Premières options sur la qualification à l'horizon

23 nov. 2021
  • 46 rencontres au programme des qualifications européennes en novembre

  • Dernière fenêtre internationale de l’année 2021, reprise en février 2022

  • Gros plan sur les matches à enjeu

À l'approche de la mi-parcours dans les qualifications européennes pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Australie/Nouvelle-Zélande 2023™, plusieurs matches au sommet sont au programme de la dernière fenêtre internationale de l'année.

FIFA.com fait un tour d’horizon des affiches programmées entre le 25 et le 30 novembre.

Le classement :

Groupe A : Suède (9 points), Finlande (6), Slovaquie, République d’Irlande (3). Géorgie (0) Groupe B : Espagne, Écosse (9), Ukraine, Hongrie (3), Îles Féroé (0) Groupe C : Pays-Bas (10), Islande (6), République tchèque (4), Bélarus (3), Chypre (0) Groupe D : Angleterre (12), Autriche (10), Irlande du Nord (7), Luxembourg, Macédoine du Nord (3), Lettonie (0) Groupe E : Danemark, Russie (12), Monténégro (6), Malte (4) Bosnie-et-Herzégovine (1), Azerbaïdjan (0) Groupe F : Norvège (10), Pologne (8), Belgique (7) Albanie, Kosovo (4) Arménie (0) Groupe G : Suisse, Italie (12), Roumanie (6), Moldavie, Lituanie, Croatie (0) Groupe H : Allemagne (12), Portugal (10), Turquie (4), Serbie (3), Israël, Bulgarie (0) Groupe I : France (12), Pays de Galles (10), Slovénie (7), Grèce (6), Estonie, Kazakhstan (0)

Les affiches

Groupe A : Suède - Finlande, 25 novembre 2021 La défaite à domicile contre la République d’Irlande a porté un coup aux ambitions finlandaises dans cette compétition préliminaire. Les protégées d’Anna Signeul se trouvent désormais dans l’obligation de prendre des points si elles veulent rester au contact de la Suède, qui a gagné ses trois premiers matches. "Notre objectif n’a pas changé. Nous voulons toujours participer à la Coupe du Monde malgré cet échec, qui risque néanmoins de nous compliquer la tâche", résume la sélectionneuse finlandaise. Le dernier match entre les deux équipes remonte à 2015. À l’époque, les Helmarit s’étaient inclinées 3-0 à Tammela. "La Suède a livré une prestation extraordinaire contre les États-Unis en ouverture du Tournoi Olympique. Ça faisait des années que je n’avais pas vu une équipe évoluer à un tel niveau", note Signeul, consciente que les Finlandaises n’auront pas la partie facile. Groupe B : Espagne – Écosse, 30 novembre 2021 Les deux équipes font la course en tête avec neuf points chacune. L’Ukraine, qui compte un match de moins, affiche pour l'heure trois unités. Cette confrontation directe pourrait permettre à l’une de ces deux prétendantes à la qualification de se détacher. "Nous nous sommes renseignés sur les Écossaises et nous les connaissons bien, désormais", annonce le sélectionneur espagnol Jorge Vilda, dont les joueuses affronteront les Îles Féroé quelques jours auparavant. "Leur entraîneur, Pedro Martinez Losa, n’est pas un inconnu non plus. J’ai pu constater que le jeu de cette équipe porte sa signature. Les Écossaises pratiquent un football d’inspiration espagnole. Elles jouent court pour mieux gérer la possession de balle. C’est une équipe qui maîtrise les fondamentaux, va de l’avant et met la pression sur l’adversaire."

Groupe D : Angleterre - Autriche, 27 novembre 2021 Jusqu’à présent, les Anglaises menées par Sarina Wiegman ont remporté tous leurs matches de qualification, mais un défi relevé les attend. Actuellement deuxièmes du Groupe D, les Autrichiennes sont également qualifiées pour le prochain UEFA EURO Féminin. Sur le plan individuel, l’attaquante Ellen White pourrait fêter sa 100ème sélection dès le mois de novembre. La buteuse, qui reste sur cinq réalisations lors de ses quatre dernières sorties dans les préliminaires d’Australie/Nouvelle-Zélande 2023, n’est plus qu’à deux longueurs du record national de Kelly Smith (46).

Groupe E : Danemark – Russie, 30 novembre 2021 Les deux équipes ont entamé ces qualifications sur les chapeaux de roues. Russes et Danoises ont remporté leurs quatre premiers matches et caracolent en tête avec 12 points, même si les secondes conservent un léger avantage, grâce à une meilleure différence de buts (28-1). Les Scandinaves entameront leur programme par un déplacement en Bosnie-et-Herzégovine, avant d’accueillir les Slaves à Viborg pour une rencontre au sommet. "Nous avons réalisé une superbe entrée en matière, mais la route est encore longue. Il ne faudra surtout pas commettre l’erreur de prendre à la légère le match contre les Bosniennes. Mais la réception de la Russie marquera un premier tournant, puisqu’il s’agit de notre concurrent numéro un dans la course à la qualification directe", estime le sélectionneur danois Lars Søndergaard.

Groupe G : Italie - Suisse, 26 novembre 2021 Le 15 novembre 2021, la Suisse a fêté la douzième qualification de son histoire pour la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA™, en devançant l'Italie. L’équipe féminine espère aujourd'hui marcher sur les traces de son homologue masculine, face au même adversaire. Les deux formations sont pour l’heure au coude-à-coude, avec 12 points chacune et une différence de buts de +16. "Nous nous attendons à un match enlevé. L'Italie possède beaucoup d’individualités impressionnantes, mais si nous restons concentrés du début à la fin du match, nous avons les moyens de ramener un résultat positif", confie le sélectionneur Nils Nielsen.