Infantino : La santé et le bien-être au coeur de la Coupe du Monde au Qatar

18 oct. 2021
  • La FIFA, l’OMS et le Qatar ont signé un accord trilatéral

  • Didier Drogba participe à la nouvelle campagne de l’OMS en tant qu’ambassadeur pour la santé et le sport

  • Le Président de la FIFA salue une volonté commune de promouvoir la santé pendant la Coupe du Monde de la FIFA 2022™

La FIFA, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’État du Qatar ont lancé une nouvelle collaboration à long terme, afin d’associer la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ à la promotion de la santé physique et mentale. Les représentants de ces trois organisations y voient l’émergence d'un nouveau modèle, qui pourrait servir d’exemple à d’autres grandes compétitions internationales à l’avenir.

Dévoilée au siège de l’OMS à Genève, la campagne "Healthy FIFA World Cup Qatar 2022™ - Creating Legacy for Sport and Health" ("Une Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ saine – Un héritage pour le sport et la santé") s’articule autour d'une série d’activités communes autour de la promotion d'un mode de vie sain, de la sécurité sanitaire et du bien-être mental, en marge de Qatar 2022.

Le Président de la FIFA Gianni Infantino a exprimé sa gratitude envers l’OMS et l’État du Qatar pour leur implication dans cet accord, qui vise à faire de l’édition 2022 du grand rendez-vous mondial la Coupe du Monde de la FIFA™ la plus sûre de tous les temps.

"Notre compétition phare, la Coupe du Monde, aura lieu dans un peu plus d'un an, au Qatar. Mais pour profiter pleinement de ce grand festin du football, il faut être en bonne santé."

"Cet accord tripartite représente une étape très importante pour la FIFA, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’État du Qatar, qui témoignent ainsi de leur volonté de faire de cet événement la Coupe du Monde la plus belle, mais aussi la plus sûre de tous les temps. Grâce aux conseils de l’OMS, nous allons lancer de nouvelles initiatives et inventer de nouvelles façons de permettre à chacun de profiter de chaque instant de cette magnifique compétition, en intégrant la santé, la sécurité et le bien-être à l'environnement du tournoi."

"Au nom de la FIFA, je suis ravi de renouveler notre soutien aux objectifs communs que nous sommes fixés. J’ai hâte de récolter les fruits de cette alliance."

Le docteur Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, a également exprimé sa satisfaction : "Je remercie Gianni Infantino et nos amis de la FIFA. Ensemble, nous allons mener une série d'initiatives pour encourager l’activité physique et la santé mentale. Nous nous ferons également les avocats de certaines mesures de santé publique et d’un accès équitable à la santé ainsi qu'à d’autres outils pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Nous sommes heureux d’approfondir cette relation à travers cette déclaration d’intention commune au Qatar, à la FIFA et à l’OMS".

"Nous souhaitons tous être en mesure de proposer une Coupe du Monde sûre et saine, l’an prochain au Qatar. Mais nous voulons aussi laisser un héritage qui indiquera clairement que les grands événements sportifs peuvent contribuer à la promotion de la santé et du bien-être."

Didier Drogba and Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus

Par ailleurs, Didier Drogba a été officiellement nommé ambassadeur de l’OMS pour la santé et le sport. Ancien ambassadeur du programme de développement des Nations unies, l’Ivoirien s’est concentré pendant près de 15 ans sur la situation de l’Afrique. L’ancien attaquant de Marseille et de Chelsea s’est dit "ravi de retrouver la famille ONU".

"Toute ma vie, j’ai mis ma carrière au service des communautés en difficulté", explique Drogba, vétéran de trois Coupes du Monde. "C’est la raison pour laquelle j’ai créé la Fondation Didier Drogba. Grâce à elle, j’ai pu trouver des financements et du matériel pour la santé et l’éducation des populations les plus fragiles en Afrique."

"Mais cela ne suffit pas, à mes yeux. Beaucoup de gens n’ont toujours pas accès à la santé. Les maladies cardiaques, les attaques, le diabète et les cancers sont en augmentation constante, partout dans le monde."

"En tant qu’ambassadeur de l’OMS pour la santé et le sport, je suis décidé à m’associer à l’OMS, à la FIFA, à la société civile, au secteur privé et à tous les acteurs concernés pour m’adresser au plus grand nombre."

H.E. Hassan Al Thawadi, Secretary General for the Supreme Committee for Delivery & Legacy

L’un des axes du projet consiste à encourager les populations à adopter un mode de vie sain : activité physique régulière, régime équilibré ou encore lutte contre le tabagisme. La sécurité sanitaire, et notamment le contrôle des grands rassemblements, figure également au programme. Enfin, plus généralement, l’ambition des instigateurs est de mettre la santé au premier rang des préoccupations.

Hassan Al Thawadi, secrétaire général du Supreme Committee for Delivery & Legacy, souhaite, quant à lui, laisser un héritage concret. "Depuis que l’organisation de la Coupe du Monde 2022 nous a été confiée, nous avons apporté une attention particulière à l’héritage social de l’événement. Notre but est d’améliorer le quotidien des individus, au Qatar, dans la région et partout dans le monde. La pandémie nous a fait prendre conscience de l’importance d’utiliser cette plate-forme pour sensibiliser les citoyens aux questions de santé publique."

"Ce partenariat avec l’OMS aura pour effet de valoriser et d’améliorer les mesures déjà prises. La première Coupe du Monde organisée au Moyen-Orient pourra ainsi exploiter pleinement son potentiel dans le domaine social et devenir une référence en la matière."

Her Excellency Dr Hanan Mohamed Al Kuwari

Le docteur Al Kuwari, ministre de la Santé du Qatar, s’est lui aussi exprimé sur le sujet : "L’État du Qatar est fier d’être le premier pays du Moyen-Orient à accueillir la Coupe du Monde. Mais nous ne voulons pas nous contenter de proposer une belle compétition ; nous voulons également organiser le tournoi le plus sain possible".

"C’est pourquoi nous nous sommes associés à l’OMS. Nous avons hâte de collaborer avec l’OMS, la FIFA et les autres partenaires impliqués dans ce projet. Ensemble, nous allons mettre en place une Coupe du Monde inoubliable et saine. Cette édition fera date, car elle s’imposera comme le modèle à suivre dans le domaine sanitaire pour l’organisation de grands événements sportifs internationaux."