Gianni Infantino et Jair Bolsonaro soulignent l’avancement spectaculaire des préparatifs pour Qatar 2022

17 nov. 2021
  • Le Président de la FIFA et le Président du Brésil se sont rencontrés au Stade de Lusail, théâtre de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™.

  • M Infantino : "La Coupe du Monde de la FIFA est une occasion de découvrir d’autres cultures."

Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, et le Président du Brésil, Jair Bolsonaro, se sont rencontrés à Doha, où il se sont projetés vers la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. Ils ont pu constater que les préparatifs pour la phase finale étaient largement en avance sur le planning.

Après la récente qualification du quintuple champion brésilien pour l’épreuve suprême du football mondial, les deux présidents ont visité le Stade de Lusail. Cette enceinte qui sera bientôt inaugurée accueillera la finale de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA, le dimanche 18 décembre 2022.

DOHA,QATAR - NOVEMBER 17: President Gianni Infantino and President Jair Bolsonaro visit Lusail Stadium on November 17, 021 in Doha,Qatar. (Photo by Serhat Akin - FIFA)

"Cet événement aura le même effet sur les amoureux de football qu’un magasin de jouets sur un enfant", a déclaré le Président Infantino. "Nous aurons là huit stades à la pointe de la technologie, huit enceintes parmi les plus belles du monde, dans un rayon de 50 kilomètres autour de Doha, donc cela s’annonce extraordinaire."

Douze autres équipes nationales se sont qualifiées pour la phase finale de la première Coupe du Monde de la FIFA disputée au Moyen-Orient, ce qui ne fait qu’alimenter l’effervescence à l’approche du jalon symbolique des 365 jours avant le coup d’envoi, le dimanche 21 novembre 2021.

"La Coupe du Monde est une occasion de découvrir d’autres cultures et d’autres personnes", a ajouté M. Infantino. "Nous vivons aujourd’hui dans un monde qui ne fait qu’un, dans un monde globalisé. Il est beaucoup plus facile qu’autrefois de voyager pour aller à la rencontre des gens. Mais nous sommes encore pleins de préjugés par rapport à d’autres régions du monde. Donc je me félicite que cette Coupe du Monde se dispute pour la première fois de l’histoire dans un pays arabe."

"Je suis convaincu que ceux qui se rendront dans ce coin du monde l’année prochaine verront et rencontreront un peuple chaleureux et accueillant. Je suis certain que cette Coupe du Monde va ouvrir les yeux de tous sur l’identité du monde arabe. Cela ne concerne pas seulement le Qatar, cela concerne le monde arabe tout entier, tout le Moyen-Orient. Il s’agit d’une opportunité unique pour nous tous de mieux nous connaître. Et je suis certain qu’en nous connaissant un peu mieux les uns les autres, nous deviendrons tous de meilleures personnes."