Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016™
10 septembre - 01 octobre

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016™

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016™

Classement final

À propos de

Les Argentins savourent leur destin

Une rafale d'images marque la victoire de l'Argentine dans la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016. L'une d'elles montre Diego Giustozzi lancé dans les airs par ses joueurs, dont plusieurs étaient ses coéquipiers il y a quatre ans en Thaïlande. "Dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais imaginé vivre ça à 38 ans et pour ma première phase finale", s'enthousiasme Giustozzi au micro de FIFA.com. "Je suis sur un nuage. Hier, un tel résultat paraissait si loin ! Mais peu à peu, nous avons rassemblé les gens, les idées... Nous sommes venus en Colombie, nous avons gagné en confiance et aujourd'hui, nous sommes sur le toit du monde. Je suis sans voix".

Une autre image présente Fernando Wilhelm, le vétéran et capitaine de l'équipe. Âgé de 34 ans, il disputait sa quatrième Coupe du Monde. Il vient de se voir décerner le Ballon d'Or adidas et il est sous le choc. Il prend son prix et descend rapidement de l'estrade, car il doit faire un tour d'honneur avant de revenir pour recevoir, cette fois, le trophée mondial. "Je n'arrive pas à y croire, je n'ai pas de mots", avoue Wilhelm à FIFA.com. "Avant la finale, on m'a demandé comment j'allais fêter la victoire si nous l'emportions, mais je ne voulais pas y penser, c'était trop dur. J'ai tellement évacué cette éventualité que le moment venu, je n'ai pas su quoi faire. C'est immense, ça me dépasse."

Un peu plus loin, on aperçoit Maximiliano Rescia, qui attend la remise du trophée assis à côté du Brésilien naturalisé russe Robinho. "Il m'a dit que nous avions mérité notre titre", confie-t-il à FIFA.com. "Les raisons de notre victoire ? La combativité et le courage, alliés à la technique et surtout à la tactique. L'arrivée de Giustozzi a changé la donne", ajoute le pivot de 28 ans.

Sensations et conclusions Giustozzi analyse la victoire 5:4 sur les Russes. Alors que le match semblait plié, ces derniers ont inscrit deux buts en l'espace de 45 secondes pour revenir à un cheveu de l'égalisation à 19 secondes du coup de sifflet final. "Ils ont tablé sur un football physique et individuel, mais nous les avons dominés par notre jeu collectif. Nous avions la maîtrise jusqu'à ce que la tension se fasse sentir dans les deux camps. La fin du match reflète notre nervosité", admet le sélectionneur.

Rescia est moins catégorique que son entraîneur. "Quand ils ont marqué le quatrième but, j'ai regardé le tableau d'affichage et j'ai vu qu'il restait encore 19 secondes à jouer. J'ai cru que le ciel me tombait sur la tête. Mais je me suis concentré, parce que je savais que seul un infime instant me séparait de la gloire". Wilhelm reste rationnel. "C'est la preuve que dans ce sport, tout peut arriver jusqu'à la toute dernière seconde. Si le ballon était entré sur le dernier rebond, il aurait peut-être fallu repartir à zéro. On a eu un peu de chance, mais on a surtout beaucoup travaillé."

Et maintenant ? "Je viens de discuter avec Pablo Taborda et Leandro Cuzzolino. On joue ensemble depuis dix ans et on s'est dit qu'à présent, on pouvait partir en retraite tranquilles. Mais nous allons prendre du recul dans les jours qui viennent et nous trouverons certainement de nouveaux objectifs à atteindre", annonce Wilhelm, qui reconnaît que la soif de titres peut être dangereuse. "L'obsession du résultat est tyrannique. Nous n'avions pas besoin du titre pour être fiers de notre équipe, nous l'étions déjà à notre arrivée en Colombie. J'espère que l'ensemble du futsal argentin profitera de notre victoire, c'est le moment de progresser."

Malgré le sacre, Giustozzi ne laisse pas l'arbre lui cacher la forêt. "Notre victoire aura d'importantes conséquences pour nous, mais plus encore pour les nombreux anonymes et amateurs qui rencontrent des difficultés dans le futsal. Ils attendaient ce message. Oui, on peut y arriver. On l'a fait."

