L'élite asiatique dans les starting-blocks

13 avr. 2021
  • La Ligue des champions de l'AFC 2021 débute mercredi

  • Nouveau format : 40 équipes réparties en 10 groupes

  • Le tenant du titre, Ulsan Hyundai, face à la rude concurrence d'anciens champions

Près de quatre mois après la victoire d'Ulsan Hyundai (République de Corée) sur le Persépolis FC (RI Iran) en finale de la Ligue des champions de l'AFC 2020, l'élite asiatique repart à la conquête du titre continental ce 14 avril.

Avec l'élargissement du nombre d'équipes à 40 cette année, plusieurs novices font leur entrée dans le tournoi, qui devrait donc réserver son lot de surprises. FIFA.com fait le point sur cette nouvelle édition de la prestigieuse compétition de clubs asiatiques.

Les groupes

Groupe A : Al Hilal, Shabab Al Ahli, Istiklol, AGMK Groupe B : Sharjah, Tractor, Pakhtakor, Air Force Club irakien Groupe C : Al Duhail, Al Ahli Saudi, Esteghlal, Al Shorta Groupe D : Al Sadd SC, Al Nassr, Al Wehdat, Foolad Groupe E : Persépolis, Al Rayyan, Goa, Al Wahda Groupe F : BG Pathum United, Ulsan Hyundai, Viettel, vainqueur du barrage Groupe G : Pohang Steelers, Nagoya Grampus, Johor Darul Ta'zim, Ratchaburi Mitr Phol Groupe H : Jeonbuk Hyundai Motors, Gamba Osaka, Tampines Rovers, Sydney FC Groupe I : Kawasaki Frontale, Beijing Guoan, United City, vainqueur du barrage Groupe J : Guangzhou, Port, Kitchee, vainqueur du barrage

Nouveau format

Le nombre de participants a été porté à 40 divisés en 10 groupes, dont les vainqueurs seront qualifiés pour la phase à élimination directe. Les six meilleurs deuxièmes – trois de la région est et trois de l'ouest – accèderont également au deuxième tour.

Les matches de la région ouest se disputeront du 14 au 30 avril. Initialement prévus du 21 avril au 7 mai, ceux de la région est se dérouleront entre juin et juillet 2021.

🌏 Pays hôtes

En raison de la Covid-19, la Ligue des champions débutera dans un cadre conforme aux mesures sanitaires de l'AFC. Les équipes disputeront leurs matches de groupe dans des sites centralisés du fait des restrictions imposées aux déplacements par certains pays. L'AFC a permis aux fédérations nationales dont les clubs participent au tournoi et capables de se conformer tant aux exigences sanitaires qu'aux protocoles de sécurité, de se proposer pour abriter les rencontres. Les nations hôtes doivent présenter des conditions de santé publique satisfaisantes et être en mesure d'organiser des tests réguliers pour tous les joueurs et officiels. En outre, se rendre dans ces pays ne doit pas poser de difficultés.

Il a donc été décidé que les matches des Groupes A, C et D se tiendraient en Arabie Saoudite, et ceux du Groupe B aux Émirats Arabes Unis. L'Inde hébergera le Groupe E et la Thaïlande les Groupes F, G et J. Les pays hôtes des Groupes H et I seront déterminés ultérieurement.

AL WAKRAH, QATAR - DECEMBER 19: Ulsan's players celebrate winning the AFC Champions League final between Persepolis and Ulsan Hyundai at the Al Janoub Stadium on December 19, 2020 in Al Wakrah, Qatar. (Photo by Mohamed Farag/Getty Images)

💪 Les forces en présence

Ulsan Hyundai aura fort à faire pour défendre son titre, compte tenu du plus grand nombre de rivaux et de la présence d'une kyrielle d'anciens champions, dont ses compatriotes Pohang Steelers et Jeonbuk Hyundai Motors, ainsi qu'Al Hilal (Arabie Saoudite), Al Sadd (Qatar), Guangzhou (RP Chine) et Gamba Osaka (Japon).

Sacrés en 2012 et 2020, les Tigers semblent néanmoins largement de taille à s'imposer sur leurs adversaires de groupe, les Thaïlandais de Pathum United, qui abordent leur deuxième participation, le nouveau venu vietnamien Viettel, et un vainqueur de barrage qui reste à déterminer.

Finaliste en 2020, Persépolis ne devrait pas non plus être mis à rude épreuve au premier tour, qui le verra affronter les néophytes indiens de Goa et deux clubs plus expérimentés, Al Rayyan (Qatar) et Al Wahda (EAU).

Titré en 2019, Al Hilal voudra se réapproprier le trophée, mais il lui faudra d'abord batailler ferme contre l'équipe émiratie de Shabab Al Ahli pour s'emparer de la tête du Groupe A et accéder directement au deuxième tour. Emmenés Xavi Hernandez, les Qataris d'Al Sadd rêvent, eux aussi, à un nouveau titre, après leur succès en 2011.

Fabio Cannavaro, espère marcher sur les traces de son ex-entraîneur Marcello Lippi et conduire Guangzhou au titre asiatique pour la troisième fois de son histoire. L'an dernier, le club chinois a cependant échoué à franchir le cap de la phase de groupes.

🧐 Les joueurs à suivre

Les quatre meilleurs buteurs des quatre dernières Ligues des champions seront de retour cette année. Outre le Marocain Abderrazak Hamdallah, Soulier d'Or 2020, son homologue de l'édition 2019, le Français Bafetimbi Gomis, sera présent et tentera de mener Al Hilal à un nouveau titre. De son côté, l'attaquant algérien d'Al Sadd, Baghdad Bounedjah, espère renouer avec la verve qui lui avait permis de faire parler la poudre à 13 reprises en 2018.

Le Syrien Omar Kharbin, footballeur asiatique de l'année en 2017, a rejoint Al Wahda au début de l'année. Il a joué un rôle crucial dans la qualification pour la phase de groupes en marquant le premier but émirati lors de la victoire en barrage sur Al Zawra’a. Il cherchera à reprendre la place de meilleur réalisateur décrochée en 2017 sous les couleurs d'Al Hilal avec 10 unités.

Ulsan Hyundai s'appuiera sur Yoon Bitgaram, élu meilleur joueur de l'édition 2020, pour défendre son titre, tandis que le Brésilien Paulinho brigue un deuxième trophée avec Guangzhou après avoir goûté aux joies du sacre continental en 2015.