Trois clásicos et des affiches capitales

6 oct. 2021
  • Trois journées au programme pour la Zone Amérique du Sud.

  • Le Brésil a fait le trou et ses poursuivants veulent s’installer dans le bon wagon.

  • Pas de marge d’erreur pour les équipes mal classées.

Les qualifications de la Zone Amérique du Sud pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ pourraient connaître un tournant en ce mois d’octobre, qui verra se disputer trois journées. Parmi les 15 rencontres au programme, on notera trois clásicos, dont deux mettront l’Uruguay en scène. FIFA.com présente les points à retenir. .

Le programme

Jeudi 7 octobre (11ème journée) Paraguay - Argentine Uruguay - Colombie Venezuela - Brésil Équateur - Bolivie Pérou - Chili Dimanche 10 octobre (5e journée, matches en retard) Bolivie - Pérou Venezuela - Équateur Colombie - Brésil Argentine - Uruguay Chili - Paraguay Jeudi 14 octobre (12ème journée) Bolivie - Paraguay Colombie - Équateur Argentine - Pérou Chili - Venezuela Brésil - Uruguay

Rapprochement en tête ?

Leader bien installé, le Brésil se prépare à deux rendez-vous risqués : le déplacement en Colombie et la réception de l’Uruguay. Même si la Celeste reste sur deux défaites face à la Canarinha en qualifications, elle n’est jamais évidente à manœuvrer. Avant cela, les Brésiliens affrontent un Venezuela en perdition qui, pour ne rien arranger, sera privé de cadres comme Salomón Rondón et Jefferson Savarino. Deuxième, l’Argentine traverse une bonne phase avant d'affronter le Paraguay, l’Uruguay et le Pérou. L’Albiceleste reçoit ces deux derniers à Buenos Aires, mais la Celeste est sur une bonne dynamique et le classement de la Blanquirroja (7ème) ne reflète pas son réel niveau. L’Uruguay devra quant à lui faire appel à la légendaire garra charrúa puisqu’il reçoit la Colombie et va disputer deux clásicos à l’extérieur. En faisant trois bons résultats, il pourrait basculer dans la bonne partie du tableau. Les Uruguayens sont conscients qu’ils ont aussi beaucoup à perdre en ce mois d’octobre, mais ils savent aussi qu’ils pourront s’appuyer sur Luis Suárez et Edinson Cavani, absents en septembre.

MONTEVIDEO, URUGUAY - NOVEMBER 17: Roberto Firmino of Brazil runs with the ball under pressure of Rodrigo Bentancur of Uruguay during a match between Uruguay and Brazil as part of South American Qualifiers for World Cup FIFA Qatar 2022 at Centenario Stadium on November 17, 2020 in Montevideo, Uruguay. (Photo by Raúl Martínez-Pool/Getty Images)

Incertitude en milieu de tableau

L’Équateur occupe la dernière place directement qualificative à la faveur d’une meilleure différence de buts que la Colombie. Il aborde ce mois d’octobre avec la volonté de prendre le large. Il reçoit la Bolivie (avant-dernière) et se déplace au Venezuela (lanterne rouge) avant un match compliqué face aux Cafeteros à Barranquilla. La Colombie attend ce rendez-vous avec impatience de par son importance comptable mais aussi parce qu’elle a l’intention de laver l’affront du 6-1 encaissé à Quito à l’aller. Avant cela, les Colombiens devront se rendre en Uruguay et recevoir le Brésil. Privés de Miguel Borja, leur meilleur buteur dans cette compétition préliminaire, ils récupèrent Duván Zapata. Irrégulier, le Paraguay occupe pour l’instant une sixième place qui ne lui donnerait droit à rien. Il reçoit l’Argentine avant de se déplacer au Chili et en Bolivie, deux destinations périlleuses, malgré le mauvais classement des deux équipes. L’Albirroja pourra de nouveau compter sur les services de Miguel Almirón, pion essentiel d’une attaque en manque d’efficacité. .

QUITO, ECUADOR - NOVEMBER 17: Juan Cuadrado of Colombia fights for the ball with Pervis Estupiñán of Ecuador during a match between Ecuador and Colombia as part of South American Qualifiers for World Cup FIFA Qatar 2022 at Rodrigo Paz Delgado Stadium on November 17, 2020 in Quito, Ecuador. (Photo by Rodrigo Buendia-Pool/Getty Images)

La dernière chance

Le Pérou a montré un meilleur visage en septembre mais il doit confirmer cette embellie par des résultats. Il a l’occasion de le faire à domicile face au Chili et à Buenos Aires contre l’Argentine. Entre ces deux rendez-vous, il se déplace en Bolivie, où il a enregistré un succès et un nul lors de ses deux dernières venues. La Blanquirroja a besoin de réaliser une phase retour au moins aussi productive que celle que l’avait menée à Russie 2018. La situation est encore plus critique pour le Chili, qui n’a plus gagné depuis six journées et sera privé d’Arturo Vidal, son meilleur buteur, pour le Clásico del Pacífico. Huitième à six points de la zone de repêchage, la Roja emmène le trio des équipes qui n’ont plus droit à l’erreur. Il semble impératif de s’imposer à domicile face au Paraguay et au Venezuela pour conserver espoir. La Bolivie va disputer trois matches en altitude, un contexte auquel ses joueurs sont habitués. Après s’être rendue à Quito pour affronter l’Équateur, elle reçoit le Pérou et le Paraguay à La Paz. Outre ces considérations géographiques et les buts de Marcelo Moreno Martins, la Verde aura besoin de tous ses atouts pour inverser son destin : comme le Chili, elle doit absolument prendre six points chez elle. L’ambiance n’est pas à la fête au Venezuela, qui, de surcroît, devra composer sans plusieurs joueurs majeurs. La Vinotinto a deux matches à domicile au programme, mais le premier la verra affronter le Brésil, qui s’est imposé lors de ses huit déplacements sur le sol vénézuélien dans le cadre de la compétition préliminaire. Elle boucle cette série contre le Chili à Santiago, où elle n’a glané que quatre points sur 21 possibles en qualifications. . 

Brazil v Argentina: Final - Copa America Brazil 2021 Di Maria e Messi Argentina player celebrates his goal during the match against Brazil at the Maracana stadium, for the Copa America 2021, this Saturday 10. Rio de Janeiro Brazil ribeiro-notitle210710_npSGN PUBLICATIONxNOTxINxFRA Copyright: xThiagoxRibeirox

Stats

22. Comme le nombre de matches sans défaite de l’Argentine sur la scène internationale. La dernière défaite de l’Albiceleste remonte à juillet 2019, en demi-finale de la Copa América contre le Brésil (0-2). En qualifications mondialistes, elle ne perd plus depuis 12 matches, son dernier revers remontant à mars 2017 (2-0 face à la Bolivie à La Paz). 48. Comme le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la seule victoire de la Colombie en Uruguay en compétition préliminaire. Les Cafeteros s’étaient imposés 1-0 en juillet 1973 grâce à un but de Willington Ortiz. Depuis, ils ont enregistré deux nuls et cinq défaites (dont quatre lors des quatre derniers matches). 3. C’est la série de victoires du Chili face au Pérou dans le Clásico del Pacífico, entamée à Lima en octobre 2015 (4-3). Les deux autres succès chiliens en terre inca dans le cadre des qualifications remontent à 1985 (1-0) et 2009 (3-1).