Brésil-Espagne, le tenant face à un sérieux prétendant

Jump to
6 août 2021
  • Le Brésil et l’Espagne rêvent d’une deuxième médaille d’or olympique

  • Le tenant du titre doit faire face à un ambitieux concurrent

  • Une opposition de styles à attendre

À Yokohama, dans le stade qui avait accueilli la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2002, le Brésil et l’Espagne tenteront de décrocher la deuxième médaille d’or olympique de leur histoire dans le Tournoi Olympique de Football Masculin.

Les Brésiliens abordent cette rencontre en qualité de tenants du titre, après avoir remporté le match pour la médaille d’or aux tirs au but face à l’Allemagne, chez eux en 2016. La Roja avait, quant à elle, triomphé de la Pologne (3-2) lors de l’édition 1992 à Barcelone. Ce succès marque en outre le dernier sacre d’une équipe européenne dans le Tournoi Masculin.

Les deux formations ont fait honneur à leur statut de favori en validant leur billet pour la finale. Grâce à des effectifs de qualité, le Brésil et l’Espagne ont viré en tête à l’issue de la phase de groupes. Les deux équipes ont ensuite gagné en stabilité défensive au fil des rencontres, tout en conservant la capacité de faire basculer le sort du match sur une action individuelle.

Le Match

Samedi 7 août

Brésil - Espagne International Stadium Yokohama, 20h30, heure locale

À savoir

Un casting de rêve, un scénario indécis

"C’est le tournoi le plus important de ma carrière. Si j’avais pu choisir mon adversaire en finale, j’aurais opté pour le Brésil. Beaucoup de gens seront d’accord avec moi pour dire que c’est un casting de rêve", estime le sélectionneur espagnol Luis de la Fuente. "Les joueurs sont motivés. Ils ont beaucoup donné et ils se sont énormément investis. J’ai mon onze de départ en tête, mais j’ai un effectif de grand talent. Les Brésiliens ne sont pas autant obsédés que nous par la possession du ballon. C’est une équipe plus verticale, qui mise sur des attaques et des contres rapides. Nous verrons bien quel style de jeu prévaudra."

RIFU, MIYAGI, JAPAN - JULY 31: Luis de la Fuente, Head Coach of Team Spain looks on prior to the Men's Quarter Final match between Spain and Cote d'Ivoire on day eight of the Women's QuarterFinal match during the Tokyo 2020 Olympic Games at Miyagi Stadium on July 31, 2021 in Rifu, Miyagi, Japan. (Photo by Alex Livesey - FIFA/FIFA via Getty Images)

Attaquants inspirés ou défenseurs intraitables ?

Un dribble de Richarlison, un geste technique d’Antony, un but de Mikel Oyarzabal ou de Marco Asensio peuvent faire la différence à tout moment. Mais nous pourrions tout aussi bien assister à une finale fermée. Les demi-finales donnent peut-être une première indication : les deux équipes sont restées muettes dans le temps réglementaire et les Brésiliens ont dû en passer par les tirs au but, après 120 minutes de stérilité offensive. De son côté, la Roja s’est montrée vigilante en défense, comme le rappelait le défenseur Eric Garcia dans une récente interview à FIFA.com. .

Un rêve qui se réalise

"Nous sommes prêts et nous voulons ramener la médaille d’or. Le noyau dur du groupe joue ensemble depuis 2019. Pour moi, c’est un rêve qui se réalise. L’Espagne possède l’équipe la plus expérimentée, avec plusieurs participants à l’Euro dans ses rangs. Ce sera un beau match", prévoit le milieu de terrain brésilien Bruno Guimaraes. "Il y a aussi de très bons joueurs de notre côté, dont certains jouent déjà en Europe. Les Espagnols, tout comme nous, attendent ce match avec impatience."

KASHIMA, JAPAN - AUGUST 03: Bruno Guimaraes #8 of Team Brazil is challenged by Alexis Vega #11 of Team Mexico during the Men's Football Semi-final match between Mexico and Brazil on day eleven of the Tokyo 2020 Olympic Games at Kashima Stadium on August 03, 2021 in Kashima, Ibaraki, Japan. (Photo by Hector Vivas - FIFA/FIFA via Getty Images)

Un doute dans les rangs brésiliens

Avec deux buts et une passe décisive, Matheus Cunha est l’un des meilleurs joueurs du tournoi. Malheureusement, le joueur de 22 ans a dû manquer la demi-finale en raison d’une blessure contractée au tour précédent face à l’Egypte. "Nous espérons qu’il pourra jouer et qu’il sera en forme. C’est le meilleur buteur de la sélection olympique depuis le début des qualifications. Il peut jouer en pointe ou dans un rôle de faux neuf", précise Guimaraes. Face au Mexique, Cunha a cédé sa place à Paulinho, mais Reinier, Malcom et Gabriel Martinelli peuvent également le suppléer.

Un record de plus pour le Brésil

Au coup d’envoi de la finale, la Seleçao entrera dans l’histoire en disputant sa cinquième finale olympique. Elle toutefois dû attendre 2016 pour décrocher la médaille d’or, après quatre tentatives infructueuses en 2012 (1-2 contre le Mexique), 1988 (1-2 a.p. contre l’URSS) et 1984 (0-2 contre la France). L’Espagne est présente pour la troisième fois à ce niveau. Elle s’était inclinée aux tirs au but face au Cameroun, huit ans après son triomphe à Barcelone. La Hongrie restera l’équipe la plus tirée de l’histoire du tournoi, avec trois médailles d’or.

La stat

Quoi qu’il arrive, le Brésil remportera sa quatrième médaille olympique, après le bronze (en 2008), l’argent (2012) et l’or (2016).