Le Verdão de retour tout en haut

31 janv. 2021
  • Palmeiras vainqueur de la Copa Libertadores grâce à un but dans le temps additionnel

  • Deuxième couronne continentale pour le Verdão après celle de 1999

  • La formation brésilienne représentera l'Amérique du Sud à la Coupe du Monde des Clubs

Grâce à un but inscrit dans les derniers instants du temps additionnel, alors que le match se dirigeait vers la prolongation, Palmeiras a battu Santos sur la plus étroite des marges pour conquérir sa deuxième Copa Libertadores. Le théâtre de la troisième finale 100 % brésilienne de l'épreuve était le mythique Maracanã.

Breno Lopes est devenu le héros de ce rendez-vous au sommet à la neuvième minute du temps additionnel en reprenant de la tête une passe de Rony, offrant ainsi au Verdão le titre continental ainsi qu'un billet pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020 en tant que représentant de l'Amérique du Sud. Le buteur de la soirée avait à peine trois ans lorsque Palmeiras avait conquis sa précédente Libertadores, en 1999.

Triple vainqueur de la compétition, Santos n'avait pratiquement plus le temps de réagir en cette toute fin d'une rencontre accrochée, avec peu d'occasions (le premier tir cadré a eu lieu à la 77ème minute) et beaucoup de prudence et de nervosité de part et d'autre. Au bout du compte, c'est donc Palmeiras qui a triomphé dans ce Clássico da Saudade.

C'est maintenant le Qatar et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA qui attendent l'équipe dirigée par Abel Ferreira. Elle fera son entrée dans la compétition le 7 février prochain lors de la première demi-finale du tournoi, contre le vainqueur du match Tigres-Ulsan.

📸 La finale en photos

Copa Libertadores Final

aeinmdbbqdxipio37vot.jpg

Palmeiras x Santos RIO DE JANEIRO, RJ - 30.01.2021: PALMEIRAS X SANTOS - Commemoration of the title after Palmeiras x Santos, valid match for the Final of the Copa Libertadores 2020, held at Maracan stadium, located in the city of Rio de Janeiro RJ, this Saturday 30. Photo: Nayra Halm/Fotoarena x2026494x PUBLICATIONxNOTxINxBRA NayraxHalm

dhhjb8zvspvldsklo8uv.jpg

Palmeiras x Santos RIO DE JANEIRO, RJ - 30.01.2021: PALMEIRAS X SANTOS - Felipe Mello in celebration of the title after Palmeiras x Santos, a match valid for the Final of the Copa Libertadores 2020, held at the Maracan stadium, located in the city of Rio de Janeiro RJ, this Saturday 30. Photo: Nayra Halm/Fotoarena x2026493x PUBLICATIONxNOTxINxBRA NayraxHalm

🔢 Les stats

3
C'est le nombre d'entraîneurs européens qui peuvent se prévaloir d'avoir remporté la Libertadores. Le dernier en date est donc Abel Ferreira. Âgé de 42 ans, le technicien du Verdão est de la même nationalité (portugaise) que le vainqueur de la précédente édition, Jorge Jesus. Le troisième à avoir réussi la prouesse est le Croate Mirko Jozić, en 1991 avec Colo Colo
8
C'est le nombre de passes décisives réussies par Rony durant cette Copa Libertadores. Personne n'a fait mieux. La plus importante est évidemment celle de la finale. Son centre, qui a trouvé directement la tête de Breno, est déjà entré dans l'histoire de cette édition 2020.

🎙 Entendu...

"C'est un sentiment inexplicable. Je vais conserver ce trophée de meilleur joueur du match avec beaucoup d'amour. Je suis très heureux. J'ai beaucoup travaillé pour avoir cette opportunité et maintenant, il faut en profiter et célébrer ça avec nos supporters" - Breno, auteur du but du triomphe

"Ça fait très mal. Nous sommes passés si près, mais c'est le football. Personne ne pensait que nous irions si loin. Aujourd'hui, nous avions une grande responsabilité. Nous souffrons, surtout pour tous les supporters qui nous suivent. Nous savions que le match allait être très équilibré, très difficile, et nous encaissons ce but tout à la fin... Maintenant, nous allons devoir relever la tête" - Alison, capitaine de Santos

🤓 Le saviez-vous ?

Breno, buteur inespéré

Rony et Luiz Adriano, meilleurs buteurs de Palmeiras dans cette Libertadores, abordaient la finale avec cinq réalisations chacun à leur compteur. Mais le but de la gloire est venu d'un joueur que l'on n'attendait pas dans le rôle du sauveur. C'est seulement le deuxième but inscrit par Breno depuis qu'il a rejoint le Verdão. Il avait marqué le premier à peine une semaine plus tôt, à l'occasion du match nul de son équipe avec Vasco da Gama.

Le Maracanã, porte-bonheur pour Weverton

Gagner une finale au Maracanã n'arrive pas à n'importe qui, mais en gagner deux, c'est extrêmement rare. C'est pourtant le cas de Weverton. Le gardien de Palmeiras, excellent tout au long de la compétition, avait décroché la médaille d'or olympique dans le même stade il y a cinq ans avec le Brésil, après avoir arrêté l'ultime penalty de la série de tirs au but qui avait conclu la finale.

RIO DE JANEIRO, BRAZIL - AUGUST 20: Weverton the Brazilian goalkeeper celebrates after the Men's Football Final between Brazil and Germany at the Maracana Stadium on Day 15 of the Rio 2016 Olympic Games on August 20, 2016 in Rio de Janeiro, Brazil. (Photo by Paul Gilham/Getty Images)

Marinho, meilleur joueur

La grande star de Santos lors de cette édition de la Copa Libertadores n'a pas brillé dans cette finale comme cela avait été le cas lors de ses précédentes apparitions dans le tournoi. Marinho n'en a pas moins reçu le trophée récompensant le meilleur joueur de la compétition. On l'a vu poser la main sur le trophée avant la rencontre, un geste souvent considéré comme portant malheur… sauf pour Gabriel Barbosa Gabigol, qui avait fait la même chose l'année passée et fini par soulever le trophée avec Flamengo, après avoir inscrit un doublé.