Les Lions sont les patrons

13 oct. 2021
  • Sénégal et Maroc qualifiés pour le tour final des qualifications africaines

  • Cameroun et Côte d’Ivoire à la lutte, suspense entre Ghana et Afrique du Sud

  • L’Algérie est sous la pression du Burkina Faso, mais a son destin en main

Sur la ligne de départ du deuxième tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, ils étaient 40 pour 10 places au tour suivant. Avec six matches à jouer pour décider de leur avenir, autant dire que la moindre défaite peut avoir des conséquences dramatiques. Le Ghana et le Cameroun pourraient s’en mordre les doigts à l’heure du décompte final. Au contraire, le Maroc et le Sénégal, qui ont fait le plein de points, sont déjà assurés de participer à l’étape suivante. L’Afrique du Sud, l’Algérie, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, le Nigeria et la Tunisie, tous anciens mondialistes, ont leur destin en main, tout comme la Tanzanie et le Mali, en tête de leur groupe, qui gardent intact leur rêve de participer à leur première épreuve mondiale.

Maroc et Sénégal parfaits et qualifiés

Avec quatre victoires en autant de matches, les Lions de l’Atlas et ceux de la Téranga sont assurés de finir en tête des Groupes I et H respectivement, et joueront donc leurs deux dernières rencontres sans pression. Les Marocains ont enchaîné trois matches en six jours, pour deux larges victoires contre la Guinée-Bissau (5-0 et 0-3), et un succès autoritaire en Guinée (1-4). Au-delà de ce bilan parfait, les Maghrébins ont cette fois ajouté au résultat la manière, qui avait parfois défaut depuis le début du mandat de Vahid Halilhodzic. "Il faut de la concentration, de l’implication à 100% et de l’ambition, sinon je peux me fâcher. Je ne serais pas du tout content", prévient l’exigeant sélectionneur bosnien. "Cette spirale positive doit être maintenue le plus longtemps possible. Il y a pas mal de choses positives, défensivement et offensivement. Nous proposons enfin un jeu plus contrôlé, plus maîtrisé. Et ce qui me plaît le plus, c’est l’efficacité. Je pense que cette équipe va atteindre un niveau supérieur prochainement", annonce-t-il. De leur côté, les Sénégalais out aussi eu besoin de seulement quatre journées pour remporter leur groupe, les deux dernières marquées par des victoires contre la Namibie (4-1, 1-3). Déjà buteur à l’aller, tout comme l’attaquant vedette Sadio Mané, Famara Diedhiou a signé un triplé au retour pour officialiser la qualification des joueurs d’Aliou Cissé.

La situation dans les autres groupes

Groupe A Toujours invaincus, les Fennecs, champions d’Afrique en titre, restent en tête à la différence de buts devant le Burkina Faso. Leurs deux victoires de la semaine éliminent Djibouti et le Niger et promettent une rencontre décisive le 14 novembre prochain en Algérie. Groupe B La Tunisie a abandonné ses premiers points en Mauritanie (0-0), mais conserve la tête de la poule, notamment grâce à sa victoire quelques jours plus tôt face au même adversaire (3-0). Deuxième, la Guinée Équatoriale, qui a pris quatre points en deux matches contre la Zambie, devra espérer un faux pas des Aigles de Carthage si elle veut lui subtiliser la première place lors des deux rendez-vous de novembre.

Groupe C La défaite du Nigeria à domicile contre la modeste République centrafricaine (0-1) a certes été un coup de tonnerre en Afrique, mais les Super Eagles ont pris leur revanche quelques jours plus tard au retour (0-2), et conservent leur première place. Le Cap-Vert, double vainqueur du Liberia, reste en embuscade à deux points. Les Lone Stars et les Fauves sont éliminés, mais ils joueront le rôle d’arbitre respectivement contre les Nigérians et les Capverdiens, avant l’affrontement des leaders de la dernière journée.