MATCHES

Nouvelles du tournoi

e78o7elmdavqzlepoktp.jpg
hrcpc7lpy7vzbhjoh2bp.jpg
plvjw2iy5m7uhm4zzikn.jpg
pvsbgvfsqtubt342bqgg.jpg
rplsuncnfau5redt2v5f.jpg
d7quztysi5ipiwe6mdfi.jpg
CALI, COLOMBIA - OCTOBER 01: Ricardinho of Portugal conducts the ball during the FIFA Futsal World Cup Third Place Play off match between Iran and Portugal at the Coliseo El Pueblo stadium on October 1, 2016 in Cali, Colombia. (Photo by Alex Caparros - FIFA/FIFA via Getty Images)
FIFA President Gianni Infantino (C) looks on as the National Anthems are played
Après la première victoire russe contre la Thaïlande (4:6) :  Sergey Abramov  se prend en photo avec des fans russes venus supporter leurs couleurs lors de leur entrée en lice à la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016. Medellin, 10 septembre
Après le premier succès de l'Argentine face au Kazakhstan (1:0) :  Le gardien titulaire Nicolas Sarmiento est félicité pour avoir gardé ses filets inviolés d'entrée par l'un de ses remplaçants Guido Mosenson. L'unité argentine en image. Bucaramanga, 12 septembre
Avant la victoire 1:6 face à l'Egypte : Danil Davydov  (G) et Dmitry Lyskov arrivent en toute décontraction au Coliseo Ivan de Bedout avant de réaliser une démonstration de force contre les Pharaons. Medellin, 13 septembre.
Après la victoire pas aussi facile que prévu contre les Îles Salomon (7:3) : Cristian Borruto s'est trouvé des admirateurs très jeunes et il les leur rend bien. Bucaramanga, 15 septembre
zlgz9tribbmd0fgzhakz.jpg
yiloeatxjdi3rpwufeb1.jpg
obt6wiglmjfwewqzfvx7.jpg
azpd2basbp5xpct8ym41.jpg
Vladislav Shayakhmetov (C) of Russia celebrates
hf4kqyzndbgsn9kr4fgr.jpg
hjqbizrukku4hin70icz.jpg
Ahmad Esmaeilpour of Iran gives his thumb up
Plus d'infos

obgfrhu4byhfvxvtowhc.jpg

Compétitions de la FIFA

Azerbaïdjan - Portugal en images


Après la large victoire en quart de finale contre l’Égypte (5:0) : Les Argentins se retrouvent en cercle et en chanson pour fêter une nouvelle étape vers leur objectif final. Un rituel qui s'est répété à chaque match au plus grand plaisir des supporters. Medellin, 25 septembre

Compétitions de la FIFA

Argentine - Egypte en images



ccfrkjqhqjwmy9s9iw8i.jpg

Compétitions de la FIFA

Russie - Espagne en images



ihqjaaiiqeqga6i2yili.jpg

Compétitions de la FIFA

Paraguay - Iran en images



qqs1mlepgb2pzdst6y8e.jpg

Compétitions de la FIFA

Séminaire pour entraîneurs de futsal de Cali



l8jszwhgi9iopzrmtrq8.jpg

Compétitions de la FIFA

Italie - Egypte en images

Nouvelles du tournoi

dbi4mbm4n8vv1ebx9gkq.jpg

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Colombie 2016 - Le chemin vers le sommet

13 janv. 2017

Vladislav Shayakhmetov (L) of Russia shoots on goal

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Colombie 2016 : meilleurs moments des demi-finales

15 oct. 2016

Alamiro Vaporaki (R) of Argentina shoots the ball next to Ibrahim Eika (L) of Egypt

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Colombie 2016 : meilleurs moments des quarts

15 oct. 2016

Goalkeeper Alireza Samimi #2 and Hamid Ahmadi #5 of Iran look to defend Falcao #12 of Brazil

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Colombie 2016 : meilleurs moments des huitièmes

10 oct. 2016

Rivillos of Spain celebrates

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

L'Espagne à la Coupe du Monde de Futsal 2016

10 oct. 2016

Plus d'infos

Ricardinho of Portugal celebrates

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Colombie 2016 : meilleurs moments de la phase de groupes


hcii80xoepiegbdxnxxk.jpg

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Minh Tri Nguyen (VIE)



fwyt8vhvofvhg06sr85p.jpg

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Falcão (BRA)



hzou6wzxhcikvomwfhlj.jpg

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Djo (POR)



ggh48npkavfwhqpjdaqg.jpg

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021

Suphawut Thueanklang (THA)



d1q2qqo6p7dpz7mlynej.jpg

FIFA Futsal World Cup Colombia 2016™

Adil Habil (MAR)