Une nouvelle ère commence pour la Croatie

15 sept. 2021
  • La Croatie fera son entrée dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ le 17 septembre

  • De nouveaux championnats U-15 et U-17 pour soutenir le développement du football féminin croate

  • La Fédération croate de football a reçu l’aide du

     

Six participations à l’UEFA EURO et à la Coupe du Monde de la FIFA™, vice-championne du monde 2018 et 18ème au Classement mondial FIFA/Coca-Cola : voici, résumé en quelques chiffres, le bilan de l’équipe de Croatie. Le palmarès de la sélection féminine est, en revanche, bien plus modeste. Elle ne compte encore aucune qualification pour une grande compétition internationale et pointe à la 54ème place de la hiérarchie mondiale. Mais les choses pourraient bientôt changer. 

L’année dernière, le pays s’est doté de nouveaux championnats féminins U-15 et U-17, qui ont désigné leurs premiers champions. Ces compétitions, qui réunissent douze clubs chacune, a bénéficié du financement du Programme Forward de la FIFA 2.0. Trois éditions sont d'ores et déjà programmées. La première s’est achevée en mai 2021, tandis que la seconde débutera le 18 septembre.  

"L’implication de la FIFA a été déterminante. Ces trois saisons ont été financées par la FIFA à hauteur d’USD 850 000", explique Denis Lukša, responsable des sélections féminines et de futsal au sein de la Fédération croate de football (HNS). 

"Les coûts pour les clubs sont extrêmement faibles, peut-être de l’ordre de cinq pour cent. Nous essayons de prendre le maximum de choses à notre charge, afin d’aider les clubs. Nous verrons bien comment ça se passera par la suite. Pour le moment, nous soutenons pleinement ce projet et les clubs qui font le pari du développement du football féminin."

La saison inaugurale a suscité des réactions extrêmement positives même si, comme tant d’autres, son calendrier a été fortement impacté par la pandémie de Covid-19. "On peut déjà voir les bénéfices pour les joueuses. Les entraîneurs et les clubs s’impliquent de plus en plus. Les effectifs ne cessent d’augmenter. Nous sommes convaincus que ce projet représente un excellent investissement. Nous espérons qu’il portera ses fruits. Les résultats ne se feront pas sentir dès l’année prochaine, mais peut-être d’ici trois ou quatre ans", explique Lukša. 

"Nous organisons également des rassemblements, en été et en hiver, pour les U-15 et les U-17. Nous avons pu constater une amélioration sensible de la qualité de nos internationales. Nous n’avons invité que 30 joueuses par catégorie, mais j’ai tout de suite remarqué que le niveau était bien meilleur que les années précédentes." 

Ce projet intéresse directement l’équipe nationale féminine, qui a besoin de bases solides pour assurer sa progression dans les années à venir. La participation de la Croatie aux qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023™ devrait également encourager la participation des jeunes filles, surtout si les résultats sont au rendez-vous.

"Nous débuterons contre la Roumanie, puis nous affronterons l’Italie. Notre objectif n’est pas de terminer à la première place, mais de nous approcher au plus près des ténors européens, comme l’Italie. Nous espérons battre la Roumanie. Je pense par ailleurs que nous sommes plus forts que la Moldavie et la Lituanie, qui figurent également dans notre groupe. Nous visons la troisième place et nous pensons pouvoir l’obtenir", conclut Lukša. 

"Nous faisons partie des nations qui comptent dans le football masculin ; maintenant, nous voulons aussi progresser en football féminin. Pour le moment, nous ne pouvons pas soutenir la comparaison avec des pays comme la Suède, le Danemark, l’Allemagne ou d’autres poids lourds européens. Ils ont beaucoup d’avance sur nous. Nous comptons actuellement près de trois mille licenciées. Nous faisons notre possible pour augmenter ce nombre, ainsi que le nombre de clubs." 

Depuis 2015, le budget consacré au football féminin a pratiquement doublé, ce qui constitue un signal positif. L’idée de créer des championnats nationaux pour les filles s’inspire des structures qui existent dans le football masculin et qui ont fait leurs preuves. Il y a environ 25 ans, la décision de la HNS de mettre en place des championnats de jeunes masculins ont permis aux clubs et aux sélections croates de réaliser un grand bond en avant. Depuis, les résultats parlent d’eux-mêmes. L’objectif est donc de proposer un environnement similaire pour le football féminin.

"Nous avons fait le choix d’investir dans la formation. Nous pensons que c’est la meilleure chose à faire pour nous. Nous souhaitons attirer de nouvelles joueuses et les accompagner tout au long de leur progression. Les championnats U-15 et U-17 vont nous y aider. Comme je l’ai dit, je vous donne rendez-vous dans trois ou quatre ans pour faire le bilan de cette initiative."

D’ici là, les ambitions de Lukša auront peut-être pris de la consistance : "Nous voulons nous qualifier pour une grande compétition internationale, l’Euro ou la Coupe du Monde – peu importe !"

Images fournie par la Fédération croate de football (HNS)