Londres accueille les grands finalistes

  • L'O2 de Londres a accueilli la présentation des qualifiés pour la Grande Finale

  • L'événement donne aux joueurs l'occasion de se réunir avant le coup d'envoi

  • Les présentateurs et les commentateurs font part de leurs impressions à la veille du tournoi

À la veille de la FIFA eWorld Cup 2018™, 16 cracks de la PlayStation et 16 autres de la Xbox, tous en quête de gloire mondiale, se sont réunis à l'occasion de la désormais traditionnelle soirée de bienvenue.

Un invité de marque partageait la scène avec les 32 concurrents : le nouveau trophée de l'eWorld Cup. Il sera remis au vainqueur, accompagné d'un chèque de 250 000 $ et d'une invitation aux The Best FIFA Football Awards qui auront lieu le mois prochain.

FIFA.com a tenu à recueillir leurs impressions sur la Grande Finale de la FIFA eWorld Cup 2018.

Pensez aux manifestations sportives et aux concerts gigantesques qui ont eu lieu à l'O2 ! Je suis restée bouche bée devant le décor, il est spectaculaire. Les gamers sont de vraies superstars et ils ont la scène qu'ils méritent.

ChuBoi, expert eSport : "J'ai halluciné quand j'ai découvert l'enceinte. Je n'avais jamais vu de telles installations pour un tournoi eSport FIFA. Cela prouve que la FIFA prend le football virtuel au sérieux et qu'elle entend montrer qu'il s'agit d'un vrai sport.

Il est essentiel de savoir gérer la pression du public pour remporter des tournois. Il faut beaucoup de sang-froid, surtout quand on arrive au dernier stade. Jouer sous les yeux de millions de personnes est stressant. À mon avis, c'est la capacité de résister à la pression qui départagera les deux finalistes et décidera du gagnant des 250 000 $."

Il existe encore des préjugés à l'encontre de ceux qui s'intéressent aux jeux vidéo. Pourtant, c'est un divertissement et il y aura du monde à l'O2 pour assister au tournoi. Les joueurs sont soit électrisés, soit intimidés par le public. Certains concurrents, comme Ajax Dani, adorent jouer devant les fans et se nourrissent de cette énergie.

Richard Buckley, commentateur eSports : "C'est incroyable de voir l'O2 héberger une compétition FIFA. Lorsque l'enceinte sera pleine et que la foule encouragera ses favoris, ce sera un véritable chaudron. Les gamers capables de gérer cette pression iront loin dans le tournoi.