Sylla, domination africaine et ambitions mondiales

17 juil. 2021
  • Omar Sylla est à la tête de la sélection sénégalaise de Beach soccer

  • Il participe à sa troisième Coupe du Monde de suite

  • L’objectif ? Passer les quarts de finale

Nommé sélectionneur de l’équipe du Sénégal de Beach Soccer en 2016, Omar Sylla nourrit Les Lions de la Teranga de succès depuis cinq ans. Joueur, il en avait déjà pris l’habitude, remportant la Coupe d’Afrique des Nations à trois reprises (2008, 2011 et 2013). Reconverti entraîneur, il surfe sur la même série de victoires dans l’épreuve continentale, qualifiant par trois fois son équipe pour les Coupes du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2017, 2019 et 2021.

"Le mérite est collectif", souligne l’intéressé au micro de FIFA.com, à l’évocation de son palmarès. "Si les joueurs et le staff ont leur part dans ces succès, l’État sénégalais et notre Fédération nous mettent également dans les meilleures dispositions. Il n’y a pas de secret derrière notre réussite : il y a juste du travail."

hpha4hgbcb3cwwjregrb.jpg

FIFA Beach Soccer World Cup Paraguay 2019

Paraguay 2019 : Bélarus 2-7 Sénégal

25 nov. 2019

Et ça paye. Pour ne rien gâcher, c’est au Sénégal, devant leurs supporters, que les Lions ont remporté leur dernier trophée en date, à savoir la Coupe d’Afrique. Ils ont battu en finale le Mozambique 4-1 : "Ce début d’année est merveilleux d’un point de vue sportif. C’est spécial de remporter une telle compétition devant ses fans", confie-t-il. "Ce n'est pas si facile de gagner à domicile. Une grosse pression pèse sur vos épaules. Mais nous avons relevé le défi."

Pour l’heure, jamais le Sénégal n'a réussi à cumuler trophée continental et titre mondial. Le parcours des hommes de Sylla s’est arrêté en quart de finale lors des deux précédentes Coupes du Monde de Beach Soccer. Après des phases de groupes réussies, ils sont toujours tombés sur des os lors des deuxièmes tours. L’Italie les a battus en 2017, imitée par le Portugal, futur vainqueur, en 2019.

Une poule relevée

Le hasard a voulu que Sénégal et Portugal se retrouvent en phase de groupes de la prochaine Coupe du Monde. "C’est le favori pour le titre", concède Sylla. "Au-delà du Portugal, nous affronterons des adversaires expérimentés : l'Uruguay et Oman, deux équipes solides avec des joueurs techniques, disciplinés tactiquement et costauds. Le tirage au sort n’a pas été clément avec nous."

Mais pas question de revoir les objectifs à la baisse. Et si le titre de champion du monde n’est pas pour cette année, il reviendra un jour à une équipe du Continent Mère, Sylla en est convaincu : "On verra un jour une sélection africaine sacrée en Coupe du Monde, à condition de préparer l’exploit dès maintenant" annonce-t-il avant de conclure : "Impossible n’est pas africain !"