7ème journée : Dernière chance pour l'hôte

16 sept. 2021
  • Dernière journée dans les Groupes A et B.

  • Victoire obligatoire pour la Lituanie face au Costa Rica.

  • Nombreux scénarios possibles dans le Groupe B, où la RFU est déjà qualifiée

Les matches

Samedi 18 septembre (heures locales) Groupe B  Guatemala - RFU, Kaunas, 18h00 Égypte - Ouzbékistan, Vilnius, 18h00

Groupe A  Venezuela - Kazakhstan, Vilnius, 20h00 Costa Rica - Lituanie, Kaunas, 20h00

À savoir

- L’heure de vérité a sonné pour les équipes des Groupes A et B de Lituanie 2021. Les deux premiers de chaque groupe sont automatiquement qualifiés pour les huitièmes. Quant aux troisièmes, ils espèreront faire partie des quatre meilleurs à occuper cette place au terme de cette phase de groupes. Les derniers matches de chaque groupe vont se disputer simultanément dans des salles différentes, ce qui promet des dénouements à suspense. C'est surtout le cas dans le Groupe B où, alors que la RFU est déjà qualifiée, de nombreux scénarios sont encore possibles pour les trois autres formations. - Des quatre équipes qui composent ce groupe, la RFU sera la plus sereine. Titulaire de six points et d’une excellente différence de buts, elle est déjà assurée de la qualification mais comme elle fait partie des favorites, elle voudra y mettre la manière. Les Russes veilleront cette fois à ne pas s’endormir sur leurs lauriers. Car lors de leur dernier match, face à l’Ouzbékistan, ils ont dilapidé une avance de deux buts et ont dû en passer par un final sous tension pour assurer les trois points.

- Le prochain adversaire de la RFU, le Guatemala, a manqué face à l’Égypte une occasion en or d’assurer sa présence en huitièmes après avoir mené au score. Le score final de 6-3 en sa défaveur a laissé les deux équipes à égalité de points. Toutefois, les Centraméricains affichant une meilleure différence de buts, les Pharaons auront au moins besoin d’un nul face aux Ouzbeks pour avoir une chance de se qualifier. De leur côté, les Guatémaltèques peuvent rester maîtres de leur destin en prenant un point

- Quant à l’Ouzbékistan, qui n’a rien tiré de ses deux premières sorties, il a une mission simple : battre l’Égypte pour conserver une chance de survie. Une large victoire lui permettrait non seulement de doubler ses adversaires mais aussi de se qualifier pour les huitièmes, à condition que le Guatemala s’incline face à la RFU.

VILNIUS, LITHUANIA - SEPTEMBER 15: Jose Mansilla of Guatemala celebrates with teammates after scoring their team's first goal during the FIFA Futsal World Cup 2021 group B match between Egypt and Guatemala at Vilnius Arena on September 15, 2021 in Vilnius, Lithuania. (Photo by Alex Caparros - FIFA/FIFA via Getty Images)

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021

Lituanie 2021 : Meilleurs moments de Égypte 6-3 Guatemala

15 sept. 2021

- L’épilogue du Groupe A se déroulera dans une ambiance différente puisque les équipes sont en grande partie maîtresses de leurs destins respectifs. Les organisateurs lituaniens affrontent le Costa Rica dans une rencontre où les deux équipes doivent absolument gagner pour éviter une élimination quasi certaine. Les deux équipes rencontrant des problèmes d’efficacité offensive dans la compétition, celle qui marquera en premier prendra un ascendant psychologique. Lors de ses deux premiers matches, la Lituanie a également pris des buts très tôt, une défaillance qu’elle cherchera à corriger pour ce troisième rendez-vous.

- L’enjeu de l’autre rencontre sera la pole position puisque le Venezuela et le Kazakhstan sont déjà qualifiés. Fort d’une meilleure différence de buts, le Kazakhstan peut se satisfaire d’un nul mais il aura sûrement l’ambition de troquer son étiquette d’outsider contre un statut de prétendant sérieux. À Colombie 2016, les Centrasiatiques s’étaient inclinés face aux Espagnols en huitième. En terminant en tête du groupe, ils pourraient éviter de tomber de nouveau contre un cador. Pour les néophytes vénézuéliens, qui ont écrit l’histoire en remportant leurs deux premiers matches, tout ce qui vient n’est que du bonus. "On vit un rêve et on savoure", se réjouit l’un des buteurs de la Vinotinto, Rafael Morillo, au micro de FIFA.com.

Entendu...

"En Coupe du Monde, on ne peut jamais être à 50 % car tout le monde peut vous le faire payer." - Sergei Skorovich, sélectionneur de la RFU, après le match contre l’Ouzbékistan

L'info en plus