Sept buts, deux relégations et une première

La dernière revue statistique de FIFA.com nous emmène dans trois villes ayant accueilli la finale de la Coupe du Monde de la FIFA™, une autre s'apprêtant à le faire, ainsi qu'à New York.

80

ans de présence en première division ont pris fin pour leDynamo Moscou. Vainqueur du premier championnat d'URSS, en 1936, le club moscovite semblait en mesure, début avril, de rester le seul à n'avoir jamais quitté l'élite russe, contrairement au CSKA, au Lokomotiv, au Spartak, au Torpedo et au Zénith Saint-Pétersbourg, qui ont tous connu une relégation. L'ancienne équipe de Lev Yashin a cependant terminé la saison en ne prenant qu'un point sur 27 possibles. Sa défaite 3:0 à domicile face au Zénith lors de la dernière journée lui a coûté trois places, la faisant chuter tout droit dans la zone de relégation.

29

matches sans défaite ont permis à Vasco da Gama d'établir sa plus longe série d'invincibilité en 100 ans d'histoire. Victorieuse de Tupi, l'équipe de Jorginho a enchaîné 21 victoires et huit matches nuls depuis une défaite 1:0 face à Fluminense, il y a près de sept mois. O Gigante da Colina a depuis été relégué de première division brésilienne, remporté le Campeonato Carioca et pris six points sur six sur la voie de son retour parmi l'élite. La plus longue série d'invincibilité du club s'étendait jusque-là sur 27 matches, lorsque Barbosa, Augusto, Alfredo, Danilo, Chico, Jair, Maneca et Friaca - membres de la sélection brésilienne finaliste malheureuse de la Coupe du Monde de la FIFA 1950™ - avaient fait de Vasco le premier champion d'Amérique du Sud en 1948.

7

buts inscrits, sans en encaisser un seul, ont permis auxNew York Red Bulls, face au New York City FC, d'égaler le record de la plus large victoire de l'histoire de la MLS. Deux doublés de Bradley Wright-Phillips et Dax McCarty ont contribué à ce succès, le premier des Red Bulls à l'extérieur depuis près de sept mois, aussi large que ceux de Los Angeles Galaxy contre le FC Dallas (8:1) en 1998 et de Chicago Fire face à Kansas City Wizards (7:0) trois ans plus tard. Ces trois corrections ont curieusement toutes été infligées en déplacement. Entrés en cours de jeu, Alex Muyl, Gonzalo Veronet Gideon Baah ont inscrit les trois autres buts des Red Bulls au Yankee Stadium. C'est une première : jamais encore trois remplaçants n'avaient marqué au cours d'un même match. L'équipe de Patrick Vieira a perdu à l'occasion les commandes de la Conférence Est, alors qu'Andrea Pirlo, Frank Lampard et David Villa ont subi la plus lourde défaite de leurs longues carrières.

5

buts n'ont pas suffi à El Tanque pour éviter la défaite et la relégation au terme d'un match couperet. C'est la première fois dans l'histoire de la première division d'Uruguay qu'une équipe fait trembler plus de quatre fois les filets - ou qu'elle est impliquée dans un match où 11 buts sont marqués - lors d'une rencontre la condamnant à la relégation. Auteur d'un quadruplé en 40 minutes pour permettre à Defensor Sporting de mener 5:1 en début de deuxième mi-temps, à Montevideo, Maxi Gomez, 19 ans, aura été le bourreau d'El Tanque, qui n'a pas pu empêcher, malgré un superbe sursaut d'orgueil, de concéder sa huitième défaite consécutive (6:5), pire série du club en 75 ans d'histoire.

0

club n'avait encore réussi à enchaîner deux doublés Coupe-championnat avant la Juventus. La Serie A et la Coppa Italia avaient été remportées par la même équipe à huit occasions jusqu'ici, par le Torino(1943), Naples(1987), la Lazio(2000), l'Inter Milan (2006 et 2010) et la Juventus (1960, 1995 et 2015). Alvaro Morata a inscrit le seul but de la rencontre, à Rome, seulement deux minutes après son entrée en jeu. La Juve et l'AC Milan comptent désormais huit victoires chacun lors de leurs 22 confrontations dans la compétition.

En bref 114 ans se sont écoulés avant qu'Hibernian ne soulève de nouveau la Coupe d'Écosse grâce à sa victoire au bout du suspense (3:2) face aux Rangers. C'est la première fois depuis 32 ans que la compétition échappe trois fois de suite à l'un des deux clubs de la Old Firm après les sacres de St. Johnstone et d'Inverness Caledonian Thistle en 2014 et 2015.

50 ans après son dernier succès en Taça de Portugal - et après quatre défaites en finale de la compétition - Braga**a de nouveau soulevé le trophée en battant le FC Porto aux tirs au but.

32 ans et 11 matches : tel est le temps qu'il aura fallu à la Turquiepour marquer enfin face à l'Angleterre, qui avait passé 32 buts aux Turcs sans en encaisser un seul jusqu'à ce que Hakan Calhanoglu** ne parvienne à tromper Joe Hart à l'Etihad Stadium.