Malte et le grand rêve d'une petite île

  • Malte a remporté son troisième succès en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™

  • Entretien avec Cain Attard, auteur d'un doublé, et le sélectionneur Devis Mangia

  • "Malte en Coupe du Monde ? Il ne faut jamais dire jamais !", estiment-ils

Fondée en 1900, avant même la FIFA, la Fédération maltaise de football a rejoint l’UEFA et l’instance dirigeante du football mondiale 60 ans plus tard. Depuis 1974, Malte a participé à toutes les préliminaires pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Ses deux premiers succès ont été obtenus face à la Grèce, en 1975, et à l’Islande, en 1982.

Malte a aussi connu quelques coups d'éclat au fil du temps, comme une courte défaite en 1984 contre la FRA vice-championne du monde (3-2), un nul face au Portugal en 1987 (2-2), et une défaite contre l’Angleterre sur un penalty de dernière minute (2-1) dans les qualifications pour l’UEFA EURO 2000. En septembre, les Rouges ont signé leur troisième succès dans les qualifications pour l’épreuve mondiale, aux dépens de Chypre (3-0). FIFA.com s'est entretenu avec Cain Attard, auteur d’un doublé ce jour-là, et le sélectionneur Devis Mangia.

Malta Striker Cain Attard (courtesy of Malta Football Association (MFA))

Malte n’avait remporté que deux de ses 105 matches de qualification pour la Coupe du Monde (en mai 1993 contre l’Estonie 1-0, et n juin 2013, face à l’Arménie 1-0). Comment avez-vous vécu ce troisième succès ? Attard : Une victoire est toujours bienvenue, mais ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de vivre ça en équipe nationale. Toute l’équipe a livré un match solide. Nous avons bien respecté les consignes de l’entraîneur et que nous avons su exploiter les situations de jeu en notre faveur. Mangia : Cette victoire contre Chypre nous a mis du baume au cœur car nous avons le sentiment d’avoir progressé. Pour nous, la performance prime sur le résultat. En l'occurrence, nous avons tout lieu d’être satisfait car nous avons pris le jeu à notre compte, dans la lignée de ce que nous avions réalisé ces derniers mois. Cain, vous avez marqué deux buts. Est-ce le plus beau moment de votre carrière ? Attard : En tout cas, c’est un match que je n’oublierai pas de sitôt. Ces deux buts revêtent une grande importance à mes yeux. Je ne marque pas si souvent. Dans ces conditions, réussir un doublé dans une rencontre aussi importante, c’était inattendu. J’ai certainement vécu l’un des plus beaux moments de ma carrière, mais j’espère bien qu’il y en aura d’autres.

Malta Striker Cain Attard (courtesy of Malta Football Association (MFA))

Malte s’est hissé à la 171ème (+6) place du Classement mondial FIFA/Coca-Cola de septembre. Avez-vous le sentiment d’avoir franchi un palier ? Attard : Cette équipe s’efforce toujours d'obtenir des résultats positifs, quel que soit l’adversaire. Cet état d’esprit va nous aider à progresser. Si nous continuons à jouer comme nous l’avons fait et à obtenir des résultats positifs, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas poursuivre notre ascension. Cette évolution va prendre du temps, mais si nous continuons à progresser, tous les espoirs sont permis. Mangia : C’est la preuve que nous sommes sur la bonne voie. Pour autant, nous aurions tort de nous reposer sur nos lauriers car il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Il faut prendre ce résultat comme une étape positive dans notre développement et continuer à travailler ensemble pour nous améliorer. Quels sont vos objectifs pour les prochains matches ? Mangia : Dans un premier temps, nous voulons confirmer et consolider les acquis de ces derniers mois. Je garde un œil attentif sur la mentalité de mon groupe car c’est un élément crucial pour poursuivre notre progression. Notre travail à l’entraînement vise à bien préparer les joueurs, afin de leur permettre d’exprimer tout leur potentiel individuel et collectif le jour du match.

Participer un jour à l’EURO ou à la Coupe du Monde est-il envisageable ? Attard : Avec les progrès constants que nous observons dans tous les domaines du football maltais, nous aurons un jour la possibilité de nous qualifier pour une grande compétition internationale. Mangia : Il ne faut jamais dire jamais ! Nous sommes conscients de l’ampleur du défi, mais en football comme dans la vie, il faut travailler dur et se fixer des objectifs élevés. C’est ma façon de penser. Elle est au cœur de notre travail avec les différentes équipes nationales. Dans quels domaines, votre équipe peut-elle progresser ? Mangia : Collectivement, nous pouvons nous améliorer dans tous les secteurs. Pour que Malte progresse en tant que pays de football, il faut que chacun adhère à la vision proposée par la Fédération. Tous les acteurs du football, les joueurs, l’encadrement technique, les dirigeants et les clubs doivent collaborer avec les autorités. C’est la seule façon d’élever notre niveau dans tous les domaines : en travaillant ensemble à la réalisation d'un objectif commun.

Malta Coach Devis Mangia (courtesy of Malta Football Association (MFA))