La République dominicaine accueille le Campus de la Fondation FIFA

21 sept. 2021
  • Le programme Campus de la Fondation, pour apprendre et s'amuser

  • Le Campus correspond à la Vision 2020-2023 du Président de la FIFA

  • Youri Djorkaeff : "La Fondation FIFA a un rôle à jouer dans la société moderne."

Plus de 120 enfants et jeunes leaders de La Canela ont vécu une expérience inoubliable cet été en participant au Campus de la Fondation FIFA en République dominicaine. En partenariat avec la Fédération de football de République dominicaine (FEDOFUTBOL), la Fondation FIFA a organisé un festival d’une semaine avec des matches de football, des bilans de santé, des séances de socialisation et d’autres activités de loisirs amusantes à destination des habitants de La Canela, un quartier défavorisé de la ville de Santiago de los Caballeros.

Organisé sur les installations du CF Cibao, le Campus a permis d’accueillir plus de 100 filles et garçons âgés de 11 à 13 ans, ainsi que dix jeunes leaders de 16 à 26 ans. Ils ont pu s’adonner à des activités sur le terrain et en dehors pour ainsi profiter des avantages que présente une activité physique grâce à des séances d’entraînement de football de haut niveau et de sensibilisation des jeunes à des sujets diversifiés. Le Campus a ainsi rassemblé et uni des jeunes de la même communauté et a permis aux plus grands de montrer l’exemple et de renforcer les réseaux de relations de confiance parmi les participants.

Les jeunes ont pu participer à des séances d’entraînement quotidiennes dans des groupes mixtes dirigés par des entraîneurs professionnels, hommes et femmes, des experts techniques et les jeunes leaders. Ils ont aussi eu l’opportunité unique d’apprendre directement auprès d’un vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA et du directeur général de la Fondation FIFA, Youri Djorkaeff. De plus, les jeunes leaders ont été invités à devenir eux-mêmes entraîneurs et ainsi à acquérir les compétences et outils nécessaires pour continuer à entraîner à La Canela, prouvant ainsi l’utilité à long terme du Campus. Sur le terrain, le festival de clôture est venu conclure les festivités, dans le plus grand professionnalisme possible.

En dehors du terrain, les participants ont pu effectuer des bilans de santé ou encore suivre des séances sur une alimentation équilibrée et un style de vie sain dispensées par le ministère de la Santé publique. Ils ont également appris à connaître leurs droits dans la société, par l’intermédiaire de l’association caritative Save the Children, et ont pu apprendre à jardiner avec l’aide du ministère de l’Agriculture. Ils ont notamment planté des légumes. L’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) a proposé un module ludique sur l’égalité et l’équité tandis que la visite du Centro Cultural Eduardo León Jimenes fut l’occasion de tenir une séance immersive et interactive sur la culture et l’art.

"Tout au long de la semaine, les jeunes ont eu accès à une plateforme sûre, un endroit sûr où ils ont été en mesure de s’exprimer", a expliqué Youri Djorkaeff, le directeur général de la Fondation FIFA. "La Fondation fait partie d’une société moderne au sein de laquelle la FIFA a un rôle à jouer. Nous avons vu que le monde a dû faire une pause lors de la pandémie de COVID-19. Nous avons dû changer la façon dont nous pensons et réfléchir à la façon dont nous pouvons faire changer et évoluer les choses. Mais le football est resté solide et a montré qu’il formait une grande famille. La Fondation a fait de son mieux pour aider les personnes les plus défavorisées."

Rubén García, président de la FEDOFUTBOL , a déclaré que ce Campus avait été une expérience précieuse pour tous les participants. "Ce fut un événement important pour la République dominicaine, et en particulier le quartier de La Canela", s’est réjoui García . "Il a eu un impact sensationnel et il a permis d’amener la FIFA dans le cœur des enfants. Cet événement a permis à la FIFA de prendre une dimension sociale qui n’était pas si connue que ça en République dominicaine. Mais aujourd’hui, grâce au projet Campus de la Fondation FIFA, nous avons pu apprendre à mieux connaître cet environnement."

"La Fondation FIFA tient une place importante au sein du quartier de La Canela car nos enfants ont pu s’occuper en s’entraînant et en faisant ce qu’ils aiment : être heureux", a déclaré Samuel Alberto Bueno Díaz, l’un des jeunes leaders. L’entraîneur de football Lisandro de la Cruz, quant à lui, a partagé une anecdote émouvante. "J’ai failli verser une larme il y a quelques instants parce qu’un enfant est venu vers moi en pleurant et m’a pris dans ses bras", explique De la Cruz. "Il m’a dit : ‘Merci beaucoup’ parce que je l’ai énormément aidé cette semaine."

La Fondation FIFA a pour objectif de promouvoir le changement social à travers le football et d’inspirer l’humanité afin d’obtenir une société plus saine, plus équitable et plus inclusive . Ceci correspond parfaitement à la Vision 2020-2023 fixée par le président de la FIFA Gianni Infantino dont l’objectif est de faire travailler le football pour le bien de la société. Ce concept est mis en pratique à travers l’approche holistique du Campus qui vise à soutenir les enfants et les jeunes de la région en leur donnant une chance de rêver et d’exploiter pleinement leur potentiel.