L’avenir des technologies dans le football selon les directeurs techniques des associations membres de la FIFA

Les technologies constituent une véritable aide et permettent de prendre des décisions plus objectives. Cependant, les technologies n’ont pas autant de répercussions qu’il n’y paraît sur les capacités collectives et individuelles d’un joueur ou d’un membre d’encadrement. Mieux exploiter les technologies est l’un des piliers de la Vision 2020-2023 de la FIFA. Afin de mieux comprendre ce que cela implique pour les 211 associations membres, la sous-division Technologie et innovation du football de la FIFA a commandé une étude selon la méthode de Delphes pour recueillir des données d’experts sur l’évolution des technologies dans le football. Pour résumer, la FIFA a invité plus de 140 directeurs techniques à remplir un questionnaire portant sur 11 projections relatives aux technologies dans le football en 2026. L’étude a été élaborée et réalisée en collaboration avec le Center for Sports and Management de la WHU – Otto Beisheim School of Management à Düsseldorf. Les directeurs techniques sondés, représentant de manière proportionnelle toutes les confédérations, ont donné leur avis sur les probabilités de survenance ainsi que l’intérêt et les répercussions des technologies dans le football, vis-à-vis notamment d’une utilisation à l’entraînement, en match et à des fins d’arbitrage. Les réponses s’inscrivent naturellement dans le prisme de la réalité locale de chaque participant, ainsi que de sa compréhension du développement global du football. Cette étude, première du genre, constitue une excellente référence pour la FIFA, qui dispose désormais d’éléments concrets sur lesquels s’appuyer pour développer le football partout dans le monde à l’aide de diverses technologies. Une analyse détaillée des projections où le consensus a été moins marqué sera effectuée, de même qu’une évaluation plus approfondie des écarts de perception entre les différentes régions. Toutefois, ce rapport permet déjà de constater que ces experts ne sont aucunement réfractaires à l’utilisation des technologies dans le football, mais ont néanmoins conscience de leurs limites. Sans surprise, ils sont nombreux à estimer que le recours aux technologies – intelligence artificielle notamment – pour simplifier la mission des entraîneurs et des recruteurs est une bonne chose. Cependant, ils croient aussi que la dimension artistique entourant le joueur et le football ne peut et ne doit pas être pervertie par les technologies.