L'heure de prendre son envol en CONCACAF

  • Reprise du tournoi de qualification dans la CONCACAF

  • Le Mexique espère défendre sa première place

  • Trois équipes sont à deux points

Les huit sélections de la CONCACAF reprennent la route vers la Coupe du Monde de la FIFA, Quatar 2022, après trois premières journées du tour final des qualifications disputées. Le Mexique, leader, va tenter de résister à la pression des trois sélections en embuscade à deux longueurs. De leur côté, quatre équipes vont devoir décrocher leur première victoire si elles ne veulent pas voir le haut du classement s’éloigner. FIFA.com dresse l'état des forces en présence à l'approche des prochaines rencontres de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes.

Le programme

Jeudi 7 octobre

Dimanche 10 octobre

Mercredi 13 octobre 

L'affiche

Le Mexique au complet Si El Tri est bien parvenu à engranger sept points lors de ses trois premières sorties, il a dû faire sans certains de ses titulaires habituels. Raúl Jiménez se remettait d’une fracture du crâne, Hirving Lozano avait reçu un mauvais coup lors de la dernière édition de la Gold Cup de la CONCACAF et Héctor Herrera souffrait d’une légère blessure de dernière minute. Le sélectionneur Gerardo Tata Martino peut désormais compter sur ses trois joueurs expérimentés. Ils apporteront plus de profondeur à l’attaque du Mexique, qui entend résister à ses concurrents et conserver sa première place.

Le Canada, 45 ans après Le Canada se rend dans le mythique Stade Azteca. En cas de succès, Alphonso Davies et ses coéquipiers peuvent espérer terminer cette journée à la première place. Les Canadiens devront pour cela faire mentir les statistiques : ils n’ont gagné qu’un seul de leurs 20 derniers matches de qualification contre le Mexique. Acquis sur la plus petite des marges, cet unique succès remonte au 10 octobre 1976. La jeune et talentueuse équipe canadienne n’a toutefois pas connu la défaite lors de ce tournoi qualificatif. Le Mexique, la Jamaïque et le Panama, ses prochains adversaires, sont prévenus.

Les États-Unis dans la course Les États-Unis auront plusieurs tests grandeur nature lors des trois prochaines échéances pour évaluer leur niveau actuel. Le premier sera la Jamaïque, un match que les Américains aborderont en position de favoris (ils n’ont perdu qu’une fois lors de leurs 12 dernières rencontres en qualifications). Il leur faudra tout de même se méfier d’une équipe qui pourra faire valoir sa puissance physique. Ils se rendront ensuite au Panama pour un match puis accueilleront le Costa Rica pour finir cette série de matches rapprochés. Enchaîner les bons résultats leur permettrait d’arriver plus motivés que jamais pour affronter le Mexique en novembre.

Le Honduras et le Costa Rica pour se remettre sur les rails Ces deux équipes sont toujours en-dessous de la barre des trois points. Sortir vainqueur de cet affrontement direct n’est donc pas seulement une nécessité mathématique, mais également une motivation supplémentaire en vue de la suite de ce tour octogonal. Leurs cinq dernières rencontres se sont soldées sur des matches nuls. Elles devront s’employer pour l’emporter dans l’un des matches les plus indécis de ces qualifications et prendre une bouffée d’air, avant de se mesurer au Mexique lors des journées 5 et 6.

Faux pas interdit Après trois journées, la série de matches de la semaine pourrait voir les écarts se creuser. Le Salvador, le Panama et la Jamaïque auront fort à faire pour décrocher des victoires. Les trois équipes ont montré de belles choses mais elles ont manqué de réussite face au but. L’opposition entre le Salvador et le Panama sera d’une importance cruciale, d'autant que les deux équipes affronteront respectivement le Mexique et les États-Unis lors du match suivant. Une victoire permettrait de préparer plus sereinement cette échéance.

Le saviez-vous…?

En qualifications…

  • Le Mexique n’a perdu qu’une seule de ses 19 dernières rencontres.

  • Les États-Unis n’ont perdu que deux de leurs 36 derniers matches à domicile.

  • Le Panama n’a encaissé que trois buts lors de ses neuf derniers matches. .

Entendu... 

"Toutes les rencontres seront très disputées. Rien n’est encore fait et nous le savons. Nous sommes bien conscients qu’il faudra aborder chaque match comme si c'était le dernier. Si nous voulons disputer une deuxième Coupe du Monde, nous devons jouer toutes les parties comme des finales. Notre objectif est clair : il ne faut rien lâcher." - Rolando Blackburn, attaquant du Panama au micro de FIFA.com