Les dés sont jetés sur le sable russe

8 juil. 2021

  • Le tirage au sort de Russie 2021 a eu lieu ce jeudi 8 juillet

  • L'Union Russe de Football jouera contre les États-Unis en ouverture

  • Tahiti - Espagne et Portugal - Sénégal parmi les affiches du premier tour

Les 16 nations qualifiées pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Russie 2021 savent désormais ce qui les attend pour les trois premières rencontres de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Russie 2021 après le tirage au sort qui s'est déroulé ce jeudi 8 juillet au Siège de la FIFA à Zurich, en Suisse.

Le Tirage au Sort de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2021 en images

FIFA Beach Soccer World Cup Russia 2021 Draw

ZURICH, SWITZERLAND - JULY 08: FIFA Beach Soccer World Cup Russia 2021 draw at the Home of FIFA on July 8, 2021 in Zurich, Switzerland. (Photo by Harold Cunningham/FIFA)

FIFA Beach Soccer World Cup Russia 2021 Draw

ZURICH, SWITZERLAND - JULY 08: FIFA Beach Soccer World Cup Russia 2021 draw at the Home of FIFA on July 8, 2021 in Zurich, Switzerland. (Photo by Harold Cunningham/FIFA)

Le pays hôte rencontrera les États-Unis lors du match d'ouverture le 19 août prochain. Le Paraguay et le Japon complètent le groupe A. Le Brésil, nation la plus titrée de la compétition, entrera en lice avec un duel contre la Suisse dans le Groupe C, complété par le Bélarus et le Salvador. Le Portugal, tenant du titre, affrontera Oman, le Sénégal et l'Uruguay dans le Groupe D.

Tahiti, double finaliste en 2015 et 2017, affrontera le Mozambique, néophyte, l'Espagne, traditionnelle grande puissance de la discipline, et les Émirats Arabes Unis dans le Groupe B.

Le Tirage complet :

Draw Beach Soccer FIFA World Cup 2021 (FR)

Entendu...

"Nous devons faire notre part du travail. Ce sont trois équipes que nous connaissons bien pour les avoir déjà jouées en Coupe du Monde, et nous espérons nous qualifier." - Madjer, capitaine du Portugal

"C'est un groupe difficile. Il n'y pas besoin de présenter le Brésil. Le Bélarus et le Salvador sont aussi des équipes de haut niveau. Mais c'est une Coupe du Monde, donc le défi est forcément relevé. Nous sommes impatients d'y être" - Angelo Schirinzi, sélectionneur de la Suisse

“C'est un groupe vraiment difficile, probablement le plus relevé. Le Bélarus est une bonne équipe, Nico est un excellent entraîneur et il connaît bien le Brésil. La Suisse a un été un adversaire coriace depuis des années et le Salvador est une autre bonne formation qui a très bien joué pendant les qualifications. Ce sera très ouvert" - Bruno Xavier, capitaine du Brésil

"C'est un groupe équilibré mais je pense que nous sommes capables de passer au prochain tour. Le Paraguay était probablement l'adversaire le plus fort parmi les équipes du Chapeau 3" - Anton Shkarin, vainqueur des Coupes du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2011 et 2013 avec la Russie

"À la Coupe du Monde, il n'y a pas d'adversaires faciles. Les 16 meilleures équipes du monde sont là, vous ne pouvez donc pas vous attendre à des matchs faciles. Nous arriverons avec l'intention de défendre notre titre, mais nous ne ressentons pas de pression supplémentaire à cause de cela. Toutes les grosses équipes auront la même pression, la même volonté de gagner : la Russie, le Brésil, l'Espagne, etc. Ce sont toutes des équipes énormes et auront la même pression." - Mario Narciso, sélectionneur du Portugal

"Nous avons été versés dans un groupe très difficile. La Suisse est l'un de nos adversaires traditionnels, ils sont très bons et jouent un beach soccer spectaculaire. Je connais très bien le Bélarus après y avoir passé quelques années et je sais à quel point ils sont compétitifs. Ils sont très forts en défense et sont également très bons devant le but. Nico a fait un excellent travail avec eux, et je ne peux pas oublier le Salvador, une équipe très solide , qui a remporté le championnat de la CONCACAF avec autorité. Ils sont forts et rapides, et rendent toujours les choses très difficiles pour leurs adversaires." - Gilberto Costa, sélectionneur du Brésil "Commencer la compétition contre une équipe aussi forte que la Russie est toujours très difficile. Ils sont très bons dans toutes les facettes du jeu ; physiquement, tactiquement et techniquement. Mais nous allons essayer de faire de notre mieux, car commencer la Coupe du Monde par une victoire changerait beaucoup de choses. Nous sommes à nouveau dans le même groupe que le Japon et le Paraguay, comme en 2019 et nous nous attendons à obtenir de meilleurs résultats cette fois. Nous avons travaillé très dur, nous sommes plus matures en tant qu'équipe et nous espérons créer la surprise" - Francis Farberoff, sélectionneur des États-Unis