Götze est de la fête grâce à une défaite

18 déc. 2013

Le FC Bayern München s'est imposé en demi-finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013 devant Guangzhou Evergrande FC. Un succès qui porte la marque de Mario Götze.

Par sa créativité et sa vivacité, le meneur de jeu a permis au FC Bayern de contourner la muraille défensive mise en place par les Chinois. L'international allemand s'est notamment distingué sur une belle combinaison côté droit avec Toni Kroos, conclue par un tir sur la transversale de l'ancien joueur du Bayer Leverkusen. Le petit ailier bavarois a été à l'origine de nombreuses actions offensives. "Nous avons rempli notre contrat en nous qualifiant pour la finale. Exception faite de la conclusion, tout était parfait", estime un Götze très satisfait à FIFA.comà l'issue de la rencontre.

Effectivement, les Munichois n'ont pas fait preuve d'un grand réalisme, au regard de leurs innombrables occasions. Le but de Götze n'est pas intervenu après un beau mouvement collectif, mais sur une frappe lointaine, qui plus est déviée. Mais l'intéressé ne fait pas la fine bouche. Il savoure le moment. "C'est un événement particulier, car qui sait si je participerai de nouveau à cette compétition un jour ?", assure-t-il.

Pourtant, malgré son talent, le jeune Allemand n'est pas directement responsable de la présence du FC Bayern au Maroc. Il aurait même pu l'en empêcher si la fin de la saison dernière n'avait pas été gâchée par les blessures. Car le club bavarois a validé son billet pour la Coupe du Monde des Clubs en remportant la Ligue des champions de l'UEFA face au Borussia Dortmund. À cette époque, Götze portait encore les couleurs de l'adversaire malheureux du Bayern en finale...

Une défaite qui ouvre des portes Götze a cependant été contraint de suivre cette finale 100% allemande depuis les tribunes, en raison d'une blessure musculaire. Les images de la mine dépitée du joueur de Dortmund dans les tribunes de Wembley pendant le match ont fait le tour du monde, alors que l'international avait déjà annoncé sa future destination quelques mois avant. Cette défaite douloureuse lui vaut aujourd'hui de disputer la plus prestigieuse compétition de clubs au monde.

Pour autant, il préfère laisser le passé derrière lui. il à l'évocation de ce souvenir. "Maintenant, il faut repartir de l'avant. Les deux situations n'ont rien à voir." En attendant, Götze a encore régalé les spectateurs contre Guangzhou Evergrande FC.

La finale aura lieu le 21 décembre prochain, à Marrakech. Le Bayern trouvera sur sa route le vainqueur de la confrontation entre le Raja de Casablanca et le Clube Atlético Mineiro, vainqueur de la Copa Libertadores. "Le match sera certainement difficile, quelle que soit l'équipe d'en face", prévient l'auteur du troisième but allemand. "J'espère juste que nous soulèverons le trophée à l'issue de la rencontre".

Car cette fois, si le destin ne sourit pas à Götze, il aura peu de chances de rejoindre le camp des vainqueurs le lendemain...