Hongkong, entre passé glorieux et futur ambitieux

8 avr. 2021
  • Hongkong organise l’un des plus vieux championnats d’Asie

  • Créée en 1914, la HKFA fait partie des 12 membres fondateur de l’AFC

  • Après des années d'incertitude, la fédération prend son destin en main

À la pointe sud-est de la RP Chine continentale, Hongkong est l’une des villes les plus prospères et les plus attractives au monde. Bien avant de devenir un important centre financier et une destination prisée des touristes, Hongkong comptait parmi les pionniers du football en Asie, en tant qu'ancienne colonie britannique.

Le club doyen, Hong Kong FC, a vu le jour dès 1886. La toute première compétition officielle, la Coupe de Hongkong - qui deviendra par la suite le Hongkong Senior Challenge Shield -, a débuté 12 ans plus tard, tandis que le championnat de Hongkong a été lancé en 1908.

Iconic view of Hong Kong from Victoria peak at night Hong Kong, Hong Kong PUBLICATIONxINxGERxSUIxAUTxONLY CR_THHE200701C-434140-01

Un passé prestigieux

Fondée en 1914, la fédération hongkongaise de football (HKFA) fait partie des 12 membres fondateurs de la Confédération Asiatique de Football (AFC) en 1954. La même année, elle rejoint officiellement la FIFA. Ces événements marquent le début d'une période faste pour l’équipe nationale.

En 1956, Hongkong se classe troisième de l’édition inaugurale de la Coupe d’Asie de l’AFC, organisée sur ses terres. Cette place sur le podium reste sa meilleure performance sur la scène continentale. Par la suite, Hongkong terminera encore quatrième (en 1964) et cinquième (en 1968).

Lors des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, RFA 1974™, Hongkong crée la surprise en dominant le Japon et le Viêt-Nam, avant de s'incliner face à la République de Corée. Autre performance sur la route de Mexique 1986, un succès 2-1 devant la RP Chine, à Pékin. Mais alors qu’une première participation historique à la phase finale lui tend les bras, Hongkong voit le Japon lui barrer la route.

Les objectifs de la HKFA

  • Promouvoir les activités locales et encourager la pratique du football

  • Améliorer le niveau de l’équipe nationale et sa position au Classement mondial FIFA/Coca-Cola

  • Attirer plus de spectateurs dans les stades

  • Développer le football de base et accompagner la formation des jeunes talents

  • Proposer davantage de formations pour les entraîneurs, à différents niveaux

  • Soutenir le football féminin

Une nouvelle ère

En plein essor économique, le football hongkongais atteint de nouveaux sommets dans les années 1970 et 80, confortant ainsi sa place de sport numéro un dans le pays. Le championnat connaît une période de forte attractivité, comme l’illustrent les arrivées de deux champions du monde 1966, Alan Ball et Graham Paddon.

Mais à l’instar des marées qui se succèdent à Victoria Harbour, le football à Hongkong traverse une période de reflux. Très en vue lors de trois des quatre premières éditions de la Coupe d’Asie, l’équipe nationale n’a plus atteint la phase finale depuis. Ses performances dans les préliminaires de l’épreuve mondiale connaissent une trajectoire analogue : elle n’a plus passé le premier tour depuis 1986.

Soutenue par la FIFA et l’AFC, la HKFA a lancé un ambitieux programme de relance au début du millénaire. Le Projet Phénix, mené en coopération avec les autorités locales, a permis de mobiliser d’importantes ressources au service de la formation et du football féminin. Via le programme Forward de la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial a apporté un soutien financier à la HKFA pour la construction de plusieurs équipements, dont une base de développement et un centre d’entraînement doté de six terrains.

Ces efforts n’ont pas tardé à porter leurs fruits. En 2009, Hongkong a remporté une victoire historique face au Japon en finale de la première édition du tournoi de football des Jeux d’Asie Orientale, avant de décrocher la Coupe Long Teng deux fois de suite, puis d’arracher deux nuls à la RP Chine dans les qualifications pour Russie 2018.

Parallèlement, la Premier League hongkongaise a été officiellement lancée en 2014. Deux ans plus tard, Kitchee SC, mené par Chan Yuen Ting, faisait son retour en Ligue des champions de l’AFC. À cette occasion, Chan est devenue la première femme au monde à remporter un titre national aux commandes d’une équipe masculine.

"Autrefois, nous faisions partie des nations qui comptent en Asie", rappelle Vincent Man-chuen, P-DG par intérim de la HKFA, au micro de FIFA.com. "Notre ambition est donc de redevenir une fédération de référence, capable d’aligner des équipes performantes à tous les niveaux. C’est un grand défi, mais nous allons tout faire pour le relever. Nous savons que nous ne pouvons pas nous concentrer sur une ou deux équipes ; c’est tout l’écosystème du football qu’il faut améliorer. Nous allons partir des fondations et ériger notre nouvelle maison au fur et à mesure, du football de base à l’élite", conclut-il.