Prix du Fair-play de la FIFA : Les nominés à la loupe

  • Gros plan sur les nominés pour le Prix du Fair-play de la FIFA

  • Les joueurs et le médecin de l’équipe du Danemark nominés pour leur réaction suite à l’arrêt cardiaque de Christian Eriksen

  • L’élégance de Claudio Ranieri et le geste étonnant de Scott Brown ont également retenu l’attention

La plus ancienne récompense décernée par la FIFA n’est autre que le Prix du Fair-play de la FIFA, qui existait avant même la création du Gala du Joueur Mondial. Cette extraordinaire longévité témoigne de l’importance qu’accorde l’instance dirigeante du football mondial au respect de l’esprit sportif et de l’équité. Cette année encore, des personnes, des équipes et des gestes extraordinaires figurent parmi les nominés pour le Prix du Fair-play de la FIFA. Nous avons dressé pour vous le portrait des candidats. C’est vous qui déciderez, par vos votes, de l’identité du lauréat.

Les joueurs, le médecin, et l'encadrement du Danemark

Ces images ont fait le tour du monde. Le temps s’est arrêté le 12 juin 2021, lorsque Christian Eriksen s’effondre sur la pelouse alors qu’il participe à un match de l’UEFA EURO entre le Danemark et la Finlande. Victime d'un arrêt cardiaque, l’ancien joueur de Tottenham reste inanimé pendant de longues secondes. Les acteurs de la rencontre comprennent immédiatement ce qui se passe et ils appellent les secours. Pendant plusieurs minutes, les médecins font tout ce qui est en leur pouvoir pour réanimer le milieu de terrain. Les joueurs danois, pour certains en larmes, ont formé un mur autour de leur coéquipier afin de protéger son intimité, pendant les manipulations. Le capitaine Simon Kjaer, qui a tout de suite mesuré la gravité de la situation, et le gardien de but Kasper Schmeichel sont ensuite allés soutenir la compagne d’Eriksen pendant des moments qu’on imagine très difficiles. Le sélectionneur danois Kasper Hjulmand a résumé le sentiment général à l’issue de la rencontre : "C’était une soirée très dure, au cours de laquelle nous nous sommes rappelés de ce qui compte vraiment dans la vie. Ce sont les relations humaines. Ce sont nos proches. Ce sont les amis et la famille. Je ne pourrais pas être plus fiers de mes joueurs car ils ont répondu présent quand il le fallait."

Claudio Ranieri

L’Italien a la réputation d’être un véritable gentleman. Son élégance irréprochable pourrait lui valoir aujourd’hui de remporter le Prix du Fair-play de la FIFA. Avant de rejoindre Watford au mois d’octobre 2021, l’ancien Monégasque dirigeait la Sampdoria. Lors de son passage à Gênes, il a rendu un bel hommage à l’Inter Milan, le pasillo. Avant le coup d’envoi du match opposant les deux équipes, les visiteurs rendent hommage aux nouveaux champions d’Italie en formant une haie d’honneur. Cette tradition est très suivie en Angleterre, mais elle est également populaire en Espagne, où elle porte le nom de pasillo de honor.

Le saviez-vous ? Ranieri a été accueilli en héros, à son retour au King Power Stadium. Le 28 novembre dernier, l’Italien s’est rendu à Leicester avec sa nouvelle équipe, pour le compte de la Premier League anglaise. Il n’avait plus eu l’occasion de fouler cette pelouse depuis la fin de son aventure avec les Foxes, en 2017. Les supporters se souviennent pourtant avec émotion du titre remporté par le technicien italien, alors que les bookmakers donnaient leur équipe à 5 000/1 au début de la saison. Ranieri a eu droit à une véritable standing ovation à sa sortie du tunnel. Malheureusement pour lui, il a dû se contenter de ces témoignages d’estime. Sur le terrain, ses Hornets ont été sèchement battus 4-2.

Scott Brown

L’Écossais Scott Brown a montré de façon saisissante que le football ne se résume pas aux victoires, aux schémas tactiques et aux duels sur le terrain ; le ballon rond est aussi synonyme d'humanité, d’esprit d’équipe et de respect. Avant le derby de Glasgow, le capitaine du Celtic, qui entame sa dernière année de contrat, est allé saluer Glen Kamara. Quelques jours plus tôt, l’international finlandais des Rangers avait été victimes d’insultes racistes à l’occasion d'un huitième de finale de Ligue Europa contre le Slavia Prague. Le saviez-vous ? En apprenant sa nomination, Brown a fait preuve de sa modestie coutumière : "Soyons clairs : j’ai simplement témoigné mon soutien et mon respect à un adversaire qui, quelques jours avant, avait été insulté de manière ignoble. Cet incident m’a révolté. Le moins que je pouvais faire après ça, c’était bien de lui serrer la main. J’ai simplement fait preuve d'un peu d'humanité à l’égard de quelqu’un qui mérite d’entendre que nous sommes tous derrière lui. Mais le même jour, les joueurs de l’équipe du Danemark ont dû faire face à une situation bien plus extrême. Ils se sont montrés héroïques. Si je pouvais voter, c’est à eux que je donnerais ma voix", confiait l’intéressé dans un entretien au Daily Record.