Paul Kalkbrenner : "Lewandowski va encore s'améliorer"

  • Entretien exclusif avec Paul Kalkbrenner, star de la musique électronique

  • Grand supporter du Bayern Munich et de l'Allemagne

  • Pour lui, Robert Lewandowski est #TheBest

Quand il voyage aux quatre coins du monde, sa réputation de fan de football précède Paul Kalkbrenner. "Les promoteurs m'offrent souvent un maillot du numéro 10 de la sélection du pays", explique le célèbre producteur de musique électronique.

Depuis ses premières compositions au début des années 1990, l'Allemand est devenu une star internationale de la scène techno que les clubs et les festivals du monde entier s'arrachent, ce qui ne l'empêche pas de consacrer du temps à sa passion pour le ballon rond.

Pour FIFA.com, ce grand supporter du Bayern Munich et la Nationalmannschaft livre ses favoris pour les The Best FIFA Football Awards, revient sur ses plus grands souvenirs de la Coupe du Monde, nous explique pour quelles raisons Erling Haaland sera un jour le meilleur et pourquoi Zinédine Zidane est à ses yeux le meilleur joueur de tous les temps.

Paul Kalkbrenner, quel genre de fan de football êtes-vous ?  Je suis un vrai supporter. Mon équipe, c'est le Bayern Munich. J'adore la Ligue des champions. Nous avons six titres, et j'attends avec impatience le mois de mars où les choses sérieuses commenceront vraiment. 

Comment vivez-vous les soirs où vous êtes sur scène alors que se joue un match important ?  Comme je joue principalement les week-ends où à partir de minuit, ça ne rentre pas en conflit avec les matches. Mais mes bookers savent qu'ils doivent éviter de me programmer pour les matches importants. J'ai souvenir de l'EURO 2016 où l'Allemagne jouait l'Italie en quart de finale. Il faut savoir que l'Allemagne n'a jamais battu l'Italie en tournoi, que ça soit pour l'EURO ou la Coupe du Monde. Le match est allé en prolongation et aux tirs au but, et moi je devais jouer à 23h00 dans un gros festival. La séance de tirs au but n'en finissait pas ! Thomas Müller a raté, Bastian Schweinsteiger a raté… c'était horrible. Et moi, j'étais en train de regarder ça sur un petit moniteur derrière la scène, et j'ai attendu que ça se termine pour monter sur scène ! J'ai eu quelques minutes de retard mais ça valait le coup (rires). 

Qu'avez-vous ressenti quand Robert Lewandowski a été sacré The Best - Joueur de la FIFA l'an dernier ?  C'était amplement mérité. C'est un tel professionnel ! Il a atteint un tel niveau à 32 ans, un âge où Lionel Messi et Cristiano Ronaldo avaient déjà atteint le sommet. Je pense que Lewandowski va encore s'améliorer et qu'il va encore franchir un pallier dans les deux ou trois ans qui viennent et qu'il va encore marquer plus de buts. 

Est-il encore votre favori cette année ?  Oui, absolument. Vous savez, en Allemagne nous considérions tous que le record de Gerd Müller de 40 buts en une saison était impossible à atteindre. Et Lewandowski l'a fait ! Et dans un style tellement "Bayern", à la 90ème minute ! (rires)

Quels autres joueurs aimez-vous ? Dès qu'un joueur devient ne serait-ce qu'un peu héroïque pour le Bayern, il entre dans mon cœur. D'un autre côté, je suis tellement fan du club que quand un joueur ne joue plus ou change de club, je n'ai pas d'états d'âme.

Quel joueur rêvez-vous de voir porter les couleurs du Bayern ?   Je n'ai jamais été jaloux des joueurs de Dortmund, même quand ils nous ont battus pour des trophées, mais j'adorerais voir Erling Haaland nous rejoindre, même si je pense que le club ne pourra pas se l'offrir. Je pense que Haaland sera un jour le meilleur joueur du monde. En plus d'être une bête devant les buts, c'est un joueur qui travaille pour l'équipe, qui est très collectif dans l'énergie qu'il donne sur le terrain. En cela, il se démarque de tous les joueurs que j'ai vus ces dernières années, que ça soit Mbappé, Ronaldo ou Messi. 

Qui est le meilleur joueur de tous les temps selon vous ?  Ça c'est une question très difficile. Mais pour ce qui est du style, je dirais que c'est Zinédine Zidane. Son match contre le Brésil en quart de finale de la Coupe du Monde 2006 était une œuvre d'art. Il ne faisait jamais de gestes techniques superflus comme Ronaldo peut parfois en faire. Tout ce qu'il faisait était au service du jeu. Bien sûr, on peut dire que le meilleur était Pelé, Maradona ou encore Michel Platini, mais personnellement j'adorais le style de Zidane. Et ce qu'il a fait en tant qu'entraîneur aussi est impressionnant avec trois Ligues des champions consécutives d'entrée, ce que des entraîneurs bien plus réputés comme Pep Guardiola et José Mourinho n'ont jamais réussi à faire. 

Justement, qui est votre favori pour le titre de The Best - Entraîneur de la FIFA pour le football masculinThomas Tuchel, bien sûr. Ce qu'il a réussi avec Chelsea, avec pas mal de jeunes joueurs dans l'effectif, est tout bonnement fantastique. 

Et qui devrait être The Best - Gardien de but de la FIFA selon-vous ?  Aussi longtemps qu'il jouera, Manuel Neuer sera le meilleur gardien de but du monde. Il est même à mes yeux le meilleur de tous les temps. Il est le plus intelligent dans ses duels avec les buteurs. Je me souviens de son duel face à Gonzalo Higuain en finale de la Coupe du Monde 2014. Higuain s'est retrouvé tout seul face à lui et a loupé le cadre juste par nervosité de se retrouver face à Neuer. Il est tellement fort dans ce qu'il dégage que les attaquants tirent à côté à cause de sa seule présence dans les buts. 

Quelle est votre Coupe du Monde favorite ?  Je dirais ma première, celle de 1986. J'étais fasciné de voir toutes ces équipes, tous ces drapeaux… Je pense que cette année là, n'importe quelle équipe aurait gagné avec Maradona dans ses rangs. Comme je suis d'Allemagne de l'Est, c'était impossible pour nous de soutenir l'Allemagne de l'Ouest et j'étais pour l'Argentine en finale. C'était plus contrasté quatre ans après, même si l'Allemagne n'était pas encore réunifiée, mais c'était incroyable de voir la même affiche en finale avec un dénouement différent. Cette période est définitivement ma préférée. Depuis, ma vision du monde a changé parce que j'ai voyagé. Mais quand j'étais petit garçon, le football m'a beaucoup appris sur le monde. Je lisais les almanachs et je connaissais toutes les statistiques de toutes les équipes par cœur. Je vois l'exemple de mon père qui s'est replongé dans le football et je suis presque impatient de prendre de l'âge pour avoir le temps de m'y consacrer beaucoup plus. 

Comment "sentez-vous" la prochaine Coupe du Monde de la FIFA, qui débutera dans moins d'un an ?  Je la sens bien pour l'Allemagne, avec Hans-Dieter Flick et tout ce qu'il a accompli avec le Bayern et aussi le rôle qu'il joué auprès de Joachim Löw pendant nos années victorieuses. Nous verrons si l'Italie et le Portugal se qualifient, mais je vois bien l'Allemagne, la France ou l'Angleterre aller au bout, plus que les équipes sud-américaines.

Paul Kalkbrenner on stage