Un but de plus et encore un objectif pour Borruto

  • L'Argentine disputera sa deuxième finale de Coupe du Monde consécutive

  • Auteur d'un but et d'une passe décisive, Borruto a été l'un des grands acteurs de la demi-finale face au Brésil

  • Le meilleur réalisateur de l'histoire de l'Albiceleste parle de ce que cette victoire représente

"Et maintenant, de la musique, des chants, des cris et de l'eau partout", s'exclame Cristian Titi Borruto au micro de FIFA.com à propos de la célébration à venir dans les vestiaires. L'Argentine vient de disposer du Brésil dans le dernier carré de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA™ et elle file vers sa deuxième finale consécutive. "Qu'est-ce qu'on va chanter ? La même chanson que d'habitude, c'est sûr. Il y en a beaucoup, presque toutes de cumbia", explique-t-il. Après avoir évincé leur grand rival, les Argentins se doivent de rester fidèles à la tradition et d'entonner "leur" chant, comme ils le font lors de chaque trajet en bus vers l'arène et pour célébrer les victoires.

L'Albiceleste de futsal a créé sa propre version du refrain d'Enamorado estoy : "Aujourd'hui, il faut gagner, nous voulons faire la fête, nous assumons d'être champions du monde…". Le couplet se termine par un vœu que les joueurs sont tout proches de réaliser : "La seule chose que je veux, c'est offrir le sacre et une autre étoile à l'Argentine". "Nous sommes venus en Lituanie pour le titre", confirme Borruto, qui, à 34 ans, dispute sa quatrième Coupe du Monde. L'attaquant a fait vivre un cauchemar à la défense brésilienne et avant de se concentrer sur la suite, il veut prendre le temps de savourer le triomphe sur la Seleção. "Nous allons étudier notre prochain adversaire et ensuite, nous nous préparerons pour la finale. Pour l'instant, nous devons nous reposer, recharger nos batteries et attendre de connaître le nom de l'autre finaliste. Qui que ce soit, nous jouerons comme nous savons le faire."

VILNIUS, LITHUANIA - SEPTEMBER 23: Cristian Borruto of Argentina celebrates with team mates after scoring their team's second goal during the FIFA Futsal World Cup 2021 Round of 16 match between Argentina and Paraguay at Vilnius Arena on September 23, 2021 in Vilnius, Lithuania. (Photo by Alexander Scheuber - FIFA/FIFA via Getty Images)

Titi a eu du mal à se joindre aux accolades et aux chants de ses coéquipiers au coup de sifflet final. De nature plutôt introvertie, il était ailleurs en pensée. "J'ai des choses en tête, des problèmes. Je ne suis pas vraiment d'humeur à faire la fête", confesse-t-il. "Je suis très ému. Je me bats depuis longtemps pour atteindre la finale." Borruto a été le moteur de l'Argentine en première période. Il a donné un avantage à son équipe et aurait pu inscrire un doublé à son compteur, mais le ballon du premier but, dont il était à l'origine, a été poussé sur la ligne par Constantino Vaporaki. Le pensionnaire de l'Italservice Pesaro, en Italie, n'en a cure. "Peu importe à qui le but est attribué, personnellement ça m'est égal de marquer. Ce qui compte pour moi, c'est que l'équipe gagne." Ses statistiques de buteur lui valent pourtant d'être entré dans l'histoire de la sélection. Face au Brésil, il a inscrit son quatrième but en Lituanie. Il en avait marqué autant à Colombie 2016 et cinq à Thaïlande 2012 (il est resté muet en 2008), ce qui porte sa moisson à 13 réalisations en quatre Coupes du Monde.

Ce chiffre le place largement en tête des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe nationale. Depuis son but contre les États-Unis dans la première journée de la phase de groupes, il a dépassé la légende Carlos El Gallego Sánchez (9), dont il a été le coéquipier en club et en sélection. "J'ai joué avec lui à Naples et lors de la Coupe du Monde 2008, mais je n'ai pas de contact avec les anciens. J'étais un nouveau venu dans cette phase finale", avoue-t-il franchement. "Je suis très heureux de mes 13 buts et d'être le meilleur réalisateur historique. Je ne le recherche pas, mais c'est une satisfaction personnelle", sourit-il. Borruto s'est enfin déridé à l'évocation de son bilan offensif, d'une deuxième finale consécutive et de la possibilité d'accrocher une autre étoile à son maillot. Mais il a d'autres priorités en tête pour l'instant. "Je vais parler avec mes enfants et mes amis. Ensuite, je fêterai la victoire avec mes coéquipiers au dîner. J'aimerais bien pouvoir prendre une petite bière", conclut-il. Son sélectionneur Matías Lucuix le lui permettra sans doute volontiers.

KAUNAS, LITHUANIA - SEPTEMBER 29: Cristian Borruto of Argentina shoots which leads to their team's first goal scored by Constantino Vaporaki (not pictured) during the FIFA Futsal World Cup 2021 Semi-Final match between Brazil and Argentina at Kaunas Arena on September 29, 2021 in Kaunas, Lithuania. (Photo by Alex Caparros - FIFA/FIFA via Getty Images)