Salman a fait du chemin et veut aller loin

  • Tarek Salman s'est illustré dans la conquête de la Coupe d'Asie

  • Le défenseur évoque son passage en Espagne et sa participation à la Copa América

  • Il vise la victoire finale en Coupe Arabe de la FIFA

Tarek Salman avait 16 ans quand il a intégré la sélection junior du Qatar en 2014. Après avoir collectionné les succès pendant les sept années suivantes, il rêve aujourd'hui de participer à la Coupe du Monde de la FIFA 2022™. Le défenseur a contribué à la victoire des Bordeaux dans le Championnat U-19 de l'AFC 2014 et a pris part à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015™. Deux ans plus tard, il a honoré sa première cape avec la sélection senior qu'il a aidée à remporter la Coupe d'Asie en 2019, avant de disputer la Copa América et la Gold Cup. Il s'apprête à présent à faire ses premiers pas dans la Coupe Arabe de la FIFA™ qui débute ce 30 novembre.

"J'ai vécu une expérience très forte sur le plan personnel grâce à un sélectionneur qui m'a fait confiance et m'a apporté son soutien et son respect", confie Salman à propos de ses débuts en équipe nationale. "L'entraîneur, Félix Sánchez, m'a donné la motivation nécessaire pour faire bonne figure avec la sélection junior dans le Championnat d'Asie, avant de m'ouvrir la porte des seniors." Salman reconnaît que la relation de confiance établie par le technicien espagnol avec ses joueurs a joué un rôle fondamental dans la victoire en Coupe d'Asie 2019. "Nous avons tous évolué à un niveau très élevé en Coupe d'Asie. La clé de notre succès réside dans la confiance que l'entraîneur a accordée aux joueurs, surtout aux jeunes, avant, pendant et après le tournoi", explique Salman.

ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES - JANUARY 29: Tarek Salman of Qatar gestures to the crowd the AFC Asian Cup semi final match between Qatar and United Arab Emirates at Mohammed Bin Zayed Stadium on January 29, 2019 in Abu Dhabi, United Arab Emirates. (Photo by Francois Nel/Getty Images)

Une expérience inestimable

Après le sacre historique en Coupe d'Asie 2019, Tarek Salman a représenté son pays le Qatar année en Copa América, avant de disputer la Gold Cup de la CONCACAF 2021. Croiser le fer avec des sélections sud-américaines lui a permis d'acquérir du métier. "La Copa América a été une excellente expérience, parce que nous nous sommes mesurés à des équipes puissantes, composées de professionnels talentueux qui évoluent dans de grands championnats. Nous avons affronté des sélections qui avaient remporté la compétition par le passé. Sur le plan personnel, j'ai pu m'essayer au poste de latéral gauche et de défenseur central, ce qui m'a beaucoup apporté", assure-t-il.

SAO PAULO, BRAZIL - JUNE 19: James Rodriguez of Colombia fights for the ball with Tarek Salman of Qatar during the Copa America Brazil 2019 group B match between Colombia and Qatar at Morumbi Stadium on June 19, 2019 in Sao Paulo, Brazil. (Photo by Buda Mendes/Getty Images)

Tarek Salman a entamé sa carrière professionnelle en Espagne, dans les catégories inférieures de deux clubs. Il s'est ensuite servi de cette expérience avec Al Sadd et a gagné deux championnats du Qatar. "Jouer en Espagne m'a été extrêmement profitable. Il est important de connaître des écoles, des ambiances et des cultures autres que celles de sa région. Je me suis efforcé de m'adapter à ces facteurs et je suis heureux d'avoir vécu cette expérience, parce qu'elle m'a fait grandir sur et hors du terrain", commente-t-il.

Fierté et privilège

Le Qatar fait son entrée en lice en Coupe Arabe ce 30 novembre face à Bahreïn en lever de rideau du Groupe A. Le match s'annonce compliqué pour les locaux du fait de la progression de leur adversaire, qui s'est adjugé la Coupe du Golfe et le Championnat de la WAFF au cours des deux dernières années. "Nous voulons aller loin en Coupe Arabe", annonce Salman, qui compte sur l'enthousiasme des supporters locaux, quels que soient leurs résultats dans la compétition. "Les joueurs ont besoin de sentir la confiance et l'appui du public pour avancer dans le tournoi", précise-t-il, en insistant également sur la fierté de jouer dans des stades conçus pour la Coupe du Monde 2022. "Nous sommes fiers de faire partie des joueurs qui inaugureront la plupart des stades de la Coupe du Monde. La Coupe Arabe est l'occasion de montrer que nous sommes prêts à accueillir la Coupe du Monde. J'espère que le Qatar sera à la hauteur des attentes", conclut-il.