Dix moments marquants du premier tour

30 juil. 2021

Après 24 matches disputés au pas de course dans le premier tour, il est déjà temps d'attaquer les quarts de finale du Tournoi Olympique de Football Masculin. Avant d'entamer la dernière ligne droite dans la ruée vers l'or, FIFA.com vous propose de revenir sur les faits marquants de la phase de groupes. 

1. Rentrée difficile pour Gignac

"Si on rentre chez nous avant les Mexicains, on est morts, on va se faire chambrer pas mal de temps", annonçait au journal L'Equipe l'attaquant français, André-Pierre Gignac, avant l'entrée en lice des Bleus face aux vainqueurs de Londres 2012. Ces derniers ont infligé un 4-1 aux Français qui, deux matches plus tard, étaient dans l'avion avec la pire défense de la phase de groupes (11 buts encaissés), et pas certain que les quatre buts inscrits par l'attaquant des Tigres soient suffisant pour lui épargner les taquineries. 

2. Kubo répond présent

À seulement 20 ans, Takefusa Kubo a porté toutes les attentes du pays hôte sur ses épaules durant cette phase de groupes. L'attaquant du Real Madrid a délivré les siens lors du match d'ouverture du Japon contre l'Afrique du Sud (1-0) en inscrivant le but de la but de la victoire à 20 minutes de la fin. Au total, Kubo aura marqué trois buts, un par match dans le Groupe A. 

3. Le Brésil tient le choc

C'était le choc annoncé de la première journée, la revanche de la finale de Rio 2016 entre le Brésil et l'Allemagne. Une fois encore, c'est la Seleçao qui l'a emporté (4-2), avec trois buts marqué dans la première demi-heure dont les Allemands ne se sont pas remis, même s'ils sont revenus à une longueur avant de craquer à nouveau dans les arrêts de jeu (4-2)

4. L'Argentine trébuche d'entrée

Médaille d'or en 2004 et en 2008, médaille d'argent en 1996, et gagnante du tournoi qualificatif d'Amérique du Sud, l'Argentine a débuté ce Tournoi Olympique du mauvais pied en trébuchant d'entrée sur l'Australie (0-2). Sa timide réaction contre l'Egypte (0-1) et son nul contre l'Espagne (1-1) n'ont pas suffi à éviter l'élimination dès le premier tour. 

5. La Roumanie, 57 ans après

La dernière apparition de la Roumanie dans un Tournoi Olympique datait de 1964, à Tokyo ! Le sélectionneur Mirel Rădoi, qui dirige aussi les séniors, nous avait expliqué dans un entretien exclusif à quel point le symbole était important pour le football roumain. Hélas, après avoir fêté ce retour par une victoire contre le Honduras (1-0), les Roumains n'ont pris qu'un point en deux matches et n'ont donc pas pu atteindre les quarts de finale comme leurs glorieux ainés. 

6. Un public très spécial

Si les spectateurs sont absents de ces Jeux Olympiques en raison des restrictions sanitaires, les équipes qui ont joué au Kashima Stadium ont eu le droit de jouer devant un public inhabituel, puisqu'il s'agissait essentiellement d’écoliers âgés de 6 à 12 ans. Cette initiative a été prise pour permettre à des enfants de vivre l'expérience olympique. 

7. Retrouvailles anticipées 

Ce fut l'un des moments les plus insolites et émouvants du premier tour. Après la victoire de l'Allemagne contre l'Arabie Saoudite (2-3), Max Kruse s'est agenouillé pendant une interview avec la télévision allemande pour demander la main de sa petite amie. "En fait, je voulais attendre de marquer un but. Mais qui sait si je peux encore le faire", a plaisanté le capitaine allemand, qui a ensuite précisé qu'elle avait dit oui. Petite consolation pour Kruse après l'élimination précoce de la Nationalmannschaft,  il a pu rentrer plus tôt que prévu retrouver sa dulcinée !

8. Les Guerriers déchainés 

Pour sa neuvième apparition consécutive dans le Tournoi Olympique de Football Masculin (un record), la République de Corée a fait forte impression dans ce premier tour avec 10 buts inscrits, ce qui fait des Guerriers Taegeuk la meilleure attaque de ces JO, grâce notamment à  Hwang Ui-jo et Lee Kang-in qui ont signé trois buts chacun. 

9. Richarlison se console

Avec un triplé contre l'Allemagne (4-2) et un doublé face à l'Arabie Saoudite (1-3),   Richarlison a illuminé la phase de groupes par son accélération, son placement et son efficacité. L'attaquant brésilien, qui restait sur sa finale ratée contre l'Argentine en Copa América, termine le premier tour de Tokyo 2020 en tête du classement des buteurs avec cinq réalisations. 

10. Pas de cimetière pour les Élephants

Tombée dans le "groupe de la mort" avec le Brésil et l'Allemagne, la Côte d'Ivoire a survécu de bien belle manière en tenant tête aux deux mastodontes de la poule (0-0 face aux Brésiliens, 1-1 contre les Allemands). "Nous n'avons eu aucun match amical avant la compétition, ce qui a rendu notre préparation difficile mais nous a permis de mettre nos adversaires en difficulté car ils n'avaient pas d'images de nous, alors que nous nous avions des vidéos d'eux", a expliqué le sélectionneur Soualiho Haidara à FIFA.com.