Msakni fait décoller les Aigles de Carthage

  • Youssef Msakni a manqué Russie 2018 sur blessure

  • Il brille aujourd’hui à la Coupe arabe de la FIFA

  • Il évoque les ambitions tunisiennes dans la compétition

Youssef Msakni est certainement la plus grande star des Aigles de Carthage. Par ses buts et ses passes décisives, il avait joué un rôle essentiel dans la qualification de la Tunisie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Hélas, une grave blessure au genou contractée après la compétition préliminaire l’avait privé du rendez-vous mondial. Nul doute que ce coup du sort avait laissé des traces chez lui. Malgré tout, il avait décidé d’accompagner la délégation nord-africaine en Russie, où il avait poussé ses coéquipiers depuis les tribunes.

Trois ans et demi plus tard, voilà Msakni qui participe à la Coupe arabe de la FIFA, Qatar 2021™.

"Le fait que je manque la Coupe du Monde, c’était le destin. Il faut accepter. J’ai travaillé dur et maintenant, je dispute la Coupe arabe. La Coupe du Monde va se jouer au Qatar et j’espère qu’on va se qualifier", explique l'attaquant de 31 ans à FIFA.com.

La magie de Msakni

La victoire 1-0 de la Tunisie face aux Émirats arabes unis doit beaucoup à l’extraordinaire numéro de soliste de Msakni. Après avoir échappé à la vigilance de deux adversaires, il surgit dans la surface, où il élimine trois autres défenseurs avant de se faire renverser par le gardien émirien. Pas de pénalty mais son coéquipier Seifeddine Jaziri hérite du ballon et n’a plus qu’à le pousser dans les cages vides à bout portant.

"On a abordé le match d’aujourd’hui avec un maximum de concentration, pas comme contre la Syrie", explique Msakni après la rencontre. "On a marqué tôt et on est passés près d’en mettre deux autres mais on n’a pas eu de réussite. Malgré tout, il faut vite passer à autre chose et ne pas trop célébrer cette qualification car ça va être dur en quarts de finale. J’espère que nous montrerons notre vrai visage."

"Le plus important, c’est qu’on s’est qualifiés pour les quarts de finale en tant que premiers de notre groupe et qu’on a apporté du bonheur aux fans qui sont venus au match", ajoute-t-il.

Msakni a aussi évoqué le revers assez inattendu contre la Syrie. "Cette défaite a été vraiment frustrante et c’est pour ça qu’on avait vraiment à cœur de s’imposer contre les Émirats arabes unis", assure-t-il.

"Ce match fait partie du passé et maintenant, on se projette vers notre prochain rendez-vous, qui aura lieu vendredi. Sur cette compétition, il faut passer à autre chose après les défaites comme après les victoires. Maintenant, le plus important, c’est de bien préparer le quart de finale", prévient-il.

Envies de titre

La Tunisie a abordé Qatar 2021™ avec une seule ambition en tête : remporter le trophée. La défaite face à la Syrie laisse planer quelques doutes quant à sa capacité à le faire.

"Entre nous, on s’est toujours dit que notre objectif était de remporter la Coupe arabe. Quelle que soit la compétition, on part toujours pour remporter le titre, mais il ne faut pas oublier que les autres équipes se sont bien préparées aussi et qu’elles visent également le trophée. On promet aux fans tunisiens que l’on va tout faire pour aller aussi loin que possible dans cette compétition", lance l’ancien joueur de l’Espérance de Tunis.

Quiconque a assisté à des matches des Aigles de Carthage lors de cette Coupe arabe aura remarqué le soutien extraordinaire dont ils bénéficient en tribunes, en grande partie attribuable à l’importante communauté tunisienne installée au Qatar. "On voulait faire un bon résultat contre la Syrie, notamment parce qu’il y avait beaucoup de monde pour nous soutenir, mais c’est le football. On espère qu’ils vont continuer à nous encourager lors des matches à venir", conclut Msakni.