Les cadors au rendez-vous en Afrique

  • Fin du deuxième tour des qualifications africaines pour Qatar 2022

  • Dix équipes qualifiées pour le troisième et dernier tour

  • Retour sur les moments-clés de cette lutte sans merci

Le deuxième tour des éliminatoires africains de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 s'est achevé le 16 novembre 2021 et on connait désormais l'identité des dix qualifiés pour le troisième et dernier tour, qui se jouera en mars 2022. 

FIFA.com revient sur les moments-clés de cette deuxième phase, qui s'est déroulée du 1er septembre au 16 novembre en six journées où les 40 meilleures équipes du Continent Mère, divisées en dix groupes, ont lutté sans relâche pour le rêve mondialiste. 

Qualifiés pour le troisième tour

Algérie  Tunisie  Nigeria Cameroun Mali Égypte Ghana Sénégal Maroc RD Congo

Les moments-clés

Les habitués sont là

Parmi les 10 équipes qualifiées pour le troisième tour, neuf ont déjà participé à  la Coupe du Monde de la FIFA. Seul le Mali, impressionnant lors de ce deuxième tour, n'a encore jamais goûté aux joies d'une phase finale. Portés par un bilan impressionnant, invaincus avec cinq victoires, un nul et aucun but encaissé, les Aigles se sont donné les moyens de rêver de s'envoler enfin vers l'épreuve reine. 

Les Lions croquent les Éléphants

Le fameux "groupe de la mort", où figuraient deux géants africains, la Côte d'Ivoire et le Cameroun, a tenu toutes ses promesses en matière de suspense. Vainqueurs à domicile au match aller lors de la deuxième journée, les Éléphants ont ensuite fait la course en tête jusqu'à la dernière journée où ils se sont finalement inclinés 1-0 à Douala chez les Lions Indomptables, dont le héros s'appelle Karl Toko-Ekambi. L'attaquant de l'Olympique lyonnais a porté le coup fatal en première période, envoyant les siens au tour suivant et éliminant les Ivoiriens qui ne verront pas la Coupe du Monde pour la deuxième fois consécutive après leur échec lors de la campagne qualificative pour Russie 2018. 

Slimani en feu 

L'Algérien Islam Slimani a été éblouissant durant ce deuxième tour, dont il finit meilleur buteur avec 7 réalisations. Mieux, il est devenu face au Niger le 8 octobre le meilleur artificier de l'histoire de l'Algérie avec un 37ème but en Vert, soit un de plus que le record d'Abdelhafid Tasfaout. Avec 16 unités au compteur, il est le quatrième meilleur buteur africain de l’histoire des qualifications pour l'épreuve reine, à égalité avec Emmanuel Adebayor (16), derrière Moumouni Dagano et Samuel Eto'o (17), et Didier Drogba (18). 

Ayew, la victoire dans le cent 

Le dernier match du Groupe G opposait le Ghana à l'Afrique du Sud, leader avec trois points d'avance sur les Black Stars. Ce sont ces derniers qui se sont imposés grâce à un penalty transformé par André Ayew (1-0). Le capitaine, qui fêtait sa 100ème sélection, a ainsi hissé son équipe à égalité de points avec les Bafana Bafana avec une différence de buts identique mais avec un but marqué en plus qui a suffi aux Ghanéens pour filer au troisième tour et laisser les Sud-Africains à quai. 

Les Lions de l'Atlas intraitables

Avec six victoires en autant de rencontres, le Maroc est la seule équipe de ce deuxième tour à avoir fait le plein de points avec de surcroît un seul but encaissé pour 20 inscrits. Un bilan qui porte la marque de Vahid Halilhodžić qui, depuis sa prise de fonction en 2019, n'a connu qu'une seule défaite. 

Imprenable nid d'Aigles 

La Tunisie a débuté sa campagne comme elle l'a terminée, par une victoire chez elle. S'ils ont concédé un nul en Mauritanie (0-0) et une défaite en Guinée équatoriale (1-0), les Aigles de Carthage ont fait honneur à leur solidité légendaire à domicile qui dure depuis juin 2008 et leur défaite 1-2 face au Burkina Faso, dernière équipe à les avoir défaits sur leur sol en éliminatoires de la Coupe du Monde. 

Entendu… 

"Ce mondial 2022 sera peut-être le meilleur de toute l'histoire. J'habite au Qatar, je vois leur capacité à organiser de grands évènements, leur excellence et leur organisation. C'est un peu notre deuxième pays. On a beaucoup de joueurs là bas." - Djamel Belmadi, sélectionneur de l'Algérie