Sotchi, la belle héritière

Sotchi fait partie des principales destinations du calendrier FIFA pour les prochains rendez-vous mondiaux. La ville doit accueillir deux matches de poule, un huitième de finale et un quart de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, ainsi que quatre chocs de la Coupe des Confédérations un an plus tôt, notamment la demi-finale.

Connue en tant que station balnéaire, cette ville fondée en 1838 fait partie des destinations les plus prisées des Russes. Néanmoins, si les paysages environnants, associant mer et montagne, semblent propices à la méditation, Sotchi a plutôt fait le choix de l’action. Il s’agit d’une ville parfaite pour les plus actifs, ceux qui ne tiennent pas en place même pendant leurs congés. FIFA.com vous dévoile quoi faire à Sotchi pendant la Coupe des Confédérations 2017 et, un an plus tard, lors de la Coupe du Monde.

Farniente sur la plageSelon les standards russes, Sotchi constitue une ville de taille moyenne malgré ses 400 000 habitants. Toutefois, sa situation en zone subtropicale fait exploser la population dès que les beaux jours arrivent, avec des visiteurs qui accourent des quatre coins du pays. Mais ne croyez pas que vous pourrez en explorer tous les recoins, car la zone métropolitaine est la plus étendue du pays. Avec son littoral long de 145 km, Sotchi occupe une surface supérieure à celle du Luxembourg.

Ce qui frappe également les visiteurs, c’est le nombre de plages proposées par Sotchi : 131, pour une longueur cumulée de 118 km. Trente d’entre elles sont libres d’accès et dotées des équipements classiques. Les autres sont des plages privées gérées par des hôtels ou des centres de balnéothérapie. Capable d’héberger 200 000 personnes dans ses hôtels, Sotchi est notamment prise d’assaut au mois de juin, une époque délicieuse pour profiter du bord de mer. Le climat est chaud mais il n’atteint pas les températures caniculaires des mois de juillet et août, et les journées sont très longues. En outre, c’est également le mois le plus sec de l’année.

Un paradis pour les sports extrêmes Comme indiqué précédemment, Sotchi convient parfaitement aux visiteurs les plus actifs, ceux qui aiment se frotter au rafting, la planche à voile, le parapente, l’alpinisme, le VTT, l’escalade et l’équitation. Nombreux sont aussi les sentiers de randonnée autour de la ville, dont certains menant à des cascades, des grottes et des canyons. Enfin, le parc d’attractions de Sotchi Park ravit indéfectiblement petits et grands.

Dans les montagnes, toutes proches du centre-ville (40 minutes en train et un peu plus d’une heure en bus), vous trouverez la station de ski de Krasnaya Polyana. Il est bien évidemment impossible de dévaler les pistes olympiques au mois de juin, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’y a rien à faire. C’est même tout le contraire ! Dans le cadre de rêve qui entoure Krasnaya Polyana, les activités sont innombrables et chacun pourra y trouver son compte.

Les plus courageux profiteront des installations de plongeon du complexe Skypark, situé sur le pont suspendu le plus long au monde (439 mètres), qui réunit les deux rives de la gorge Ahshtyrskaya, au fond de laquelle coule la rivière Mzymta. Et au milieu de ce pont, donc, vous pourrez faire du saut à l’élastique en vous élançant depuis la plateforme la plus haute au monde, puisqu’elle vous offre 207 mètres de vide ! Celui qui parviendra à prendre son courage à deux mains vivra assurément une expérience inoubliable !

Autre aventure fascinante avec la visite des grottes de Vorontsovskaya, proches de la source de la rivière Kudepsta. Ce labyrinthe de 12 km de long bénéficie d’un microclimat et d’une température stable qui ont notamment favorisé l’installation des premiers êtres humains.

Un shoot d’air purLes conditions environnementales sont particulièrement favorables à Sotchi, avec ce cocktail réussi de mer et de montagne. La ville constitue donc une destination très prisée des curistes russes. Nombreux sont les centres de balnéothérapie ouverts tout au long de l’année, notamment dans le quartier de Matsesta, célèbre pour ses sources riches en sulfures, iode et brome. Même à l’automne, quand la mer devient trop fraîche pour y nager, ces spas continuent d’attirer des touristes à Sotchi.

Explorer le Parc olympiqueLes Jeux olympiques d’hiver 2014 ont eu lieu à Sotchi et nombre d’installations spécialement construites pour les Jeux, notamment le Stade olympique Ficht, demeurent ouvertes et en fonctionnement. Vous pourrez notamment découvrir le Parc olympique de Sotchi, situé dans la vallée d’Imereti, qui accueille toute sorte de spectacles dans la patinoire et les différents sites sportifs tout au long de l’année, ainsi que le Village olympique.

Le Parc olympique héberge aussi le circuit automobile de Sotchi, où est organisé une fois par an le Grand Prix de Russie de Formule 1 (l’édition 2017 est prévue pour le 30 avril). La magnifique digue longue de 7 km construite à proximité pour les JO est d’ailleurs devenue l’un des lieux de promenade préférés des locaux.

Quand nature rime avec cultureCependant, Sotchi n’est pas seulement une ville olympique entourée de mers et de montagnes. La ville se distingue aussi par sa scène culturelle, notamment avec son Théâtre d’hiver, riche de 88 colonnes, qui propose concerts, pièces de théâtre et films. Compte tenu du nombre de films tournés à Sotchi et dans ses environs, la ville est parfois considérée comme la Hollywood russe.

Pendant votre séjour, nous vous recommandons également de visiter la station ferroviaire, le port (où vous admirerez les plus beaux couchers de soleil de la ville), la tour Akhun, le musée d’art de Sotchi, l’arboretum, avec ses 1500 espèces de plantes exotiques, l’aquarium et le Riviera Park. Enfin, l’été est une saison particulièrement festive à Sotchi ; aussi vous trouverez sans mal de quoi vous amuser dès que le soleil se couche.