Groupe D Côte d’ivoire et Cameroun ont fait le plein lors leurs doubles confrontations respectives avec le Malawi et le Mozambique, tous deux désormais hors course. La place au tour suivant devrait se jouer lors de la dernière journée. Les Lions Indomptables, pourtant domptés à l’aller, n’auront d’autre choix que de s’imposer à domicile face aux Éléphants, à condition que les deux équipes ne perdent pas de terrain lors de l’avant dernière journée, où les Ivoiriens accueillent les Mambas, et les Camerounais se déplacent chez les Flames.

Groupe E Le Mali et l’Ouganda ont mis fin aux espoirs du Kenya et du Rwanda, et se préparent à un affrontement décisif lors de la dernière journée. Pour l’instant, les Aigles gardent la pole, et auront l’avantage de recevoir les Cranes le 14 novembre prochain, après le nul vierge à l’aller en septembre dernier en Ouganda.

Groupe F Favorite, l’Égypte a assumé son rang avec deux victoires de rang sur la Libye (1-0, 0-3), sa dauphine au classement. Avec quatre points d’avance, on voit mal comment les Pharaons pourraient manquer la qualification, alors qu’il leur reste deux matches à disputer contre l’Angola, déjà hors course, et le Gabon, quasiment éliminé.

Groupe G Deux victoires en deux matches face au Zimbabwe, avec deux buts de Thomas Partey, dont le seul but du match sur coup franc au retour (3-1, 0-1) permettent au Ghana de rester en course pour la qualification. Mais l’Afrique du Sud a aussi fait le plein de points contre l’Éthiopie (1-3, 1-0). Du coup, les Black Stars affichent toujours un retard d’un point sur les Bafana Bafana, qu’ils devront absolument battre lors de la dernière journée pour les dépasser, à condition que les deux équipes ne calent pas contre l’Éthiopie et le Zimbabwe, tous deux éliminés.

Groupe J Tout reste ouvert dans ce groupe. Certes, la RD Congo (3ème) et Madagascar (4), qui ont chacun gagné face à l’autre à domicile cette semaine n’ont plus leur destin en main, mais les quatre équipes ont encore mathématiquement une chance de finir en tête. Celle-ci est pour l’instant occupée par la Tanzanie, pour deux buts de plus inscrits que le Bénin. Chaque équipe s’est imposée sur le terrain de l’autre cette semaine (0-1, 0-1), et se disputeront la qualification à distance lors des deux dernières journées.

À retenir

Record battu… À l’occasion de la victoire algérienne contre le Niger (6-1), Islam Slimani a inscrit un doublé qui a fait de lui le meilleur buteur de l’histoire des Fennecs. Ses 36ème et 37ème buts internationaux lui ont permis de devancer Abdelhafid Tasfaout (36). "Être meilleur buteur d’un grand pays comme l’Algérie c’est une fierté. Je félicite les joueurs et les entraîneurs qui m’ont aidé à réaliser cette performance", a commenté l’attaquant, qui occupe par ailleurs la première place du classement des buteurs dans les qualifications de la CAF pour Qatar 2022 (6 buts). … et record en vue ? L’Algérie a enchaîné un 31ème match consécutif sans défaite. Les Verts affichent actuellement la plus longue série d’invincibilité en cours, depuis la défaite de l’Italie contre l’Espagne, et la quatrième de ce classement historique. Seuls l’Italie (37 matches entre 2018 et 2021), le Brésil (35 entre 1993 et 1996) et l’Espagne (35 entre 2007 et 2009) ont fait mieux, mais l’Algérie reste en course pour les dépasser. Des victimes sur les bancs Corentin Martins a été remercié après la défaite et le nul de la Mauritanie face à la Tunisie. Le Français était en place depuis sept ans, et avait réussi l’exploit de qualifier les Mourabitounes pour les Coupes d’Afrique des Nations de la CAF 2019 et 2022. Le même sort a été réservé à un autre Français, Julien Mette, après les deux défaites de Djibouti. En poste depuis mars 2019, il avait décroché la qualification pour la phase de groupes des qualifications mondialistes pour la première fois sur le terrain, et effectué un immense travail de développement et de professionnalisation du football djiboutien.