Une deuxième chance avec plus d'expérience pour Rakhmatov

6 sept. 2021
  • L'Ouzbékistan a fait ses débuts en Coupe du Monde de Futsal à Colombie 2016.

  • Dilshod Rakhmatov a contribué de quatre buts à cette première qualification.

  • L'attaquant vise le deuxième tour à Lituanie 2021.

Dilshod Rakhmatov aborde la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021 ™ avec un objectif précis : faire honneur à l'Ouzbékistan. L'attaquant du Dalian Yuan Dynasty espère réaliser une belle campagne pour marquer la deuxième participation ouzbèke à l'épreuve. "Je suis heureux d'avoir l'occasion d'afficher notre progression", confie le joueur de 31 ans à FIFA.com. "Je me sens au sommet de ma forme." Les Loups blancs ont fait leurs premiers pas dans le tournoi à Colombie 2016. Ils ont payé leur manque d'expérience par un échec en phase de groupes, dans laquelle ils ont empoché un seul point au terme d'un nul 3-3 face aux hôtes. Cinq ans plus tard, Rakhmatov estime que son équipe a les moyens de créer la surprise dans une poule qui comprend la Russie, l'Égypte et le Guatemala. "Notre premier objectif est d'accéder au deuxième tour", poursuit-il. "Nous avons tiré les enseignements des erreurs commises lors de notre première Coupe du Monde. "Nous n'avons jamais rencontré le Guatemala et nous ne savons rien sur cette sélection. Nous avons croisé les Russes et nous connaissons leur jeu. Quant à l'Égypte, nous l'avons affrontée récemment dans un championnat international en Thaïlande. Nous avons gagné 4-0."

um97pwplcifnrvbqsscr.jpg

Une longue attente

Les Ouzbeks ont bataillé pour s'ouvrir les portes de la Coupe du Monde. Depuis leur adhésion à l'AFC, ils prennent part à la Coupe d'Asie de Futsal biennale, qui fait office de préliminaires mondialistes tous les quatre ans. Ils sont montés sur le podium à cinq reprises entre 1999 et 2014, mais jamais pendant les années qualificatives. Ils y sont parvenus lors de la Coupe d'Asie 2016 disputée sur leur sol. Leur victoire sur l'Irak 3-0, dont un doublé de Rakhmatov, en quart de finale les a propulsés dans le dernier carré, synonyme de qualification pour l'épreuve mondiale. "2016 a été la plus belle année de ma carrière", commente Rakhmatov, qui a fini deuxième du tournoi avec les Bleu et Blanc. "J'avais déjà gagné des championnats en club et en sélection, mais décrocher un billet mondialiste, c'est autrement important. Ce sont des moments inoubliables. Les buts que j'ai inscrits contre l'Irak sont gravés dans ma mémoire. C'est un souvenir que je chérirai toute ma vie." La qualification pour Colombie 2016 a marqué un tournant pour l'Ouzbékistan, qui s'est qualifié pour la première fois depuis la création de l'équipe de futsal en 1996.

MEDELLIN, COLOMBIA - SEPTEMBER 16: Andre (L) of Portugal fights for the ball with Dilshod Rakhmatov of Uzbekistan during the FIFA Futsal World Cup Group A match between Portugal and Uzbekistan at Coliseo Ivan de Bedout stadium on September 16, 2016 in Medellin, Colombia. (Photo by Alex Caparros - FIFA/FIFA via Getty Images)

Prêts au combat

Sous la direction de leur nouveau sélectionneur Bakhodir Ahmedov, les Centrasiatiques se sont préparés avec difficulté au rendez-vous mondial en raison de la crise sanitaire. "Pendant le confinement, nous ne pouvions pas sortir et nous avons dû travailler chez nous. Nous avons utilisé tous les moyens possibles et imaginables pour rester en forme", confirme Rakhmatov. À l'approche de Lituanie 2021, les Loups blancs ont disputé plusieurs matches amicaux. Après une victoire et un nul face au Venezuela, ils ont largement dominé le Mozambique 10-0. Confrontés deux fois à l'Argentine, championne du monde en titre, ils se sont inclinés sur la plus petite des marges. "Nous avons engrangé beaucoup d'expérience pour la Coupe du Monde", assure Rakhmatov. "L'effectif a été rafraîchi et les jeunes recrues font du bon travail. Il y a une bonne alchimie au sein du groupe. Nous sommes prêts au combat", conclut-il.