Youri Djorkaeff visite des infrastructures reconstruites au Pérou

  • Le directeur général de la Fondation FIFA se rend aux camps d’entraînement reconstruits de Chiclayo et Trujillo

  • Les infrastructures avaient été détruites suite au passage d’El Niño en 2017

  • La reconstruction a été financée par le programme de réparation de la Fondation FIFA

Le directeur général de la Fondation FIFA, Youri Djorkaeff, s’est rendu au Pérou pour constater l’aide apportée par le programme de réparation. Des fonds ont été alloués à la reconstruction de trois camps d’entraînements et de stades détruits lors de la catastrophe climatique de 2017.

Djorkaeff, champion du monde avec la France en 1998, a visité deux des infrastructures reconstruites dans les villes de Chiclayo et Trujillo, au nord du pays. Tout comme l’autre centre de Chancay, au nord de Lima, les sites originaux ont été rebâtis et soumis aux normes du programme de qualité des pelouses artificielles de la FIFA. 

La Fédération Péruvienne de Football (FPF) et les municipalités locales veulent principalement se servir des terrains pour développer le football chez les jeunes et favoriser les initiatives locales. Les infrastructures de Trujillo font désormais partie des quatre sites retenus dans le pays pour accueillir le Projet d’académie féminine de la FIFA.

En compagnie d’Agustín Lozano, le président de la FPF, Djorkaeff, est d’abord allé au camp d’entraînement de Videna, à Chiclayo, où il a assisté à une séance des U-15. Il a ensuite fait le trajet pour visiter le stade d’El Porvenir de Trujillo et suivre un match des U-16 féminines.

IFA Foundation CEO Youri Djorkaeff pictured with youth team players in Peru

"Nous sommes ici pour parler de reconstruction plutôt que de dégâts. Ça restera une visite inoubliable qui m’a permis de réaliser à quel point ces infrastructures sont importantes et à quel point elles comptent pour les gens qui habitent ici", confie Djorkaeff. “Elles n’ont pas été construites pour la FIFA, ou pour la FPF, mais bien pour les jeunes de la région.”

"Nous nous réjouissons de voir que nous avons pu travailler main dans la main avec nos amis de la CONMEBOL et de la FPF. Cette collaboration illustre les bienfaits du travail d’équipe et de l’unité pour faire face à l’adversité," poursuit-il. 

"J’aimerais également dire combien j’ai pris plaisir à regarder jouer le Pérou lors de la dernière Coupe du Monde. L’enthousiasme de ses supporters restera gravé dans ma mémoire." 

“Bien sûr, j’étais pour la France lorsque nos deux équipes se sont affrontées au premier tour, mais j’admire la manière dont le Pérou a abordé la partie. Il est indéniable que les joueurs péruviens ne manquent pas de talent ; nous ne pouvons pas nous permettre de sacrifier un tel potentiel."

FIFA Foundation CEO Youri Djorkaeff pictured with youth players in Peru

Durant la première moitié de l’année 2017, le Pérou a été frappé par une série d’inondations meurtrières et de glissements de terrain suite aux très fortes pluies causées par El Niño. La catastrophe a détruit plus de 115 000 foyers et certains terrains de football ont également été emportés. Ces lieux constituaient bien souvent un véritable socle pour les communautés locales.

La FPF a rapidement fait appel à la Division des associations membres de la FIFA, qui a envoyé une mission au Pérou pour constater l’ampleur des dégâts. 

En 2017, suite à l’inspection des sites, la FPF a émis une demande de fonds au programme de réparation de la FIFA. Ce dernier est spécialement conçu pour venir en aide aux régions touchées par un événement inattendu ou une catastrophe naturelle ayant détruit des infrastructures sportives. Une somme de 500 000 USD a ainsi pu être allouée par le programme de réparation pour lancer la reconstruction.

La Fondation FIFA a été créée en 2018 pour promouvoir le progrès social via le football et dessiner les contours d'une société meilleure, plus juste et plus inclusive. Ce programme coïncide avec la Vision 2020-2023 du président de la FIFA, Gianni Infantino, qui entend mettre le football au service de la société.