales)

Egypte - Argentine Sapporo Dome, 16h30 Nouvelle-Zélande - Honduras Ibaraki Kashima Stadium, 17h00 France - Afrique du Sud Saitama Stadium, 17h00 Brésil - Côte d'Ivoire International Stadium Yokohama, 17h30 Australie - Espagne Sapporo Dome, 19h30 Roumanie - République de Corée Ibaraki Kashima Stadium, 20h00 Japon - Mexique Saitama Stadium, 20h00 Arabie Saoudite - Allemagne International Stadium Yokohama, 20h30

Les clés de la journée

Un remake de Londres 2012 Le Japon accueille le Mexique dans l’antre traditionnel de son équipe nationale, le Saitama Stadium, à la périphérie de Tokyo. Les locaux auront à cœur de venger leurs prédécesseurs, battus par El Tri en demi-finales de Londres 2012. Fait étonnant compte tenu de la limite d’âge imposée dans cette compétition (U-24), le Japon alignera deux joueurs présents sur la pelouse de Wembley il y a neuf ans : son emblématique capitaine, Maya Yoshida, et son partenaire en défense, l’ancien Marseillais Hiroki Sakai.

Les gars du Nord Deux buteurs évoluant dans le Nord de l’Angleterre chercheront à rééditer leurs prouesses de la première journée. Grâce à un triplé tonitruant claqué en l’espace d’une demi-heure, l’attaquant d’Everton Richarlison a permis au Brésil d’entamer la défense de son titre dans un fauteuil. Quant à Chris Wood, tête d’affiche de Burnley, il a offert la victoire aux outsiders néo-zélandais face à la République de Corée. S’ils récidivent dimanche face au Honduras, les Kiwis pourront sérieusement envisager les quarts de finale.

La Roumanie, 57 ans plus tard La dernière participation de la Roumanie au Tournoi Olympique de Football masculin remonte à l’édition 1964, qui avait lieu… à Tokyo. À cette occasion, les Roumains avaient atteint les quarts de finale. Une victoire des Roumains face à la République de Corée, combinée à un succès de la Nouvelle-Zélande contre le Honduras, enverrait les deux équipes victorieuses en quarts.

L’Allemagne pour se racheter Puissance traditionnelle du football européen, l’Allemagne a connu une curieuse entrée en lice à Tokyo 2020. Alors qu’elle semblait partie pour encaisser une défaite record face au Brésil, qui menait 3-0 au bout d’une demi-heure, elle a fait valoir toute sa force de caractère pour revenir dans le match et ne s’incliner que 4-2. Son prochain match, face à l’Arabie saoudite, fera remonter des souvenirs de la Coupe du Monde de la FIFA 2002™. Dimanche, les Européens espèreront certainement imiter les prouesses de la bande à Miroslav Klose, victorieuse 8-0 à Sapporo.

Un nouveau tour de force des Olyroos ? L’Australie a fait trembler la planète football en battant l’Argentine lors de son entrée en lice, ce qui lui a valu les grands titres de la presse des antipodes. Très remuants, les attaquants des Aussies se sont particulièrement illustrés. C’est le cas de Riley McGree, nommé pour le Prix Puskás 2018, de Daniel Arzani, présent à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, et de Marco Tilio, entré en cours de jeu. Auteur d’une tonitruante campagne en A-League, ce dernier est devenu le plus jeune buteur de l’histoire des Olyroos (19 ans). À Sapporo, les Australiens auront encore fort à faire puisqu’ils seront opposés à l’Espagne.

Entendu...

"On a manqué d’expérience, de concentration, d’agressivité, de tout. Je pense qu’on a de la chance de ne pas repartir avec cinq ou six buts. C’est une grosse contre-performance. Mais il reste encore deux matches à jouer. Il va falloir aller chercher cette qualification. On n’a pas le choix, on la veut. On connaît les ingrédients que l’on doit mettre au prochain match." André-Pierre Gignac, capitaine de l’équipe de France, après la défaite 4-1 face au Mexique

Tournoi Olympique de Football Masculin, Tokyo 2021 : 1ère journée en images

FIFA COVERAGE - Mexico v France: Men's Football - Olympics: Day -1

CHOFU, JAPAN - JULY 22: Alexis Vega #11 of Team Mexico battles for possession with Teji Savanier #11 of Team France during the Men's First Round Group A match between Mexico and France during the Tokyo 2020 Olympic Games at Tokyo Stadium on July 22, 2021 in Chofu, Tokyo, Japan. (Photo by Alex Grimm - FIFA/FIFA via Getty Images)

FIFA COVERAGE - Cote d'Ivoire v Saudi Arabia: Men's Football - Olympics: Day -1

SAITAMA, JAPAN - JULY 22: Salman Alfaraj #15 of Team Saudi Arabia is challenged by Franck Kessie #8 of Team Ivory Coast the Men's First Round Group D match between Cote d'Ivoire and Saudi Arabia during the Tokyo 2020 Olympic Games at International Stadium Yokohama on July 22, 2021 in Yokohama, Kanagawa, Japan. (Photo by Buda Mendes - FIFA/FIFA via Getty Images)