Un bonheur familial pour une fierté nationale

Plus d'informations sur
22 sept. 2021
  • Le Paraguay s’est qualifié pour les huitièmes de finale de Lituanie 2021

  • Juan Salas a inscrit le but victorieux contre le Japon sur une passe de son frère Javier Adolfo

  • "C’est un but familial, mais c’est celui de toute l’équipe et de tout le pays", insiste Juan

Comme tous les frères, il arrive à Juan et Javier Adolfo Salas de se disputer. Si tout s’arrange généralement assez facilement, cette fois il semble impossible de les mettre d’accord. "C’est lui, c’est sûr !", assure le premier. "Évidemment que c’est lui", insiste le second. Chacun reste campé sur ses positions. Il faut dire que la question que leur pose FIFA.com est difficile…

Qui a fait la plus grande partie du travail dans le but qui a permis au Paraguay de battre le Japon 2-1 et de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™ ? Ce but crucial a été inscrit par Juan sur une passe de Javier Adolfo. "Celui qui marque le but fait toujours le travail le plus difficile", lâche le passeur. "Marquer, c’est ce qu’il y a de plus difficile dans ce sport. Surtout quand on voit les dimensions du terrain et des cages, c’est très difficile de passer la ligne. Donc, c’est lui qui a fait le plus dur."

Hors de question d’appuyer cette théorie pour le buteur. "Il m’a donné le ballon parfaitement, au bon moment et à l’endroit précis où je n’avais plus qu’à le toucher pour le mettre dans le but. Donc la partie la plus importante, c’est sa passe", lui rétorque Juan, dit Cholo.

Le but de toute une équipe

Pas la peine d’insister. Ils ne changeront pas d’avis. En revanche, les réponses sont similaires quand il s’agit d’évoquer ce qu’ils ont ressenti lorsque le cuir a franchi la ligne du gardien japonais à l’issue de cette combinaison gagnante. "Comment décrire ce moment ? Je ne sais pas… Nous jouons depuis tant d’années ensemble. Mon frère, c’est mon idole ! Lui faire la passe pour qu’il marque un but aussi important, ça me procure une joie immense", confie Kuko, déjà passeur décisif pour l’égalisation de Julio Mareco.

"C’est toujours agréable de marquer, encore plus quand c’est un but important. Mais le faire quand c’est ton frère qui te fait la passe, c’est un sentiment indescriptible", ajoute Juan, capitaine de l’Albirroja, qui refuse d’attribuer la gloire à la seule famille Salas. "Ce n’est pas juste un but de deux frères. C’est un but marqué par toute une équipe et une joie pour tout le Paraguay."

Cette joie, les Guarani veulent la prolonger le plus longtemps possible, et espérer ainsi oublier la déception de leur défaite en quart de finale de Colombie 2016, en toute fin de prolongation contre la RI Iran. "C’est une grande épine qui nous fait toujours mal", reconnaît Juan, 31 ans, les 12 derniers en sélection, et qui avait marqué ce jour-là. "Nous étions à quelques secondes d’aller aux penalties, et d’avoir une occasion d’entrer parmi les quatre meilleures équipes du monde. Cette défaite nous a fait beaucoup de mal. Mais nous sommes revenus, nous nous sommes bien battus, et nous sommes encore là au tour suivant."

Javier Adolfo, de trois ans son cadet, était aussi de la partie, et utilise ce souvenir amer comme source de motivation. "Nous avons toujours cette douleur de Colombie, et nous voulons nous en servir pour aller encore plus loin", prévient-il, alors que les Albirrojos affronteront l’Argentine en huitième. "Nous sommes très satisfaits d’avoir franchi ce cap, mais nous en voulons encore plus."

KLAIPEDA, LITHUANIA - SEPTEMBER 17: Juan Salas of Paraguay celebrates with teammate Adolfo Salas after scoring their side's first goal during the FIFA Futsal World Cup 2021 group E match between Angola and Paraguay at Klaipeda Arena on September 17, 2021 in Klaipeda, Lithuania. (Photo by Chris Ricco - FIFA/FIFA via Getty Images)

Le meilleur est à venir

Face aux champions du monde en titre, le Paraguay aura bien besoin de l’expérience des frères Salas, qui ont suivi le même chemin en club, en quittant le pays très jeunes pour évoluer en Italie. "Nous avons vécu beaucoup de choses loin de chez nous. De très belles, et d’autres mauvaises, et c’est important d’avoir toujours été proches l’un de l’autre pour les partager et se soutenir", apprécie Kuko, pensionnaire de l’ASC Pescara C5. "Nous sommes très fiers d’avoir porté les couleurs du Paraguay bien haut dans un championnat aussi fort".

Cholo, lui, a évolué successivement à Napoli Calcio, Lazio Calcio, Alam Salerno et l’ASD Meta Catania, entrecoupés d’un passage dans son pays natal, au Cerro Porteño. Il a quitté l’Italie à l’été 2020 pour tenter sa chance à ElPozo Murcia, mais l’expérience n’aura duré qu’une saison, le club espagnol n’ayant pas renouvelé son contrat après une saison décevante.

En sélection, en revanche, Juan nage en plein bonheur, notamment parce qu’il apprécie de jouer avec son coéquipier au flocage identique au sien. "Ça fait longtemps qu’on est ensemble en sélection, on a partagé beaucoup de choses, et je suis toujours content de jouer à ses côtés. Parce que c’est mon frère, mais surtout parce que c’est un excellent joueur."

Le meilleur de la famille ? Retour à la case départ… "Moi, je pense que c’est lui", se marre Cholo. "Franchement, on n’a jamais cherché à se comparer, à savoir qui est le meilleur. On a toujours cherché à se soutenir mutuellement. L’important, c’est que quand on est ensemble, on donne toujours le meilleur pour l’autre, et pour notre équipe." Et à en croire Kuko, la famille Salas aidera encore longtemps le Paraguay. "Nous avons un petit frère qui s’appelle Emerson. Vous allez voir, c’est le meilleur de la famille !"

KLAIPEDA, LITHUANIA - SEPTEMBER 17: Francisco Martinez celebrates after scoring their side's fourth goal during the FIFA Futsal World Cup 2021 group E match between Angola and Paraguay at Klaipeda Arena on September 17, 2021 in Klaipeda, Lithuania. (Photo by Tullio Puglia - FIFA/FIFA via Getty Images)

Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021

Lituanie 2021 : Meilleurs moments de Angola 1-4 Paraguay

17 sept. 2021