Wu, le Goal King de la RP Chine

10 oct. 2021
  • Wu Lei a offert à la RP Chine sa première victoire dans le Groupe B

  • Il dresse le bilan de ce match et se tourne vers le match à venir contre l’Arabie Saoudite

  • Goal King Wu a hâte de retrouver le public

Le 7 octobre dernier, la RP Chine et le Viêt-Nam ont disputé un match sous haute tension pour le compte du Groupe B des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. Battus lors de leurs deux premières sorties, les deux équipes se savaient dans l’obligation de l’emporter pour continuer à rêver.

Les Chinois sont sortis vainqueurs (3-2) d’une rencontre riche en rebondissements, grâce notamment aux efforts de Wu Lei. Le joueur de l’Espanyol Barcelone s’est ainsi trouvé à l’origine du mouvement offensif qui a permis à Zhang Yuning d’ouvrir le score, avant de signer lui-même un doublé. 

"Les dernières semaines ont été très difficiles pour nous", reconnaît le joueur de 29 ans, interrogé par FIFA.com en référence à l'entrée en matière ratée par la Chine. "Nous étions dos au mur et nous étions conscients qu’il faudrait absolument battre le Viêt-Nam pour conserver une chance d’accéder à la phase finale. Au bout du compte, le résultat est satisfaisant. Nous avons bataillé dur pour l’emporter. Nous avions la conviction que ce match pouvait nous permettre de décoller et nous sommes donc entrés sur le terrain avec une grande détermination."

Au-delà du résultat, le suspense a marqué ces échanges. Les Chinois, qui menaient 2-0 à un quart d’heure de la fin, ont vu leurs adversaires revenir à leur hauteur à quelques secondes du coup de sifflet final. Mais Wu a signé le but de la victoire d'une tête rageuse dans les derniers instants.

"Nous nous sommes crus à l’abri et nous avons commis l’erreur de laisser nos adversaires revenir dans le match", constate-t-il. "À ce niveau, toutes les équipes sont redoutables si on ne fait pas attention. Heureusement, nous sommes unis par une même ambition. Dans cette équipe, personne ne baisse jamais les bras. C’est à cette force collective que nous devons d’avoir fait la différence."

Entré en jeu en seconde période, Wu a participé en tant que remplaçant à la récente victoire (2-1) de l’Espanyol sur le Real Madrid. "Ce succès en Liga juste avant de rejoindre l’équipe nationale m’a fait beaucoup de bien. Ce n’est pas tous les jours qu’on a l'occasion de battre le grand Real Madrid. Grâce à cette expérience, j’ai pu aborder le match contre le Viêt-Nam en pleine confiance."

L’attaquant chinois, surnommé Goal King Wu, est devenu un habitué des missions sauvetages en sélection. Très en vue lors des qualifications pour Russie 2018, il a déjà fait mouche à dix reprises depuis le début des préliminaires de Qatar 2022. Seul Ali Mabkhout, des Émirats Arabes Unis, a fait mieux.

"Nous avons perdu face aux deux favoris du groupe, l’Australie et le Japon", poursuit Wu. "La victoire contre le Viêt-Nam va ramener un peu de sérénité au sein du groupe. J’espère que nous pourrons aborder les prochains matches plus tranquillement pour obtenir de meilleurs résultats."

La RP Chine se prépare maintenant à défier l’Arabie Saoudite, qui reste sur une victoire (1-0) face au Japon et affiche neuf points en trois matches. Toutefois, cet adversaire réussit plutôt bien aux Chinois, qui restent sur quatre victoires en cinq confrontations face aux Saoudiens dans les préliminaires de l’épreuve mondiale. "L’important, c’est de bien se préparer psychologiquement. Nous serons à l’extérieur mais, pour la première fois depuis le début des qualifications, il y aura du public. Nous avons hâte de retrouver l’ambiance des stades", conclut-il.