Communiqué de Presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

Enquête mondiale : une majorité de supporters favorables à des Coupes du Monde masculines et féminines plus fréquentes

La FIFA publie aujourd’hui les résultats d’une vaste enquête portant sur la fréquence des Coupes du Monde de la FIFA masculine et féminine. Cette enquête a été menée d’août à novembre 2021 dans le cadre d’un processus de consultation élargi auprès de toutes les parties prenantes du football. En mai dernier, 166 associations membres ont voté en faveur de la réalisation d’une étude de faisabilité portant sur une Coupe du Monde de la FIFA bisannuelle. Dans ce cadre des enquêtes impliquant plus de 100 000 participants issus de 140 pays ont été menées depuis juillet. Dans le cadre de l’enquête publiée aujourd’hui, 77 000 personnes ont été interrogées sur leur éventuel désir de voir plus régulièrement des Coupes du Monde de la FIFA, par exemple tous les deux ans, à condition que le niveau de sollicitation des joueurs n’augmente pas. La réduction du nombre de fenêtres internationales, l’introduction d’une période de repos obligatoire et la protection de la santé et du bien-être des joueurs ont été les principaux arguments clés de la FIFA au cours du processus de consultation en cours. Interrogés sur leur souhait de voir des Coupes du Monde de la FIFA masculines et féminines organisées plus fréquemment – à condition que le niveau de sollicitation des joueurs et joueuses n’augmente pas –, plus de la moitié des sondés se sont déclarés favorables à cette éventualité.

Sur 30 390 personnes ayant déclaré que le football était leur sport favori, les résultats suivants ont été identifiés :

  • 63,7% des supporters souhaiteraient voir des Coupes du Monde masculines plus fréquemment, 23,3% ont répondu « peut-être », 11% y sont opposés et 2% sont « sans opinion ».

  • 52,4% des supporters souhaiteraient voir des Coupes du Monde féminines plus fréquemment, 28,4% ont répondu « peut-être », 13,5% y sont opposés et 5,7% sont « sans opinion ».

  • La catégorie d’âge la plus favorable à une fréquence accrue des Coupes du Monde masculine et féminine est celle des « 25-34 ans » et la plus opposée, celle des « plus de 55 ans ».

Les écarts recensés entre les supporters des différents continents sont représentés ci-dessous par confédération :

Asie

  • Hommes : 66% « pour », 26% « peut-être », 6% « contre », 2% « sans opinion »

  • Femmes : 56% « pour », 29% « peut-être », 10% « contre », 5% « sans opinion »

Afrique

  • Hommes : 76% « pour », 14% « peut-être », 9% « contre », 1% « sans opinion »

  • Femmes : 61% « pour », 23% « peut-être », 11% « contre », 5% « sans opinion »

Amérique du Nord, centrale et Caraïbes

  • Hommes : 53% « pour », 26% « peut-être », 19% « contre », 2% « sans opinion »

  • Femmes : 50% « pour », 29% « peut-être », 16% « contre », 5% « sans opinion »

Amérique du Sud

  • Hommes : 54% « pour », 25% « peut-être », 20% « contre », 1% « sans opinion »

  • Femmes : 48% « pour », 31% « peut-être », 17% « contre », 4% « sans opinion »  

Océanie

  • Hommes : 55% « pour », 28% « peut-être », 13% « contre », 4% « sans opinion

  • Femmes : 49% « pour », 28% « peut-être », 14% « contre », 9% « sans opinion »

Europe

  • Hommes : 48% « pour », 27% « peut-être », 21% « contre », 4% « sans opinion »

  • Femmes : 33% « pour », 31% « peut-être », 25% « contre », 11% « sans opinion »

Le taux d’approbation d’une Coupe du Monde masculine plus fréquente est particulièrement important auprès des amateurs de football des pays suivants :

  • Turquie : 87% « pour », 12% « peut-être », 1% « contre », 0% « sans opinion »

  • Inde : 85% « pour », 12% « peut-être », 2% « contre », 1% « sans opinion »

  • Afrique du Sud : 85% « pour », 9% « peut-être », 6% « contre », 0% « sans opinion »

Le taux de désapprobation est particulièrement important auprès des amateurs de football des pays suivants :

  • Angleterre : 53% « contre », 15% « pour », 27% « peut-être », 5% « sans opinion »

  • Allemagne : 50% « contre », 27% « pour », 22% « peut-être », 1% « sans opinion »

  • France : 42% « contre », 33% « pour », 20% « peut-être », 5% « sans opinion »

Le taux d’approbation d’une Coupe du Monde féminine plus fréquente est particulièrement important auprès des amateurs de football des pays suivants :

  • Inde : 81,7% « pour », 13,6% « peut-être », 2,9% « contre », 1,8% « sans opinion »

  • Turquie : 79% « pour », 17,7% « peut-être », 2,2% « contre », 1,1% « sans opinion »

  • Vietnam : 76,5% « pour », 18,7% « peut-être », 3,2% « contre », 1,6% « sans opinion »

Le taux de désapprobation est particulièrement important auprès des amateurs de football des pays suivants :

  • Angleterre : 52% « contre », 19% « peut-être », 10% « pour », 19% « sans opinion »

  • Allemagne : 48% « contre », 17% « peut-être », 20% « pour », 14% « sans opinion »

  • France : 40% « contre », 22% « peut-être », 28% « pour », 10% « sans opinion »

"Cette étude a été l’une des plus complètes jamais réalisées sans le secteur du sport mondial", déclare Peter Weber, directeur général d’IRIS, qui a notamment fait appel à d’importants fournisseurs de panels mondiaux tels que YouGov, Dynata et CINT. "La FIFA nous a mandatés afin de réaliser une étude de portée mondiale et les sondés ont été sélectionnés au sein d’un nombre très représentatif d’associations membres." (Méthodologie) En septembre 2021, la FIFA avait publié les résultats d’une première enquête menée auprès de 23 000 personnes issues de 23 pays. La FIFA rassemble en outre les commentaires effectués par les amateurs de football sur FIFA.com concernant les calendriers internationaux des matches qui débutent fin 2023 (football féminin) et fin 2024 (football masculin). Un Sommet en ligne consacré à l’avenir du football mondial réunira le lundi 20 décembre 2021 l’ensemble des associations membres de la FIFA.